AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 3.83 /5 (sur 95 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Rabat (Maroc) , le 14/11/1953
Biographie :

Dominique Galouzeau de Villepin, généralement appelé Dominique de Villepin, est un écrivain, diplomate, avocat et homme politique français, Premier ministre du 31 mai 2005 au 15 mai 2007. Il est membre de l'Union pour un mouvement populaire (UMP).

Il a fait ses études à Toulouse, d'abord au lycée privé jésuite Le Caousou où il obtiendra son bac (avec la mention assez bien) à l'âge de 16 ans, puis à la faculté de Lettres.

Il entre ensuite à l'Institut d'études politiques de Paris tout en suivant un cursus universitaire de droit, puis à l'École nationale d'administration, d'où il sortira dans la promotion Voltaire. Il adhère en 1977 au Rassemblement pour la République (RPR).

À sa sortie de l'ENA, il entame en 1980 sa carrière de diplomate en tant que secrétaire des Affaires étrangères. De 1984 à 1992, il est successivement premier secrétaire de l'ambassade de France aux États-Unis, directeur du service de presse de cette même ambassade, puis premier conseiller de l'ambassade de France en Inde.

Passionné de sport, d'histoire et de littérature il a publié un ouvrage sur l'épopée napoléonienne, plusieurs essais, et deux recueils de poèmes en 1986 et 1988.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Dominique de Villepin   (26)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Dominique de Villepin est l'invité du 7/9 de Pierre Weill et répond aux questions des auditeurs de France Inter


Citations et extraits (36) Voir plus Ajouter une citation
Dominique de  Villepin
Cer45Rt   11 septembre 2019
Dominique de Villepin
N'oublions pas qu'après la guerre, il faut construire la paix.
Commenter  J’apprécie          160
SZRAMOWO   30 octobre 2021
Le cri de la gargouille de Dominique de Villepin
Les grands pôles n'ont pas vocation à s'équilibrer dans une quelconque paix armée, comme au XIXe siècle. (...) La vision française de la multipolarité ne vise en aucun cas à organiser la rivalité ou la concurrence, mais bien la responsabilité, la stabilité et l'initiative.
Commenter  J’apprécie          80
Bruss   12 juin 2014
Les Cent-Jours ou l'esprit de sacrifice de Dominique de Villepin
Dans l’épreuve, la loyauté et l’esprit de service s’incarnent souvent dans les plus humbles.
Commenter  J’apprécie          90
tristantristan   22 décembre 2019
De l'esprit de cour. La malédiction française de Dominique de Villepin
C'est vrai, l'esprit de cour est en chacun de nous. Il se déploie au contact du pouvoir, aussi petit soit-il et quel que soit son domaine: politique, administratif, entrepreneurial ou sportif. La définition de la puissance suscite depuis toujours la peur et attise l'intérêt, conduisant à un comportement individualiste et à des attitudes qui sont de tous les temps et de tous les pays.

Par son histoire, la France a été sa terre d'élection.
Commenter  J’apprécie          40
umezzu   23 mai 2014
Le soleil noir de la puissance, 1796-1807 de Dominique de Villepin
A l'aristocratie fermée s'est substituée une oligarchie en réseau, encore plus conservatrice car fragile et marquée par les purges en cascade de la régénération robespierriste. La peur de perdre engendre une dérive suspicieuse qui banalise la pratique du complot, arme de cour par excellence au profit de la conservation des hommes et des mentalités voulue par la minorité consanguine accrochée au pouvoir. La vanité, la jalousie, le lucre sont ses mobiles,; la flatterie, l'intrigue et la corruption ses moyens; le courage, la sincérité et l'esprit de service ses ennemis. Bonaparte, qui prend les hommes tels qu'ils sont, escompte mettre leurs défauts à son profit en jouant des divisions, quitte à les aviver pour mieux préserver sa suprématie.
Commenter  J’apprécie          30
Cornelio   17 février 2021
La chute ou l'Empire de la solitude : 1807-1814 de Dominique de Villepin
En quelques instants, les doigts et les pieds gèlent. Les chevaux, en dépit des supplications de Caulaincourt, n'ont pas été ferrés à glace. En conséquence, ils glissent, tombent et meurent, entraînant dans leur chute canons et fourgons, voitures de civils, femmes et blessés, bientôt laissés à l'agonie faute de pouvoir les transporter. On assiste à une catastrophe en chaîne. Affamé, meurtri par le gel, le combattant n'existe plus, l'homme régresse en bête sauvage n'hésitant pas à assassiner ces chevaux qui seuls pourtant peuvent le sauver.
Commenter  J’apprécie          30
tristantristan   22 décembre 2019
De l'esprit de cour. La malédiction française de Dominique de Villepin
Le courtisan moderne ne diffère guère de celui de Louis XIV, sauf qu'il n'est plus identifié en tant que tel, ce qui le rend encore plus redoutable car il avance masqué.
Commenter  J’apprécie          40
Marc-Sefaris   15 mars 2008
Hôtel de l'insomnie de Dominique de Villepin
L'Art et la littérature élèvent-ils là où le pouvoir rabaisse?
Commenter  J’apprécie          50
Cornelio   17 février 2021
La chute ou l'Empire de la solitude : 1807-1814 de Dominique de Villepin
Vient bientôt l’agonie. Avec un talent littéraire rare chez un officier de l’époque, Montesquiou raconte le dernier acte, le plus souvent vécu comme une délivrance : « Tous périssaient de même, c’est-à-dire brusquement et sans s’y attendre. L’engourdissement les prenait debout ; ils continuaient cependant à faire quelques pas, puis ils trébuchaient et tombaient en avant. Une fois à terre, ils ne remuaient plus. Mais un moment encore quelquefois, on entendait leur plainte étouffée. La tête était un peu contractée et baissée, le visage était devenu bleu et les poings fermés se réunissaient violemment vers le creux de l’estomac ; tout le corps avait acquis une invincible raideur. C’était donc ainsi que l’on mourait. »
Commenter  J’apprécie          20
Dominique de  Villepin
FranceFidele   14 mars 2017
Dominique de Villepin
Le terrorisme nous tend un piège. Il veut nous pousser à la faute, et la faute, c'est la guerre.
Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Jean Racine et son Oeuvre

Racine est un représentant du théâtre...

Baroque
Classique
Romantique
De l'Absurde

15 questions
41 lecteurs ont répondu
Thème : Jean RacineCréer un quiz sur cet auteur