AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations de Eduardo Manet (15)


SZRAMOWO   01 mai 2020
Rhapsodie cubaine de Eduardo Manet
La rutilante Cadillac de l'homme d'affaires cubano-espagnol Edelmiro Sargats roule à une vitesse de croisière dans les rues étroites de la vieille Havane. L'aube commence à poindre et la lumière bleutée de l'hiver tropical s'accroche aux corniches et balcons ouvragés des vieilles maisons coloniales, fait briller les portes cochères du XVIIème siècle destinées autrefois à l'entrée des calèches et des carosses qui venaient décharger leurs passagers dans le patio central de ces belles demeures seigneuriales. Les façades d'un autre âge cachent avec pudeur les ravages du temps.
Commenter  J’apprécie          120
SZRAMOWO   17 février 2015
Les Nonnes de Eduardo Manet
MERE SUPERIEURE : N'espérez pas qu'elle vous réponde, la pauvre petite a perdu la voix dans un malheureux accident.
LA SENORA, a un geste vers Inès : Pauvre petite, comment des choses semblalbles peuvent-elles arriver à des âmes si tendres.
SOEUR ANGELA : On la lui a coupée net, avec un couteau jusqu'à la racine ! (il rit)
MERE SUPERIEURE : Soeur Angela épargnez-nous les descriptions. La Senora va se sentir mal à nouveau.
LA SENORA, mangeant toujours : Coupée, comment est-ce possible ?
Commenter  J’apprécie          100
LIONELLE   09 septembre 2014
Commenter  J’apprécie          60
Elisanne   30 octobre 2011
Le fifre de Eduardo Manet
Une grande toile attire mon attention. Une grande toile de 2 X 1,38m. Je m’approche lentement. Une femme assise devant une toile, une femme peintre. C’est déjà un fait insolite : un peintre qui peint une femme peintre. Un autoportrait, peut-être ?
J’approche un peu plus… la jeune femme est assise sur une chaise en bois, bras nus, manches courtes et bouffantes. Sa robe à la jupe très ample remplit le bas du tableau…
L’auteur du tableau a saisi la beauté de cette jeune femme, les traits délicats de son visage, sa longue chevelure noire, le regard rêveur de ses grands yeux…
L’intention me semble claire : le peintre rend hommage à une jeune artiste encore sous l’emprise de l’inspiration.
Ce tableau semble un chant d’amour. Il proclame, avec une certaine insolence, une passion brûlante entre le peintre et son modèle.
Je lis le titre de l’œuvre : Portrait d’Eva Gonzalès.
Et le nom de l’auteur : Edouard Manet «
Commenter  J’apprécie          50
mariech   04 juillet 2011
Maestro de Eduardo Manet
Tu es née , Maria Nemesia , de cette sueur de Nègre qui couvrait mon corps et qui faisait de moi la femme la plus heureuse au monde. Tu portes en toi , je le sais , l'héritage de cette ardeur sensuelle qui bout dans les veines de ton père. Pauvre de toi si tu ne trouves pas d'homme à la mesure de tes appétits dans ce royaume de la ' pureté prussienne ' auquel tu comptes donner ta vie. Pauvre de toi , ma fille.
Commenter  J’apprécie          40
mariech   04 juillet 2011
Maestro de Eduardo Manet
Tu es mon portrait , ma nièce chérie : j'ai été le témoin de ta première rencontre avec le Chevalier , à l'Opéra. Comment ne pas voir dans vos regards l'ouragan naissant ? Amour fou , passion à l'état pur , sentiment unique entre deux êtres marqués par le destin. Si l'on m'accuse un jour de t'avoir jetée dans les bras du Chevalier , je dirai : oui ! J'ai tout fait pour qu'Ulrike connaisse cette chose unique et si rare! L'amour fou peut être passager , mais il donne à l'existence de ceux qui l'ont vécu un sens plus profond et plus généreux que la morne platitude d'une vie à deux.
Commenter  J’apprécie          40
gteisseire2   10 septembre 2008
Ma vie de Jésus de Eduardo Manet
Joseph arrête la charrue et entend sa mère dire - Cette terre a besoin de bras. Plus tard, après le maigre repas du soir, Joseph apprend que son père lui négocie un mariage. Une femme. Une épouse. Un corps, chaud et tendre. Le jour de la noce arrive. Joseph est ébloui. Sa fiancée est si belle... Et ses yeux, malgré lui, se remplissent de larmes. - Comment t'appelles-tu? ose-t-il lui demander. Elle le regarde fixement sans répondre. C'est le père de Joseph qui intervient. -Marie. Ta jeune épouse s'appelle Marie.

