AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 3.51 /5 (sur 106 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Rhode Island
Biographie :

Donna Freitas est titulaire d'un doctorat en religion de l'Université Catholique d'Amérique, discipline qu'elle a enseignée à l'Université de Boston et à l'Université Hofstra.

Elle est également auteure de romans, d'essais et d'articles pour des journaux tels que le New York Times ou le Wall Street Journal.

Donna Freitas partage sa vie entre New York et Barcelone.

son site: http://www.donnafreitas.com/

Ajouter des informations
Bibliographie de Donna Freitas   (2)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Epic Reads 166 k abonnés Apprenez à connaître Donna Freitas, auteure de UNPLUGGED, qui lui présente son tristement célèbre «Dumb Phone», sa vie pas si secrète de pom-pom girl à l'université, ce que «débrancher» signifie vraiment pour elle et à quel point il est difficile de faire des pâtes de zéro!


Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
Kittiwake   25 juillet 2022
Les neuf vies de Rose Napolitano de Donna Freitas
Nous nous supportons désormais parce qu'ils sont les grands-parents d'Addie, mais mes rapports avec eux me font penser à un cocktail de crevettes : froid et systématiquement décevants
Commenter  J’apprécie          160
calypso   06 février 2022
Les neuf vies de Rose Napolitano de Donna Freitas
Être aimée par une mère, c’est cela, non ?

Avoir dans sa vie quelqu’un qui se passionne pour tous les détails de votre existence, aussi petits et insignifiants soient-ils, se soucie des moindres choses que vous faites, à tel point sur même les broutilles prennent une importance extraordinaire ; quelqu’un qui, de la même façon, dédramatise les chagrins, les échecs, les déceptions, les défis existentiels, se dépense sans compter pour vous aider à continuer. Elle en fait trop, parfois, voire souvent, mais c’est sa façon de vous rappeler, au plus profond de votre être, que vous n’êtes pas seule.
Commenter  J’apprécie          100
Donna Freitas
LeGuideDuLivre   28 juin 2020
Donna Freitas
DONNA FREITAS - AVEC OU SANS TOI - page 287 : "- Je t'aime, a-t-il déclaré, au milieu de ce jardin incroyable, sous ce magnifique clair de lune, à des années-lumière de la ville où nous avions passé notre vie. - Je t'aime aussi. Puis nous nous sommes étendus l'un contre l'autres dans l'herbe et n'avons plus dit un mot."
Commenter  J’apprécie          100
Donna Freitas
armand7000   07 janvier 2020
Donna Freitas
Avant qu'il ne se mette à pleuvoir, nous avons décidé de rentrer.

Je n'arrêtais pas de me demander si Handel allait m'embrasser. Et quelle serait ma réaction s'il essayait.

- Je te raccompagne ? a-t-il proposé.

- tu n'es pas obligé.

- Bien sûr que si.

- Ce n'est pas comme si j'étais en danger, ai-je répliqué avec un rire étranglé.

Mais le mot "danger" était resté coincé dans ma gorge, car je n'étais plus sûre que ce soit vrai - surtout avec Patrick McCallen de l'autre côté de la plage.

- Je suis venu te chercher, alors je vais te ramener, a insisté Handel avant de m'adresser un sourire qui a aussitôt chassé mes craintes.

Nous avons remonté la plage jusqu'aux quais, et je me suis arrêtée sous un lampadaire pour remettre mes sandales. Quand j'ai relevé la tête, ses yeux étaient posés sur ma taille. Une fine bande de peau y était exposée et quelques grains de sables étaient venus s'y loger. Handel les a balayés du bout des doigts, son toucher aussi léger qu'un murmure.
Commenter  J’apprécie          50
MiAngeMiDemon   24 mars 2016
Avec ou sans toi de Donna Freitas
- S'il te plaît, dis-moi que tu n'as rien entendu de tout ça.

- Je n'ai rien entendu.

Mais il affichait un grand sourire.

- Tu mens.

- C'est pour ton bien.

J'ais pris mon visage entre mes mains.

- Je suis morte de honte.

- Ne le sois pas. Et puis, je t'ai raconté l'histoire mortifiante de mon prénom. Alors maintenant in est quittes. Ta mère t'aimes. Elle prend juste soin de toi.
Commenter  J’apprécie          50
armand7000   07 janvier 2020
Avec ou sans toi de Donna Freitas
- Tu peux tout me dire, ai-je poursuivi, mon cœur battant de plus en plus fort. Je ne partirai pas.

- Tu n'en sais rien. Tu n'es pas prête à l'entendre.

- Rien de ce que tu me diras ne me fera fuir. Plus maintenant.

J'ai fait un pas en avant pour franchir le mur qui nous séparait. J'ai plongé mes yeux dans les siens, sans crainte, ni doute, ni inquiétude.

- Je t'aime.

Handel a ouvert la bouche. Je croyais qu'il allait me dire ce qu'il avait sur le coeur, ce qui le tracassait et qui, peut-être, l'effrayait. Mais il l'a refermée, sans un mot.
Commenter  J’apprécie          30
Ferou   22 juin 2016
Avec ou sans toi de Donna Freitas
A l'époque où je ne connaissais rien à l'amour, je croyais qu'on tombait amoureux comme une feuille tombe d'un arbre, avec grâce et légèreté. Je n'aurais jamais pensé que cela puisse être violent. Dangereux. Si on m'avait dit avant de rencontrer Handel, qu'aimer quelqu'un pouvait être dangereux, je ne l'aurais jamais cru. J'étais trop romantique.

Aujourd'hui, je le savais.
Commenter  J’apprécie          30
Lucillius   26 janvier 2022
Les neuf vies de Rose Napolitano de Donna Freitas
Chaque fois que j'affirme ne pas vouloir d'enfants, que je dis que Luke et moi avons décidé de ne pas en avoir, les gens me regardent de travers. Puis ils lâchent une remarque pleine de condescendance qui laisse entendre que je ne me réaliserai que dans la maternité. Comme si les femmes n'étaient que des mères en sursis. Comme si, pour devenir femme, on devait forcément devenir mère, comme si la maternité était une disposition génétique latente qui, présente depuis le début, se manifeste inévitablement à un certain âge.
Commenter  J’apprécie          20
calypso   06 février 2022
Les neuf vies de Rose Napolitano de Donna Freitas
Là, debout, je contemple longuement la mer.

Je me déleste d’un fardeau. Je le sens quitter mes épaules, je sens son poids s’alléger peu à peu, disparaître. Des larmes me piquent les yeux et je me mets à pleurer, mais ce ne sont pas des pleurs de tristesse.

Rien ne m’oblige à être mère

La marée monte, et l’eau, froide et délicieuse, baigne mes pieds.

Rien ne m’oblige à avoir un bébé si je n’en veux pas. Et je n’en veux pas, je n’en ai jamais voulu. Jamais.
Commenter  J’apprécie          20
calypso   06 février 2022
Les neuf vies de Rose Napolitano de Donna Freitas
Avec elle, j’ai le sentiment de ne pas être seule. Je ne serai jamais seule, tant et aussi longtemps que ma mère sera de ce monde.
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Les emmerdeuses de la littérature

Les femmes écrivains ont souvent rencontré l'hostilité de leurs confrères. Mais il y a une exception parmi eux, un homme qui les a défendues, lequel?

Houellebecq
Flaubert
Edmond de Goncourt
Maupassant
Eric Zemmour

10 questions
429 lecteurs ont répondu
Thèmes : écriture , féminisme , luttes politiquesCréer un quiz sur cet auteur