AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.52/5 (sur 109 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Elgin, Illinois , le 13/03/1941
Mort(e) à : Hanover, New Hampshire , le 20/02/2001
Biographie :

Donella H. « Dana » Meadows fut une écologiste pionnière, une enseignante et un auteur.

Elle est surtout célèbre comme co-auteur du rapport "Halte à la croissance ?" (The Limits To Growth, 1972), également connu sous le nom de rapport Meadows.

Ajouter des informations
Bibliographie de Donella H. Meadows   (4)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

À l'occasion de la parution en français de l'ouvrage de référence « Pour une pensée systémique » de Donella Meadows, l'ADEME, les éditions Rue de l'échiquier et le cabinet de conseil Inddigo ont organisé le mardi 21 mars 2023 une la soirée consacrée à la question « Pour une transition systémique en France ? ». Programme : • Introduction par Thomas Bout, fondateur des éditions Rue de l'échiquier, et Bruno Lhoste, président d'Inddigo, cabinet de conseil et d'ingénierie en développement durable, et directeur de la collection « Initial(e)s DD » aux éditions Rue de l'échiquier dans laquelle est paru l'ouvrage Pour une pensée systémique de Donella Meadows. • Table ronde « Pour une transition systémique en France ? » avec : - Arthur Keller, spécialiste des risques systémiques et des stratégies de résilience ; - Mariana Mirabile, économiste et analyste politique pour l'OCDE ; - Thibaut Faucon, responsable du programme Transition systémique de l'ADEME ; - Stéphanie Gaucher, architecte urbaniste chez Inddigo ; - Jean-François Caron, maire de Loos-en-Gohelle et président de la Fabrique des Transitions. Échanges animés par Thomas Bout et suivis d'une discussion avec la salle.

+ Lire la suite

Citations et extraits (8) Ajouter une citation
Une société durable n’est pas une société immobile, ennuyeuse, uniforme ou rigide. Ce n’est pas, et cela ne peut sans doute pas être, une société contrôlée par un pouvoir central ni une société autoritaire. C’est un monde dans lequel on aurait le temps, la possibilité et la volonté de corriger ses erreurs, et d’innover et de préserver la fertilité des écosystèmes. Un monde qui pourrait s’attacher à améliorer avec intelligence la qualité de vie plutôt que de s’entêter à augmenter la consommation matérielle et le stock de capital physique.
Commenter  J’apprécie          60
L'idée de limites à la croissance est pour beaucoup impossible à envisager. Les limites sont politiquement taboues et économiquement inconcevables. Notre culture tend à nier leur existence en faisant une confiance aveugle aux pouvoirs de la technologie, au fonctionnement de l'économie de marché et à la croissance de l'économie, solution à tous les problèmes, y compris ceux qui viennent de la croissance même.
Commenter  J’apprécie          40
Rester humble et apprendre

La pensée systémique m'a appris à faire davantage confiance à mon intuition et moins à ma rationalité de calcul, à m'appuyer sur les deux autant que possible, tout en restant prêt à faire face aux surprises. Travailler avec des systèmes, sur ordinateur, dans la nature, parmi les gens, dans les organisations, me rappelle constamment à quel point mes modèles mentaux sont incomplets, à quel point le monde est complexe et à quel point je ne sais rien.

Lorsque l'on ne sait pas, il ne faut ni bluffer ni se figer, mais apprendre. On apprend par l'expérimentation ou, comme l'a dit Buckminster Fuller, par l'essai et l'erreur, l'erreur, l'erreur. Dans un monde de systèmes complexes, il n'est pas approprié de foncer avec des directives rigides et inébranlables. "Maintenir le cap n'est une bonne idée que si l'on est sûr d'être sur la bonne voie. Prétendre que l'on contrôle la situation même si ce n'est pas le cas est une recette non seulement pour commettre des erreurs, mais aussi pour ne pas apprendre de ses erreurs. Pour apprendre, il convient de procéder par petites étapes, d'exercer un contrôle permanent et d'être prêt à changer de cap au fur et à mesure que l'on en apprend davantage sur la direction à prendre.

