AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations de Eliette Abecassis (587)


genou   06 décembre 2016
Le palimpseste d'Archimède de Eliette Abecassis
L'absence n'est rien d'autre qu'une présence obsédante.
Commenter  J’apprécie          641
genou   05 décembre 2016
Le palimpseste d'Archimède de Eliette Abecassis
Désormais les gens lisent à travers Google comme au Moyen Âges on déchiffrait les palimpsestes, sans soupçonner qu'au-dessous, juste avant, il y avait une autre civilisation.
Commenter  J’apprécie          500
carre   13 mai 2015
Alyah de Eliette Abecassis
Il y a quelques années, je n’avais pas peur en emmenant mes enfants à l’école. Je ne pensais pas à leur dire de ne pas révéler qu’ils étaient juifs. Je ne leur disais pas « chut » quand ils en parlaient dans la rue ou le métro. Je ne voyais pas leurs yeux étonnés me demander « pourquoi, maman, il ne faut pas dire qu’on est juifs ? ».
Commenter  J’apprécie          440
Eliette Abecassis
fanfanouche24   08 mai 2016
Eliette Abecassis
Un SMS trouvé sur un portable et tout est dépeuplé ? ("Philothérapie, Flammarion, 2016, p. 15)
Commenter  J’apprécie          400
carre   20 juin 2012
Mon père de Eliette Abecassis
Il y a deux types d'hommes : ceux qui cherchent leur père, et ceux qui cherchent à tuer leur père.
Commenter  J’apprécie          370
genou   22 avril 2019
Le palimpseste d'Archimède de Eliette Abecassis
On dit qu'il y a quatre Mystères dans l'univers. Le premier est celui de la nature des lois de la physique : une structure qui rayonne à partir d'un point unique, de façon symétrique. Le deuxième est celui de la Vie. D'où vient-elle ? Quelle est son origine ? Le troisième est celui du cerveau : cette matière organique, développée accidentellement et capable de sélectionner une réponse adéquate dans un ensemble exponentiel de possibilités. Et le quatrième mystère, non des moindres, est celui de la structure mathématique du monde : pourquoi et quand apparaît-elle, comment peut-on la modéliser, et comment le cerveau parvient-il à l'élaborer, à partir du chaos dans lequel nous vivons?
Commenter  J’apprécie          362
annie   02 novembre 2011
Et te voici permise à tout homme de Eliette Abecassis
Mais où commence l'adultère ? Au premier regard ? Au premier baiser ? A la première caresse ?L'adultère commence au premier regard, en effet : celui que votre mari ne vous accorde plus

