AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.61 /5 (sur 23 notes)

Nationalité : Croatie
Né(e) à : Kutina, Croatie , le 27/03/1949
Biographie :

Né d'un père croate et d'une mère bulgare, Dubravka Ugresic a suivi des études de langue et de littérature russes à l'université de Zagreb. Elle enseignera par la suite dans plusieurs universités américaines et européenne.

Parallèlement à sa carrière d'universitaire, Ugresic écrit : des nouvelles, des romans, des essais. En 1996, elle reçoit le prix Charles Veillon (prix du meilleur essai européen) pour La Culture du mensonge.

Depuis qu'elle a été accusée de "nuire aux intérêts" de la Croatie, en 1993, elle a choisi l'exil. Elle vit désormais aux Pays-Bas.

Son roman Le ministère de la douleur paraît en France dans le cadre de la rentrée littéraire 2008.


Source : livres.fluctuat.net
Ajouter des informations
étiquettes
Video et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo

[Dubravka Ugresic : Le ministère de la douleur]
Dans les locaux de la Fondation Deutsch de la Meurthe à la Cité Universitaire Internationale de Paris, Olivier BARROT présente le roman de Dubravka UGRESIC "Le ministère de la douleur". Dans ce livre, l'écrivain croate traite de la question de l'exil et du rapport à la langue maternelle dans un pays étranger.
Podcast (1)

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
LydiaB   16 juillet 2014
Le ministère de la douleur de Dubravka Ugresic
Charles Bukowski, lui aussi, était au rendez-vous : de par son caractère rebelle, il leur en imposait, comme à tant d'autres générations. A leurs yeux, Bokowski était un type "cool", c'était une "pointure", un "mec canon", le représentant de la "vraie" littérature, la littérature qui a "des couilles".
Commenter  J’apprécie          262
de   18 octobre 2011
Le ministère de la douleur de Dubravka Ugresic
J’observais les voyageurs, j’écoutais ce qu’ils disaient, même si je ne comprenais pas la langue, je flairais leurs odeurs, je laissais mon regard glisser sur leur visage comme sur un écran d’ordinateur et j’engrangeai dans ma mémoire des détails, oui, surtout des détails. Des images saisies par hasard me hantaient, plus ou moins longtemps. J’avais souvent l’impression que ce n’était pas moi qui leur avais ouvert la porte, mais quelqu’un d’autre.
Commenter  J’apprécie          30
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Lire avec Gérard Philipe

En 1946, Gérard Philipe incarne le prince Mychkine face à Edwige Feuillère dans L’Idiot de Georges Lampin Il est une adaptation du roman éponyme de:

Alexandre Pouchkine
Léon Tolstoï
Fiodor Dostoïevski

14 questions
26 lecteurs ont répondu
Thèmes : gérard philipe , adapté au cinéma , adaptation , littérature , cinema , théâtre , acteur , acteur français , cinéma français , engagement , communismeCréer un quiz sur cet auteur