C'est difficile. Il faut faire des erreurs et, pire encore, les admettre. Cela implique ce que le psychologue Don Michael appelle "l'acceptation de l'erreur". Il faut beaucoup de courage pour accepter ses erreurs.

#essai_erreur
Commenter  J’apprécie          20
Tout système constitué d'une population, d'une économie et d'un environnement, qui a besoin d'un temps de réaction et souffre d'une lenteur physique, qui est confronté à de seuils et à des mécanismes érosifs et qui se développe rapidement, est, au sens strict du terme, ingérable. Ses technologies auront beau être extraordinaires, son économie, parfaitement efficiente et ses dirigeants, brillants, il ne pourra éviter les dangers. S'il s'évertue à accélérer, il dépassera les limites.
Commenter  J’apprécie          30
Il existe bien des façons de définir la durabilité . La plus simple consiste à dire qu'une société durable est une société qui perdure sur des générations et des générations et qui est suffisamment prévoyante, flexible et réfléchie pour ne pas fragiliser les systèmes physiques ou sociaux qui la sous-tendent.
Commenter  J’apprécie          30
Dans 𝑇ℎ𝑒 𝐿𝑖𝑚𝑖𝑡𝑠 𝑡𝑜 𝐺𝑟𝑜𝑤𝑡ℎ, nous expliquions que les limites écologiques planétaires (en matière d’utilisation des ressources et d’émissions de polluants) auraient une influence importante sur le développement mondial durant le XXIè siècle. Nous attirions l’attention du lecteur sur le fait que l’humanité allait peut-être devoir consacrer beaucoup de capital et de main d’œuvre pour lutter contre ces limites, au oint que la qualité e vie moyenne pourrait baisser au cours du XXIè siècle. Nous ne précisions cependant pas quelles pénuries ni quels types d’émissions risquaient de mettre in à la croissance en nécessitant plus de capital qu’il n’y en aurait de disponible ; cela est tout simplement dû au fait qu’il est impossible de faire des prévisions scientifiques si détaillées au sein du système complexe qui est le nôtre et qui mêle population, économie et environnement.
Commenter  J’apprécie          10
𝐿𝑒𝑠 𝑙𝑖𝑚𝑖𝑡𝑒𝑠 𝑎̀ 𝑙𝑎 𝑐𝑟𝑜𝑖𝑠𝑠𝑎𝑛𝑐𝑒 est la seconde réédition, augmentée, du livre 𝑇ℎ𝑒 𝐿𝑖𝑚𝑖𝑡𝑠 𝑡𝑜 𝐺𝑟𝑜𝑤𝑡ℎ. Cet ouvrage a été publié en 1972 ; puis, en 1992, nous en avons publié une version révisée, 𝐵𝑒𝑦𝑜𝑛𝑑 𝑡ℎ𝑒 𝐿𝑖𝑚𝑖𝑡𝑠, dans laquelle nous débattions des développements intervenus à l’échelle planétaire en 20 ans, par rapport aux scénarios de 𝑇ℎ𝑒 𝐿𝑖𝑚𝑖𝑡𝑠 𝑡𝑜 𝐺𝑟𝑜𝑤𝑡ℎ.
Commenter  J’apprécie          10
Seuls 8% des habitants de la planète possèdent une voiture.
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Donella H. Meadows (198)Voir plus

Quiz Voir plus

Quiz in ! Miam !

Commençons chez ...?... par Une andouillette grosse comme mon bras, voilà ce qu’il me faut. Elles sont toujours bouennes-bouennes-bouennes, les andouillettes, chez Gustave ? Conseil : allez jusqu'à la question 5 et par déduction vous trouverez la réponse à cette question...

Émile Zola
Philippe Delerm
Colette
Marcel Pagnol
Michel Houllebecq

10 questions
6 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}