Commenter  J’apprécie          40
NotaBene   18 août 2016
Marrane ! de Eduardo Manet
_ Candelaria ... Vous n'aimez pas que je fréquente la bibliothèque? Et pour quelle raison, dites-moi? Vous pouvez me parler en toute confiance.
Ses pupilles rétrécirent, elle braqua la focale noire de ses yeux sur les miens.
_ Je viens de la campagne. Les gars de votre âge ne pensent qu'à s'amuser, à courir, à nager, à monter à cheval... Vous vous enfermez là pendant des heures. C'est malsain! Je l'ai dit à la doctoresse!
_ Et qu'est-ce qu'elle vous a répondu?
_ Que les livres étaient votre soleil.
_ Vous voyez, Candelaria... je viens prendre mes bains de soleil ici.
Commenter  J’apprécie          20
mariech   04 juillet 2011
Maestro de Eduardo Manet
L'automne , ma saison préférée s'achevait déjà . Claudio aimait cette partie de l'année qu'il avait baptisée ' la saison des feuilles mortes '. Il m'avait longuement parlé , au début de notre mariage , de son île où les saisons n'existent pas.
Commenter  J’apprécie          20
MonCharivariLitteraire   13 août 2018
Le fifre de Eduardo Manet
l'élève devenue maitresse. une relation en déséquilibre constant.
Commenter  J’apprécie          10
MonCharivariLitteraire   13 août 2018
Le fifre de Eduardo Manet



c'est Manet qui a inventé la juxtaposition de taches colorées et la suppression des fondus en peinture. Nous avons discuté ensemble de la dilection de Delacroix pour les demi teintes. Et bien que fait Edouard? il supprime les demi-teintes et le clairs obscur traditionnel, il nous donne des contrastes parfois violents certes... et c'est cela qui faut hurler les séniles du salon....
Commenter  J’apprécie          10
MonCharivariLitteraire   13 août 2018
Le fifre de Eduardo Manet
-et le fifre
- encore un tableau charmant refusé par le salon en 1866. Style trop novateur, peut être: ce fond plat, ce gamin sorti de nulle part, et ces larges taches de couleur qui frappent comme un cri de liberté.
Commenter  J’apprécie          10
MonCharivariLitteraire   13 août 2018
Le fifre de Eduardo Manet
c'est au Louvre qu'il découvrit Velasquez, les coups de pinceaux brutaux, le traitement violent de la couleur et les contrastes dramatiques de l'espagnol.
Commenter  J’apprécie          10
MonCharivariLitteraire   13 août 2018
Le fifre de Eduardo Manet
au début de sa carrière il copiait avec ferveur et talent notre Velasquez. Son buveur d'absinthe lui doit tout. Quand au déjeuner sur l'herbe ... vous le savez aussi bien que moi , ce tableau est issu en droite ligne du concert champêtre de Giorgione peint à l'orée du XVIème siècle.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Découvrons Eduardo Manet en nous amusant !

Je le jure, ce n'est pas en lisant le concert baroque de mon ami Alejo Carpentier que j'ai eu l'idée de composer une rhapsodie ...?..., non je ne suis pas un pâle imitateur...

indienne
héroïque
cubaine
chilienne

10 questions
15 lecteurs ont répondu
Thème : Eduardo ManetCréer un quiz sur cet auteur