AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.14 /5 (sur 11 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Philadelphie, Pennsylvanie , 1916
Mort(e) à : New Milford, Connecticut , le 16/06/1975
Biographie :

Edward Sidney Aarons est un écrivain américain auteur de romans policiers ou science fiction.

Il est diplômé en Littérature et en Histoire, de l'Université de Columbia. Pour payer ses études, il fait des tas de petits boulots, reporter pour un quotidien et vendeur en... poissonnerie, entre autres.

Pendant la guerre, il entre dans le Corps des "United States Coast Guards" après l'attaque de Pearl Harbor en 1941, il sera démobilisé en 1945, avec le grade de "Premier Maître" .

Il commence à publier dès 1938, "Death in a lighthouse" sous le pseudonyme de Edward Ronns, une trentaine au total jusqu'en 1962, certains seront réédités sous le nom de Edward S. Aarons, dont il signe à partir de 1948, une cinquantaine de romans jusqu'en 1975.

Il écrit aussi de nombreux articles pour "Detective Story Magazine" et "Scarab". Sous le pseudonyme de Paul Ayres, il publie un seul et unique roman "Dead heat" en 1950.

Le nom de Edward S. Aaarons est principalement rattaché à la série de romans d'espionnage "The Assignment..." ou plus souvent nommée, la série Sam Durell, du nom du héros qui exerce la profession d'espion; en français, les romans commencent par "Opération..." ou "Mission..."; la série, traduite en 17 langues, a fait le tour du monde.


+ Voir plus
Source : http://fichesauteurs.canalblog.com
Ajouter des informations
Bibliographie de Edward Sidney Aarons   (29)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
collectifpolar   03 novembre 2020
Le buvard enchanté de Edward Sidney Aarons
Il la regarda et elle frémit. Elle était toujours vêtue de la robe blanche trempée qu’elle portait lors de sa chute – provoquée par Durell – dans le bassin du jardin de son « oncle Chang ». Durell l’observa avec une certaine perplexité. Il avait tenté de gagner sa confiance, mais dès le début, l’attitude de la fille avait déclenché dans la tête de Sam un petit système d’alarme. Peut-être avait-il été agacé par son bavardage avec Deirdre, car elle n’avait fait aucun cas de ses questions pressantes, puis y avait répondu sur un ton exaspéré, et à contrecœur. Bien qu’elle fût petite et menue, elle était assez pulpeuse et féminine pour jouer le rôle de Dalila et faire un Samson d’Orris Lantern. Mais Durell n’était sûr de rien, sauf que, dès le départ, toute cette affaire était semée d’embûches et la présence de Deirdre venait continuellement compliquer les choses. A présent, il avait également sur les bras une petite française nerveuse et bouleversée qui, au lieu d’être une alliée, donnait tous les symptômes d’hostilité à son égard.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolar   03 novembre 2020
Les endormeurs de Edward Sidney Aarons
- Et si nous commettons une erreur, avec un de ces types ?

- C’est à vous de vous assurer qu’il n’y a pas d’erreur. (Corbin s’exprimait d’une voix posée.) Evidemment, vous auriez pu jouer le rôle d’un vieux camarade de régiment et rendre visite à chacun de ces hommes, fouiller tranquillement sa maison, poser des questions sans éveiller les soupçons. Vous pouviez parler du bon vieux temps et quoi de plus naturel que de passer en revue tous les souvenirs qui traînent dans la maison ? Seulement, vous auriez été seul, nein ? Je pouvais difficilement vous accompagner. Et si vous aviez appris quelque chose, vous l’auriez gardé pour vous.
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolar   03 novembre 2020
Le buvard enchanté de Edward Sidney Aarons
Le téléphone sonna alors que Durell était encore en train d’examiner le balcon de sa chambre d’hôtel où il venait de rentrer avec Anne-Marie. Il n’y avait rien à voir dehors, que la chaussée des quais appelée Suriwong Street. Plus loin, c’était la mer tropicale et les feux du caboteur rouillé solitaire, et quelques ombres sous les palmiers mauriciens qui flanquaient l’entrée de l’hôtel. Durell eut l’impression que sa fenêtre était surveillée par un coolie, avec un samlor, qui ne semblait pas du tout impatient de trouver des clients ; mais il n’aurait pu le jurer.
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolar   03 novembre 2020
Les endormeurs de Edward Sidney Aarons
Quand un homme souffre dans sa chair, il est tout disposé à dire la vérité. Slago est parfait pour ça. La lettre et les autres documents existent : la réponse à notre annonce le prouve. Un des hommes qui faisaient partie de votre peloton ce jour-là les a toujours en sa possession. Peut-être les conserve-t-il uniquement comme souvenir, car peu de gens ont les connaissances nécessaires en chimie pour comprendre le contenu des documents qui accompagnent la lettre d’Hitler. (Corbin eut un petit sourire.) Autrement, nous aurions déjà entendu parler du produit.
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolar   03 novembre 2020
Le buvard enchanté de Edward Sidney Aarons
Mais la chambre de Muong offrait d’autres sujets d’intérêt. Sur la table de chevet, comme s’il tenait à faire preuve d’objectivité, Muong conservait une collection de journaux récents de Chine communiste. Il avait marqué au crayon bleu un long article dans le Jennin Jih Pao, l’organe du Parti chinois, qui attaquait « les révisionnistes de Moscou qui conspiraient avec l’impérialisme américain pour des négociations pacifiques au Viet—Nam. ». Ilo y avait aussi un numéro de Hoc Tap, le magazine du parti communiste.
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolar   03 novembre 2020
Le buvard enchanté de Edward Sidney Aarons
Poursuivant sa fouille, Durell examina les uniformes du major, la salle de bains, le lit et les oreillers, et un petit classeur à roulettes qui avait été poussé dans un coin. Tout en cherchant, il tendait l’oreille vers les bruits qui montaient des klongs. Il repensa aux tracts et se dit que des centaines de millions de brochures semblables devaient circuler dans le monde entier, imprimées dans des centaines de langues et dialectes, par les presses de Hanoi et de Pékin.
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolar   03 novembre 2020
Le cyclope exorbité de Edward Sidney Aarons
- On a rien à craindre ?

- Rien pour cette nuit.

- Cette nuit sera notre nuit, dit-elle doucement. Je veux qu'elle le soit, Sam.

Il se pencha sur elle et l'enveloppa dans ses bras. Elle avait une beauté sauvage, sa bouche humide s'entrouvrait, son corps frissonnait, son baiser était lent et avide. Et Durell comprit que cette fille lui était plus précieuse que la vie.
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolar   03 novembre 2020
Les endormeurs de Edward Sidney Aarons
Ils étaient à plus de cent cinquante kilomètres de Harlanville lorsque Mark choisit un motel pour y passer la nuit. Pendant que Slago allait régler la question des chambres avec le gérant, Mark tira son petit calepin noir de sa poche, arracha une page et la froissa dans sa main. Il la fit disparaître en la brûlant dans le cendrier de la Cadillac.
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolar   03 novembre 2020
Les endormeurs de Edward Sidney Aarons
- A qui le tour ? demanda Erich Corbin.

- Perry Hayward, New York.

- Très bien, on va y aller. (Corbin redressa ses lunettes sur son nez pincé et blafard ; il portait un complet de coton à rayures et un petit nœud papillon impeccable.) ça marchera, Mark. On utilisera les mêmes méthodes.
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolar   03 novembre 2020
Le buvard enchanté de Edward Sidney Aarons
Le téléphone sonna et Anne-Marie murmura d’une petite voix soumise :

- Vous n’allez pas répondre ?

- Dans un moment.

- C’est peut-être Deirdre…

- Elle attendra.

- Ou la police. Vous avez tué un homme…
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Le guide du scoutisme : êtes-vous toujours prêt ?

Quand fût lancer le premier camp scout de l'histoire ?

1 Janvier 1789 à 12H00
1 avril à 15H59
1 août 1907 à 8H00
1 décembre 1999 à 0H01

12 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Le guide du scoutisme de Robert Baden-PowellCréer un quiz sur cet auteur

.. ..