AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 2.89 /5 (sur 106 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Greenwich, Londres , le 01/04/1875
Mort(e) à : Hollywood , le 10/02/1932
Biographie :

Edgar Wallace est un écrivain, scénariste, réalisateur et journaliste britannique.

Auteur prolifique, Edgar Wallace compte à son actif 175 romans, 24 pièces de théâtre, et pas loin d’un millier d’articles et de nouvelles. Il est également l’un des auteurs les plus adaptés au cinéma (plus de 160 réalisations).

Parmi ses ouvrages, de très nombreux romans policiers traduits (L'Archer vert, le Cercle rouge, Les Yeux noirs de Londres), édités puis repris dans plusieurs collections qui lui valurent le surnom de "King of the thriller".

A son palmarès, l’écriture (conjointe) du scénario de King Kong, avant de succomber des suites d’une pneumonie à Hollywood le 10 février 1932.

Source : www.papy-dulaut.com
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Edgar WALLACE – Le Talisman Mystérieux
Citations et extraits (237) Voir plus Ajouter une citation
genou   14 novembre 2016
L'Archer vert de Edgar Wallace
La haine, chez le faible, est fille de la peur.
Commenter  J’apprécie          332
genou   18 novembre 2016
Chick de Edgar Wallace
Savez-vous bien que nous n’aimons guère, ici, la manière d’agir de votre oncle ? Il ameute tout le village. Non, croyez-moi, si on est Lord, c’est de naissance. C’est tout comme les avions :

sommes-nous nés avec des ailes ? Non ! C’est inhumain. Alors ?

— N’empêche, Mr Stollingham, que de mâchonner du tabac n’est guère humain non plus… c’est répugnant !… Bien le bon-jour. »
Commenter  J’apprécie          293
genou   15 novembre 2016
L'Archer vert de Edgar Wallace
Il n’y avait pas de syndicats dans ce temps-là, pas de délégués. Si un ouvrier était insolent, on le pendait.
Commenter  J’apprécie          282
genou   16 novembre 2016
L'Archer vert de Edgar Wallace
… Il prendrait plutôt son dernier dollar pour le jeter à la mer que d’en donner le revenu pour secourir un enfant.
Commenter  J’apprécie          270
genou   23 novembre 2017
Le Tueur de Edgar Wallace
Je sais que votre mari a disparu le jour de son mariage. Je sais que son appartement a été cambriolé et que, lorsque la po-lice est arrivée, elle a reconnu l’homme qui a été compromis dans un vol commis ce même jour. Je sais aussi que parmi les objets ayant disparu, il y avait un passeport. J’ai questionné le domestique de M. Maddison qui m’a dit qu’il y en avait un dans un tiroir du bureau. Maintenant s’il y avait une possibilité – tout cela ressemble à une de ces histoires fabuleuses qui font la fortune des romanciers –
Commenter  J’apprécie          250
genou   25 novembre 2016
Les trois justiciers de Edgar Wallace
voulez-vous une de mes cigarettes ?

Manfred fixa étrangement le docteur.

— Je ne connais que trop vos cigarettes, dit-il. Ces mots jetèrent un froid.

— Je n’en veux pas, herr Doktor, il se creuserait des vides parmi vos familiers. Qui se doute que bien avant d’avoir composé votre merveilleux élixir, vous aviez déjà mérité l’immortalité ?

Oberzohn rougit jusqu’à la racine des cheveux.

— Vous semblez être bien au courant de mes travaux et me connaître comme moi-même, monsieur Manfred, dit-il d’une voix sifflante.

— Mieux, car vous avez beau vous efforcer d’assurer le prolongement d’une vie qui n’en vaut guère la peine, vous ignorez quand elle se terminera ; moi, je pourrais vous dire à quelle minute, exactement.

Il n’y avait plus traces de sourire sur les lèvres de Newton. Son regard restait ardemment fixé sur celui de Manfred.

— J’attends que vous me le disiez, répartit Oberzohn dont la volonté de fer avait peine à dissimuler la rage.

— Le jour où Mlle Leicester sera atteinte, de quelque façon que ce soit, vous-même et tous les vôtres seront punis.

— Écoutez, Manfred, il existe des lois dans ce pays, commenta vivement Newton.

— Je suis la Loi, et ces mots résonnèrent comme un glas fatal ; en cette affaire, je suis juge et bourreau, et je n’épargnerai personne.

— Êtes-vous aussi immortel ? dit Monty avec un ricanement.

— La Loi est immortelle, répondit-il.

— Je suppose que ce n’est pas seulement pour me raconter ces histoires que vous m’avez fait venir ici ? demanda Newton d’un ton impertinent.

— Je vous ai fait venir pour vous engager à cesser de poursuivre un but que vous n’atteindrez pas, et vous ordonner de ménager des vies que vous êtes prêts à sacrifier avec un cynisme révoltant. La fin de tout cela est proche.















+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
genou   16 novembre 2016
L'Archer vert de Edgar Wallace
« Je ne sais pas depuis combien de temps vous habitez l’Angleterre, ni si vous êtes familiarisé avec les particularités de la loi anglaise. Ici, pour certains délits, on administre le fouet. D’aucuns trouvent cela brutal, du point de vue humanitaire, c’est vrai. La pendaison aussi, c’est évident. Pourtant cela a eu pour résultat de supprimer chez nous un certain nombre de crimes, ceux qui rentrent en général dans la catégorie coups et blessures. Si des voleurs attaquent un citoyen dans la rue pour le voler, le juge peut condamner ces messieurs à trente-cinq coups de fouet. En conséquence le vol à main armée a presque complètement disparu des annales criminelles. De même, si nous trouvons un homme qui vit habituellement aux crochets de malheureuses femmes, il est fouetté. Ce genre de métier est devenu très impopulaire. Le fouet est donné aussi pour d’autres fautes telles que l’attaque d’un gardien de prison. Nous l’appelons chat à neuf queues parce que c’est un fouet à neuf lanières. Creager a été pendant sept ans le principal fouetteur de la prison de Pentonville. C’est un travail déplaisant, qui demande beaucoup de sang-froid et des nerfs solides, car la loi veut que le fouet ne tombe ni au-dessus ni au-dessous des épaules. S’il touche le cou cela peut tuer. À mon avis, le meurtrier est un homme qui a dû passer entre les mains de Creager et a attendu l’heure de la vengeance.



+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
 Edgar Wallace
genou   07 septembre 2015
Edgar Wallace
« J’ai entendu dire que vous vous réinstalliez chez vous et que vous vouliez les clefs. J’ai télégraphié à M. Rustem de vous les envoyer. Je regrette que vous alliez à Longhall, euh… vraiment. Je crains que la maison ne soit infestée de rats, euh… Il est difficile de s’en débarrasser, près d’une écurie, miss Gray, vous vous apercevrez que c’est un vrai fléau. »

Il s’interrompit, passa sa langue sur ses lèvres pâles, ne quittant pas Edna des yeux.

« Ce sont des rats énormes, féroces ; un de mes hommes d’écurie a été attaqué par une troupe de ces bêtes la semaine dernière.

– J’aime les rats », répondit Edna avec un calme imperturbable que Luke, qui n’était pas facile à étonner, admira.

Durant une seconde, Goodie fut littéralement ahuri.

« Eh bien ! vous aurez tout le loisir, euh, de les étudier », dit-il. (p39)

Commenter  J’apprécie          200
genou   09 septembre 2015
Les Terribles de Edgar Wallace
– Seule l’influence extraordinaire de la beauté abolit l’âge.

Une femme belle n’a que l’âge que vous lui donnez. (p36)
Commenter  J’apprécie          170
genou   17 août 2015
Le mystère des jonquilles de Edgar Wallace
Vous donnez un bien mauvais exemple aux classes criminelles. C’est heureux

que votre ami le condamné soit encore en prison. (p20)
Commenter  J’apprécie          160
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Céréales quiz !

Poursuivis par la police, Walter, un truand sans envergure, et Francesca, sa maîtresse, se réfugient dans un campement de «mondines», ces repiqueuses de riz de la plaine du Pô, où ils découvrent le dur travail des ouvrières agricoles. Ils y font la connaissance de la belle mais dangereuse Silvana. Celle-ci, voyant clair dans le jeu des deux fugitifs, dénonce Francesca au sergent Marco et, une fois la voie libre, devient la maîtresse de Walter. Le truand tombe vite sous le charme de cette femme aux mœurs libres et à l'allure farouche. Les deux amants, sentant tourner le vent, décident de s'enfuir. Le sergent Marco se lance à leur poursuite...

Riz amer
Blé amer
Orge amer
Seigle amer

11 questions
27 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , céréales , films , bd adulte , romans policiers et polarsCréer un quiz sur cet auteur
.. ..