AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.96 /5 (sur 13 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : St Germain en Laye , le 26/10/1887
Mort(e) à : Paris , le 17/01/1945
Biographie :

Auteur dramatique et journaliste français.

Bourdet voit jouer sa première pièce de théâtre en 1910, Le Rubicon, et continue avec La Cage ouverte qui a moins de succès. Il fait la guerre dans les chasseurs à pied ; démobilisé en 1919, il ne reprend son activité dramatique que trois ans plus tard

Pendant cette période, il devient correspondant en Angleterre, pour L'Écho de Paris et critique dramatique. Mais pas plus que ses pièces d'avant-guerre, L'Homme enchaîné en 1923, ne connait le succès.

Bourdet devient l'un des principaux fournisseurs du théâtre de boulevard de l'entre-deux-guerres

En 1936, considéré comme un des maîtres du théâtre de boulevard de l'entre-deux-guerres, il est nommé administrateur de la Comédie-Française par Jean Zay, ministre de la culture du Front populaire

Fric-Frac est une pièce de théâtre jouée en 1936 et adaptée au cinéma en 1939.

Avant la Seconde Guerre Mondiale, il se bat en duel avec Henri Bernstein, son rival dans le même genre théâtral, duel qui permet à Bernstein de connaître un regain d'intérêt de la part du public.

Bourdet est également l'ami de Paul Claudel et de Jean Giraudoux et tient un salon littéraire avec sa femme Denise.


Pendant l'occupation allemande, même s'il n'est plus administrateur de la Comédie-Française, Bourdet ne s'engage pas dans la Résistance et la lutte active. Son fils, Claude Bourdet en est un peu déçu, même s'il sait que son père est favorable aux idées de la Résistance.

Bourdet a toutefois choisi de renoncer à ses fonctions; ainsi, il n'aura pas eu à se séparer de sociétaires jugés "indésirables" pour d'odieux prétextes ou à programmer des tournées de troupes allemandes à la Comédie-Française.








+ Voir plus
Source : wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Edouard Bourdet "L'Heure du berger" 1922


Citations et extraits (9) Ajouter une citation
gill   11 février 2014
Fric-Frac de Edouard Bourdet
Un coin de forêt aux environs de Paris. Des arbres, de l'ombre, de l'herbe et de la mousse. Par endroits le soleil perce le feuillage et forme des tâches claires.

Vers le centre deux arbres, au pied desquels de petits tertres de mousse serviront tout à l'heure de sièges ou d'oreillers.

Derrière passe un sentier qui traverse la scène. D'autres arbres au fond.

Au lever du rideau, la scène est vide, puis Renée paraît à bicyclette, venant de la droite. Elle passe sans s'arrêter et sort à gauche, continuant une conversation commencée avec Marcel, également à bicyclette et qui la suit....

(lever de rideau de la pièce extraite de "La Petite Illustration" parue en juin 1937)
Commenter  J’apprécie          112
gill   26 octobre 2014
Les temps difficiles de Edouard Bourdet
Un coin de jardin devant la façade d'un chateau Louis XIV. Une porte vitrée et de hautes fenêtres sont ouvertes sur un salon dont on aperçoit l'ameublement somptueux.

Des sièges de jardin, placés de part et d'autre de la porte du salon, indiquent que c'est l'endroit où l'on se tient à cette heure de la journée.

C'est la fin d'un chaud après-midi de juillet.

Mme Antonin Faure mère et Charlotte sont assises dans des fauteuils : Charlotte tricote une brassière, Mme Antonin Faure caresse distraitement un petit chien qui sommeille sur ses genoux.

Loulou est étendue sur une chaise longue et lit....

(lever de rideau de la pièce extraite du n° 355 de "La Petite Illustration" parue le 10 novembre 1934)
Commenter  J’apprécie          60
natfrommars   13 mars 2016
Les temps difficiles de Edouard Bourdet
L'argent, c'est comme les femmes : pour le garder, il faut s'en occuper un peu ou alors... il va faire le bonheur de quelqu'un d'autre.
Commenter  J’apprécie          70
gill   27 mars 2013
Edouard Bourdet. L'Heure du berger, comédie en trois actes de Edouard Bourdet
Un salon dans une villa, en pays basque. Portes à droite et à gauche. Au fond, une grande baie ouvre sur le jardin dont on aperçoit un coin de clôture. Dans l'espace compris entre la maison et cette clôture, un vieux figuier étend ses branches. A l'horizon, les Pyrénées.

Vieux meubles du pays, choisis avec goût, mêlés à quelques sièges confortables en rotin.

Au premier plan, un rockingchair chair.

Au lever du rideau, Francine, aidée par Étiennette, une jeune basquaise de dix-huit ans, en tablier, transporte une table au fond....

(lever de rideau de la pièce extraite de "La Petite Illustration" n° 66 parue en avril 1922)
Commenter  J’apprécie          40
gill   27 mars 2013
La Petite Illustration - Théâtre - N°209 - Vient de paraître de Edouard Bourdet
La maison d'édition de Julien Moscat. La scène est divisée en deux parties.

La partie de droite, la moins profonde, c'est le bureau de Moscat : grande table, sièges de bureau, téléphone ; deux portes, une à gauche, l'autre au fond.

La partie de gauche est à la fois le hall d'entrée des visiteurs et la salle d'expédition des livres. Elle a toute la profondeur du plateau et se prolonge derrière le bureau qu'elle entoure ainsi de deux côtés. Les murs sont garnis d'étagères à casiers remplis de livres en piles. Long comptoir du côté gauche. Téléphone. Porte d'entrée au fond en pan coupé.

Au lever de rideau, le bureau (partie droite) est vide.

Dans le hall (partie gauche), Amédée, vieil employé, et Henri, jeune employé, sont occupés à la pesée des envois postaux. Amédée prend sur le comptoir des paquets de volumes tout prêts à être expédiés et les jette dans un grand panier à roulettes, après avoir annoncé le poids du paquet et le nom du destinataire à Henri, qui inscrit ces renseignements dans un cahier.....

(lever de rideau de la pièce extraite de la "Petite Illustration" n° 209 parue en juin 1928)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
gill   29 janvier 2014
Margot de Edouard Bourdet
"Margot" est une succession ininterrompue de courtes scènes, remarquablement concises. Parfois même, la scène n'est presque plus qu'un tableau, où l'auteur, renonçant aux débats progressifs du dialogue et du développement, s'en tient aux suggestions, aux indications.

Ces scènes brèves et rapides, toujours bien choisies et bien menées, au lieu de s'imprimer profondément dans la mémoire comme des sceaux, y passent capricieusement et flâneusement, comme des reflets ou comme des images...
Commenter  J’apprécie          20
gill   27 septembre 2012
Margot de Edouard Bourdet
Premier Tableau

1560

La chambre des enfants à Blois

Une porte au fond, ouverte au lever du rideau et près de laquelle Margot (sept ans) et Alençon (six ans), debout, semblent attendre quelque chose.

-

Notice pour les personnes qui auraient un peu oublié l'Histoire

François II vient de succéder à son père, Henri II, tué accidentellement dans un tournoi.

Le roi a seize ans. Il a épousé Marie Stuart qui en a dix-huit.

Catherine de Médicis, la reine mère, a dû appeler pour gouverner à la place de son fils les oncles de la petite reine : François de Guise et le cardinal de Lorraine.

Les Guise sont à la tête du parti catholique, tandis que l'opposition est représentée par la maison de Navarre, Antoine de Bourbon et sa femme Jeanne d'Albret, qui les chefs du parti protestant.

La pièce débute en 1560, au château de Blois, dans la chambre des enfants qui sont, en commençant par le plus jeune : Alençon (six ans), Margot (sept ans), Henri (neuf ans), le futur Henri III, et Charles (dix ans), le futur Charles IX.

Deux petits amis participent à leurs jeux : Henri de Guise (dix ans), Henri de Navarre (sept ans), le futur Henri IV.

(lever de rideau de "Margot" pièce de Édouard Bourdet, parue dans "La petite illustration" en janvier 1936)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
gill   31 octobre 2012
Vient de paraître de Edouard Bourdet
Le rideau se lève sur le bureau de l'éditeur parisien Moscat. Celui-ci a si bien "travaillé" le jury du prix Zola qu'il tient pour assuré le succès de son candidat, Maréchal.

Mais à la dernière minute une indiscrétion vient tout remettre en question : Maréchal l'a trahi en traitant avec un autre éditeur pour ses prochains livres. Cela crie vengeance ! Contre-ordre aux amis du Zola : Maréchal n'aura pas le prix.

Désorienté, le jury couronne un parfait inconnu, un certain Evenos. Voilà une valeur à suivre : Moscat entend mettre la main, avant ses confrères, sur cet Evenos. Il n'est pas chez lui mais on ramène sa femme, Jacqueline. On apprend par elle qu'Evenos n'est autre qu'un ancien camarade de régiment de Moscat, Marc Fournier, visiteur assidu de sa maison d'édition, qu'on vient d'éconduire une fois de plus, sur l'ordre du patron !

Mais on le rattrappe : "dans mes bras !" s'écrie Moscat en l'étreignant ; stupéfait, Marc n'est pas au bout de ses surprises...
Commenter  J’apprécie          10
gill   27 mars 2013
La Petite Illustration - Théâtre - N°108 - L'homme enchainé de Edouard Bourdet
Un salon dan un appartement à Paris.

Hélène arrange des fleurs dans un vase. Un domestique achève de préparer, sur une petite table, des assiettes de gâteaux et des tasses pour le thé.

Le domestique, au moment de sortir.- Je voulais demander à madame à quelle heure il faudra servir le thé.

Hélène.- Je vous sonnerai. Tenez-vous prêt....

(lever de rideau de la pièce extraite de "La Petite Illustration" n° 108 parue en décembre 1923)

Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Adaptations avec Jean Marais

Jean Marais est le Marquis de Montauran dans Les Chouans, film français réalisé par Henri Calef en 1946 et adapté du roman éponyme de:

Honoré de Balzac
Victor Hugo
La Comtesse de Ségur

10 questions
24 lecteurs ont répondu
Thèmes : adapté au cinéma , adaptation , cinema , théâtre , littératureCréer un quiz sur cet auteur