Commenter  J’apprécie          360
Eliette Abecassis
Aurel82   04 mars 2017
Eliette Abecassis
L'absence n'est rien d'autre qu'une présence obsédante.
Commenter  J’apprécie          340
Aela   12 juillet 2013
Le palimpseste d'Archimède de Eliette Abecassis
Je vous parle du véritable amour. De l'amour philosophique. Celui que l'on éprouve pour l'autre en tant qu'autre, dans son altérité même.
Celui de Platon, oui, mais pas celui qui recherche l'âme soeur, la pareille.
Lorsque du corps on s'élève vers l'âme.
Lorsque le désir, orienté par l'intention, devient l'expression de quelque chose de bien plus puissant, de bien plus fort.
Ce sentiment qui vous fait toucher du doigt l'infini.
Qui rend votre vie à la fois dérisoire et hautement signifiante.
Qui relativise toute autre activité.
Qui vous fait sentir que vous êtes vous-même.
Commenter  J’apprécie          330
marina53   03 août 2013
Mon père de Eliette Abecassis
Mon père disait: l'extase, c'est l'art qui peut la procurer, et l'amour aussi. Mon père disait: on ne peut pas être heureux, on peut être joyeux.
Commenter  J’apprécie          310
fanfanouche24   04 septembre 2014
Un secret du docteur Freud de Eliette Abecassis
Tel l'archéologue, le psychanalyste creuse dans l'âme du patient pour y révéler toutes les strates de sa vie passée: psychanalyse et archéologie sont bien les deux faces d'une même discipline. (p.32)
Commenter  J’apprécie          290
marina53   01 août 2013
Mon père de Eliette Abecassis
Aujourd'hui, mon père est mort, et mon cœur aussi.
Aujourd'hui, mon père est mort. Il est trop tard pour commencer à vivre.
Commenter  J’apprécie          280
lecassin   16 juillet 2018
Mon père de Eliette Abecassis
On ne peut pas mesurer tout ce q'un père donne, lui qui disait qu'on ne donne que ce qu'on n'a pas.
Commenter  J’apprécie          270
kathy   02 janvier 2013
Une affaire conjugale de Eliette Abecassis
Trois ans, sept ans, vingt-cinq ans, sont les trois grandes crises d'un couple. Celle de trois ans est la fin de la passion physique, celle de sept ans est la fin de l'amour, la plus terrible, celle de vingt-cinq ans la plus dure, la plus terrible, la plus sanglante est la fin de la famille, lorsque les enfants grandissent et qu'il ne reste vraiment plus rien.
Commenter  J’apprécie          270
fanfanouche24   05 septembre 2014
Un secret du docteur Freud de Eliette Abecassis
L'ultime fondement des religions était imputable, pour lui, à la détresse infantile de l'homme. Dieu était souvent le représentant du père ou de l'instance tutélaire. (p.44)
Commenter  J’apprécie          260
fanfanouche24   06 septembre 2014
Un secret du docteur Freud de Eliette Abecassis
Ici, (Paris) il a conçu ses premières lettres, dans cette ville qui a vu naître les plus grands romans épistolaires. Il y a tant appris, travaillé, réfléchi, et rêvé. Il était souvent seul, le soir, et l'écriture était sa compagne. Quand il n'y avait plus rien, quand il se sentait déprimé et atteint par la vie, quand il broyait du noir sans voir d'échappatoire, quand il perdait l'espoir, l'écriture était là. Quand il se sentait loin des siens, et qu'il aurait voulu trouver du réconfort dans les yeux de sa mère et les rires de ses soeurs, il pouvait les étreindre et les toucher du bout des doigts. Quand il avait froid, loin du feu, quand il avait faim, après un repas frugal, il prenait sa plume: cela, au moins, ne lui coûtait rien.Juste de l'encre, du papier et un timbre. Et, peu à peu, à travers l'écriture, sa vision du monde s'était forgée, ses idées étaient nées, son esprit avait mûri, il avait compris qui il était. (p.164)
Commenter  J’apprécie          230
Ydamelc   12 janvier 2020
Nos rendez-vous de Eliette Abecassis
Il se réconcilia avec lui-même et il s'aima l'aimant.
Commenter  J’apprécie          220
lecassin   28 juillet 2018
Mon père de Eliette Abecassis
L'extase, c'est l’art qui peut la procurer, et l'amour aussi.
Commenter  J’apprécie          210
fanfanouche24   08 mai 2016
Philothérapie de Eliette Abecassis
[à propos des textos]

Chacun a ses habitudes, ceux qui répondent immédiatement, les accrocs du portable, de plus en plus nombreux, ceux qui marquent un temps pour ne pas paraître dépendants, les stratèges du texto, les manipulateurs du SMS, et ceux, plus rares, qui posent leur téléphone quelque part et ne découvrent les messages que deux ou trois heures plus tard. Sous le texte, le sous-texte dévoile des informations importantes, comme la position sociale, l'éducation, la vivacité d'esprit, la drôlerie, la finesse et l'orthographe... (p. 8)
Commenter  J’apprécie          210
elematt44   28 mai 2012
Une affaire conjugale de Eliette Abecassis
L'amour, c'est dormir dans le même lit, c'est s'enlacer, se caresser, s'embrasser, c'est prendre soin l'un de l'autre, c'est penser à l'autre, à chaque moment de la journée, c'est être présent dans les moments joyeux et dans les moments difficiles, c'est prendre plaisir à parler avec l'autre, l'écouter quand il parle, l'attendre quand il s'absente, c'est avoir du désir pour lui, c'est chercher le contact de son corps, c'est vouloir son bien, le respecter, le protéger, le chérir. L'amour, c'est l'appeler au téléphone pour voir s'il va bien, s'il a besoin de quelque chose, c'est lui faire des cadeaux, c'est l'emmener en vacances, au restaurant, au cinéma, c'est partager chaque moment de la vie, c'est se réveiller le matin et s'émerveiller de voir l'autre.
Commenter  J’apprécie          210



Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox