AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.79 /5 (sur 24 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 8/02/1810
Mort(e) le : 31/05/1875
Biographie :

Éliphas Lévi, né Alphonse-Louis Constant le 8 février 1810 à Paris, où il mourut le 31 mai 1875, est un ecclésiastique français et une grande figure de l'occultisme.

Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Eliphas Lévi   (24)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (28) Voir plus Ajouter une citation
Jacopo   21 octobre 2018
La Clef des grands mystères de Eliphas Lévi
La lumière astrale dans laquelle nous plonge le sommeil est comme un océan où flottent d'innombrables images, débris des existences naufragées, mirages et reflets de celles qui passent, pressentiments de celles qui vont naître.

Notre disposition nerveuse attire à nous celles de ces images qui correspondent à notre agitation, à notre fatigue spéciale, comme un aimant promené parmi des détritus métalliques attirerait et choisirait surtout la limaille de fer.
Commenter  J’apprécie          130
Eliphas Lévi
isajulia   23 mars 2013
Eliphas Lévi
Qu’est-ce que l’Homme-Dieu ? C’est celui qui réalise dans la vie la plus humaine l’idéal le plus divin.
Commenter  J’apprécie          111
Jacopo   23 juillet 2018
Dogme et rituel de la haute magie de Eliphas Lévi
La vérité est au-dessus de toutes les opinions et de toutes les partis.
Commenter  J’apprécie          90
Jacopo   21 octobre 2018
La Clef des grands mystères de Eliphas Lévi
Le sommeil est une mort incomplète; la mort est un sommeil parfait.
Commenter  J’apprécie          90
Jacopo   02 septembre 2018
Les Paradoxes de la haute science de Eliphas Lévi
La Magie, c'est la Divinité de l'homme conquise par la science unie à la Foi. Les vrais Mages sont des Hommes Dieux, en vertu de leur union intime avec le Principe Divin. Ils sont sans peur et sans désirs ; ils ne sont dominés par aucun mensonge et ne partagent aucune erreur ; ils aiment sans illusion et souffrent sans impatience, parce qu'ils laissent tout arriver comme il se peut, se reposant dans la quiétude de la pensée éternelle. Ils s'appuient sur la religion, mais la religion ne pèse pas sur eux. La religion est pour eux le Sphinx qui obéit, mais qui ne dévore jamais.
Commenter  J’apprécie          60
Jacopo   22 janvier 2019
Grand arcane de Eliphas Lévi
L’image divine est double. Il y a la tête de lumière et la tête d’ombre, l’idéal blanc et l’idéal noir, la tête supérieure et la tête inférieure. L’une est le rêve de l’Homme-Dieu, l’autre est la supposition du Dieu-Homme.

L’une figure le Dieu du sage, et l’autre l’idole du vulgaire. Toute lumière en effet suppose une ombre, et ne devient clarté que par l’opposition de cette ombre.
Commenter  J’apprécie          60
Jacopo   03 octobre 2018
Clefs majeures et clavicules de Salomon de Eliphas Lévi
Toute la science est dans un mot et toute la force dans un nom.

L'intelligence de ce nom c'est la science de Salomon et la lumière d'Abraham.

Personne ne connaît Dieu dans son essence si ce n'est lui-même.

Mais la science absolue est dans la connaissance des noms divins qui se forment tous d'un seul nom.

Cette science est ce qu'on appelle, le Schéma Hamphorasch ou le nom expliqué.
Commenter  J’apprécie          50
Jacopo   23 juillet 2018
Dogme et rituel de la haute magie de Eliphas Lévi
Le magisme, en révélant au monde la loi universelle de l'équilibre et l'harmonie résultant de l'analogie des contraires, prend toutes les sciences par la base, et prélude par la réforme des mathématiques à une révolution universelle dans toutes les branches du savoir humain.
Commenter  J’apprécie          50
Rubinowy   11 avril 2021
La Bible de la liberté de Eliphas Lévi
"Dieu est l'être. Il est parce qu'il existe quelque chose; et ce qui est est Dieu.

Dans tout ce qui existe nous concevons l'être et nous ne comprenons pas le néant ; nous ne pouvons douter de l'existence de l'être; mais nous ne savons pas pourquoi il est, ni ce qu'il est.

La raison première de l'être est un mystère que l'homme ne peut pénétrer; il faut pourtant que cette raison existe et qu'elle ait existé toujours ;car nous ne supposons pas que rien ne puisse naitre de rien. Cette raison doit être intelligente , puisque l'intelligence existe, elle doit être bonne, puisque le mal n'est qu'une privation d'être, et que la plénitude de l'être soit au moral , soit au physique, constitue ce que nous appelons le bien .

Or, une intelligence bonne doit être expansive, et la bonté qui s'épanche n'est autre que l'amour. La raison première est donc intelligence et amour .

Mais la raison de l'être n'est pas hors de l'être; autrement l'être ne serait plus . Dieu n'est pas hors de la nature, puisque les hommes sont convenus d'appeler Dieu la cause première; Dieu est dans tout ce qui existe; on dit qu'il crée toute chose, parce qu'il est la cause de l'existence de toute chose; mais cette cause ayant existé toujours, n'a jamais été sans produire son effet. ."....." Dieu est comme la mer qui a son flux et son reflux, sans que ses eaux augmentent ou diminuent. O hommes qui regardez le ciel, pourquoi cherchez-vous Dieu hors de vous ? Est-ce que vous ne sentez pas votre existence ? Dieu est en vous puisque vous êtes; mais qu'est-ce que Dieu est en vous ?

Il est intelligence puisque vous comprenez. Il est amour; puisque vous aimez . Il est expansion par la forme et la voix, puisque vous avez une forme et une voix. Et maintenant pourquoi me dites-vous de vous montrer le Père? Regardez-vous vous-mêmes, et vous aurez vu le Père . regardez moi et vous aurez vu Dieu, car le Père est en nous et nous sommes en lui ..." ...."Dieu n'est pas plus dans le ciel que sur terre; mais il est dans tout ce qui est..."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Jacopo   21 octobre 2018
La Clef des grands mystères de Eliphas Lévi
Les philosophes n'ont pas assez réfléchi au fait physiologique de la religion dans l'humanité : la religion, en effet, existe en dehors de toute discussion dogmatique. C'est une faculté de humaine, tout aussi bien que l'intelligence et l'amour. Tant qu'il y aura des hommes, la religion existera. Considérée ainsi, elle n'est autre chose que le besoin d'un idéalisme infini, besoin qui justifie toutes les aspirations au progrès, qui inspire tous les dévouements, qui seul empêche la vertu et l'honneur d'être uniquement des mots servant à leurrer la vanité des faibles et des sots au profit des forts et des habiles.
Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Des chiffres, des chiffres et... des lettres

Le roman "Le zéro et ..... " (Arthur Koestler)

moi
l'infini
un peu plus
le tout

20 questions
129 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur