AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 3.7 /5 (sur 105 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 23/06/1979
Biographie :

Elisabeth Ebory s’est fait connaître en publiant depuis quelques années des nouvelles sur différents supports, notamment dans diverses anthologies des éditions de l’Oxymore.

Après une nouvelle dans l’anthologie Aube & Crépuscule, elle publie en mars 2009 son premier recueil, A l'orée sombre, aux éditions Griffe d’Encre, sous une jolie couverture signée Amandine Labarre.

Ajouter des informations
Bibliographie de Elisabeth Ebory   (10)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
MaudeElyther   26 septembre 2022
La Famille de l'hiver et le Roi-fée de Elisabeth Ebory
Quel que soit l'orage que tu braves, je t'assure que tu peux le chasser. Tu es le soleil qui dissipe la nuit.
Commenter  J’apprécie          50
Le_Comptoir_de_l_Ecureuil   04 octobre 2017
La fée, la pie et le printemps de Elisabeth Ebory
Je n'ai pas d'encre... Mais cela n'est pas nécessaire. Les âmes sont comme des demeures, elles ont des clés. Il suffit d'avoir la clé pour y pénétrer.
Commenter  J’apprécie          60
Masa   31 janvier 2018
Novae de Elisabeth Ebory
Ma mère me punit toujours de la même façon : elle demande à la bonne de fermer à clé le piano du salon. Pauvre piano, qu’elle muselle. Pauvre de moi qu’elle fait taire – petite prisonnière silencieuse, dans notre belle villa.
Commenter  J’apprécie          50
Elamia   31 août 2017
La fée, la pie et le printemps de Elisabeth Ebory
D'accord, on fait une halte. Dans une auberge ?

Oui, une avec un nom d'animal, comme... "Le poney fringuant" ou "L'oie qui pue"...

"L'oie qui pue" ?

C'était un exemple. A tout à l'heure...

Commenter  J’apprécie          50
FungiLumini   16 août 2019
La fée, la pie et le printemps de Elisabeth Ebory
Je passe mon temps à sillonner ce monde, justement, et personne ne m’arrête pour autant. J’ai pris cette liberté et je ne compte pas la perdre. Je pense que les monstres qui nous maltraitent ne sont pas tels que décrits dans les légendes. Nous sommes les monstres, voilà la vérité. Il faut s’y faire, et se méfier.
Commenter  J’apprécie          40
Bookworm84   16 septembre 2017
La fée, la pie et le printemps de Elisabeth Ebory
Franchement, qui croirait que l'encre puisse influencer le cours du temps, de l'Histoire, en manipulant les âmes des hommes ? Et seulement si on la couche sur la bonne sorte de parchemin ?... Non, vraiment ?...
Commenter  J’apprécie          40
Elamia   03 septembre 2017
La fée, la pie et le printemps de Elisabeth Ebory
Les fées ne sont pas des créatures d'opérettes. Nous sommes monstres, nous sommes merveilles, idées de dieu, mères de déesse, profondément ancrées dans nos terres, et dans l'âme des hommes. Rien à voir avec des papillons ou des libellules !
Commenter  J’apprécie          30
Bookworm84   16 septembre 2017
La fée, la pie et le printemps de Elisabeth Ebory
- Od, qu'est-ce que c'est que ces âneries ? Je ne suis pas une fée, je n'ai pas d'ailes dans le dos ou je ne...

- Vik, je t'en prie ! Ne sois pas si... si latine !

- Quoi ?

- Les fées ne sont pas des créatures d'opérettes. Nous sommes monstres, nous sommes merveilles, idées de dieu, mères de déesse, profondément ancrés dans nos terres, et dans l'âme des hommes. Rien à voir avec des papillons ou des libellules !
Commenter  J’apprécie          20
faeli   21 juillet 2019
La fée, la pie et le printemps de Elisabeth Ebory
Je suis une voleuse.

Pas une voleuse métaphorique, allégorique, ou symbolique! Non, une vraie! Je vole car on m’a volée un jour.

Je vole parce que les choses qui brillent sont toujours mieux chez moi qu’ailleurs. Je vole pour faire du troc si je le dois, je vole pour mes étagères, je vole pour qu’on me craigne.

Je vole et c’est comme ça.
Commenter  J’apprécie          20
Livheryn   30 octobre 2020
Ann Radcliffe, Jane Austen & Mary Shelley contre Carmilla de Elisabeth Ebory
Des mouches et moucherons tournoyaient dans la pièce. L’odeur semblait venir d’un placard dont les portes étaient retenues par une cordelette. Ann s’approcha, en apnée sous son mouchoir. Elle défit le nœud de la corde et le meuble s’ouvrit immédiatement. Une masse grouillante s’en échappa pour lui tomber dans les bras.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Les pays scandinaves, terres d'inspiration

La faim, chef-d'œuvre de Knut Hamsun, se déroule à Christiania, ancien nom de la ville de :

Bergen
Stavanger
Oslo

10 questions
39 lecteurs ont répondu
Thèmes : norvège , suède , danemark , scandinavieCréer un quiz sur cet auteur