AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.76 /5 (sur 465 notes)

Nationalité : Japon
Né(e) à : Nabari, Préfecture de Mie , le 21/10/1894
Mort(e) le : 28/07/1965
Biographie :

Edogawa Ranpo, pseudonyme de Hirai Tarô, est un écrivain et critique japonais.

Diplômé en économie à l'Université Waseda en 1916, il fit quelques petits boulots comme bouquiniste ou employé chez un éditeur de journaux avant de devenir écrivain. En 1923, il publie son premier roman, "La Pièce de deux sen" (Ni-sen dōka) sous le pseudonyme d'Edogawa Ranpo.

Ranpo admirait beaucoup les écrivains de romans policiers occidentaux (notamment Maurice Leblanc et Arthur Conan Doyle) et surtout Edgar Allan Poe ; son pseudonyme Edogawa Ranpo est en fait la transposition phonétique en japonais du nom de ce dernier, dont la sonorité semble signifier "promenade sur la rivière d'Edo". Edogawa est aussi le nom d'un quartier de Tōkyō.

Auteur de nombreux romans policiers dont le détective se nomme Kogoro Akechi, il est, au Japon, un des fondateurs du genre policier d'investigation populaire. Il chercha à dépasser le simple divertissement pour atteindre des profondeurs psychologiques insoupçonnées.

Après la Seconde Guerre mondiale, il ne se contenta plus de continuer à écrire ses propres récits, il s’investit énormément dans plusieurs projets afin de promouvoir la littérature fantastique japonaise.

Ranpo apparaît comme personnage principal dans un film de 1994, "The Mystery of Rampo".

Le Prix Edogawa a été créé par Edogawa Ranpo lui-même à l'occasion de ses soixante ans. La première édition aura lieu l'année suivante en 1955. Edogawa Ranpo remettra les trois premiers prix, puis à sa mort le prix fut repris et remis par un jury. Ce prix est une des références actuelles dans le domaine du thriller au Japon.

Il meurt en 1965 d’une hémorragie cérébrale laissant derrière lui une œuvre qui influença énormément le cinéma d’après-guerre.

+ Voir plus
Source : wikipedia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
La Chenille de Suehiro MARUO et Edogawa RANPO
Podcast (1)

Citations et extraits (75) Voir plus Ajouter une citation
Sachenka   13 mars 2016
La Proie et l'ombre de Edogawa Ranpo
Sais-tu à quel point j'ai souffert quand tu m'as abandonné? Non, tu es trop insensible pour comprendre ces choses-là. Sais-tu combien de fois je suis venu rôder la nuit autour de chez toi, fou de désespoir? Devant le feu de ma passion, ton indifférence n'a fait que redoubler : d'abord tu m'as évité, puis tu m'as craint et tu as fini par me haïr. Peux-tu imaginer ce qui se passe dans le coeur d'un homme qui se sent détesté après avoir été aimé? L'amour se fait douleur, la douleur se fait rancune et la rancune croît jusqu'à se transformer en désir de vengeance.
Commenter  J’apprécie          240
Sachenka   21 février 2016
La Chambre rouge de Edogawa Ranpo
Je ne suis donc pas venu, messieurs, rechercher votre amitié : votre attention me suffira.
Commenter  J’apprécie          230
le_Bison   04 février 2014
La Chambre rouge de Edogawa Ranpo
Je voudrais d’abord vous dire que je me considère comme une personne tout à fait saine d’esprit, et je crois que les gens qui me connaissent partagent cette opinion. Mais qu’en sera-t-il lorsque vous m’aurez entendu ? Car au-delà de ce miroir rassurant que je présente aux autres et à moi-même, je ne sais pas, au fond, si l’homme qui vous parle en ce moment n’est pas fou, ou tout au moins gravement perturbé.
Commenter  J’apprécie          170
andman   30 mars 2013
La Proie et l'ombre de Edogawa Ranpo
Elle avait ce genre de beauté dont on dit souvent dans les romans anciens qu’elle disparaît si on l’effleure.
Commenter  J’apprécie          180
Ambages   21 juillet 2015
La Chambre rouge de Edogawa Ranpo
Au moment où elle met le pied sur le rail, une rame express arrive à toute allure... Rassurez-vous, la distance est suffisante et la grand-mère a largement le temps de passer sans même prendre conscience d'un éventuel danger. Mais imaginez maintenant qu'au moment où elle s'engage sur la voie quelqu'un se mette à hurler "Attention grand-mère !" ; la pauvre femme affolée ne sait plus si elle doit avancer ou reculer... Que faire ? Si le conducteur du tramway n'a pas le temps de freiner, ces quelques secondes d'hésitation peuvent lui être fatales... Je dois avouer qu'une brave femme en fit la douloureuse expérience. Vous me pardonnerez de sourire au souvenir de cette triste histoire, mais, comme je vous l'ai dit, ce fut une de mes plus belles réussites dans le genre.



Qui peut se vanter, en effet, d'avoir assassiné quelqu'un en lui criant "Attention !" ? Et ce, en toute impunité car il faudrait avoir l'esprit bien tordu pour trouver une intention homicide dans ce touchant témoignage d'altruisme envers une personne inconnue aperçue en danger dans la rue ; la victime elle-même a dû mourir en éprouvant une certaine gratitude pour la personne qui avait crié dans son dos !

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
le_Bison   02 février 2014
La Chambre rouge de Edogawa Ranpo
C’est désormais à vous de me juger : suis-je un criminel pervers ou simplement un pauvre malade mental ?
Commenter  J’apprécie          130
kuroineko   21 juin 2017
L'Île panorama de Edogawa Ranpo
L'art, selon lui, pouvait être considéré comme une révolte de l'homme contre la nature, et aussi comme l'expression d'un désir de lui imprimer sa propre personnalité, puisqu'elle ne le satisfaisait pas telle qu'elle était.
Commenter  J’apprécie          100
edwige31   06 août 2012
La Proie et l'ombre de Edogawa Ranpo
Je m'interroge assez souvent sur la nature de mon métier.

Je crois qu'au fond, il existe deux types d'auteurs de romans policiers : ceux qui sont du côté du "criminel" et ceux qui sont du coté de "l’enquêteur". Les premiers, même s'ils sont capable de mener une intrigue serrée, ne trouvent leur bonheur que dans la description de la cruauté pathologique du criminel, tandis que le seconds, au contraire, n'y attachent aucune importance; seul compte à leurs yeux la finesse de la démarche intellectuelle de l’enquêteur.
Commenter  J’apprécie          80
kuroineko   22 juin 2017
L'Île panorama de Edogawa Ranpo
Quand la peur du crime excède un certain degré, il se passe exactement le même phénomène que lorsqu'on se bouche les oreilles et qu'on n'entend plus rien, c'est-à-dire qu'on devient sourd à sa conscience, tandis que l'intelligence du crime, devenant aussi aiguë qu'une lame de rasoir effilée, se met à agir mécaniquement avec calme et sang-froid, sans négliger aucun détail.
Commenter  J’apprécie          80
Mimeko   27 août 2017
La Proie et l'ombre de Edogawa Ranpo
Le célèbre juge Ooka appliquait déjà au XVIII ème siècle, sans le savoir, les découvertes les plus récentes de la psychologie. "Prendre les criminels au piège, disait-il, ce n'est pas si compliqué. L'important est de savoir leur poser les bonnes questions".

Le test psychologique p143.
Commenter  J’apprécie          80
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Trouvez l'intrus dans les séries policières !

Agatha Christie : les enquêteurs

Miss Marple
Irène Adler
Tuppence Beresford
Hercule Poirot

13 questions
25 lecteurs ont répondu
Thèmes : polar noir , policier français , policier anglaisCréer un quiz sur cet auteur
.. ..