AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Note moyenne 3.49 /5 (sur 81 notes)

Nationalité : Allemagne
Né(e) à : Brilon , le 06/12/1945
Biographie :

Elisabeth Zöller est auteure de roman jeunesse.

Elle a d’abord été enseignante avant de devenir une auteure jeunesse reconnue, et à succès.

Depuis 1990, elle a publié de nombreux livres pour les enfants et adolescents, dans tous les registres, divertissement, humour, chronique sociale…

Elle a écrit également sous le pseudonyme de Marie Hagemann.

Elle vit à Münster avec sa famille.

son site : http://www.elisabeth-zoeller.de/

Ajouter des informations
Bibliographie de Elisabeth Zöller (II)   (2)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (26) Voir plus Ajouter une citation

Peu à peu je retrouve ma sérénité. Je suis libre ! Libre de penser et de décider ce que je veux. Je l'ai toujours été, et personne ne pourra jamais me l'enlever. Pour mieux m'en persuader, je me le répète plusieurs fois à voix haute.

Commenter  J’apprécie          60

Une petite lumière brille en chacun de nous, les gens ont le droit d'être uniques, uniques et différents.

Commenter  J’apprécie          50
Ma tête est ma maison, mon cerveau en est maître
Mes oreilles et mes yeux en sont les deux fenêtres
Je les tiens grandes ouvertes aux pensées vagabondes
Au bruit, à la rumeur et l’écho de ce monde
Ma tête est pleine d’idées, d’images, de ritournelles
Tantôt calme et dociles, tapageuses ou rebelles
Je rêve , je réfléchis, j’hallucine, parfois
Et tout ça se mélange et fait que je suis moi
Commenter  J’apprécie          30

A peine arrivée chez papi et mamie, je leur raconte comment tout le monde s'est mis à danser dès qu'il a commencé à jouer.Mon histoire ne semble pas les passionner plus que ça.

Emma

Commenter  J’apprécie          30
Ma tête est ma maison, mon cerveau en est maître
Mes oreilles et mes yeux en sont les deux fenêtre
Je les tiens grandes ouvertes aux pensées vagabondes
Au bruit, à la rumeur et l'écho de ce monde.

Ma tête est plaine d'idées, d'images, de ritournelles
Tantôt calmes et dociles, tapageuses ou rebelles.
Je rêve, je réfléchis, j'hallucine parfois,
Et tout ça se mélange et fait que je suis MOI.

JE PENSE CE QUE JE VEUX !
Commenter  J’apprécie          10

Un léger roulement de tambour, trois coups de cymbale… A peine le monophone a- t-il recommencé à jouer que les gens présents sur la place se figent. Le commandant en chef des Chemises Noires fait un pas en avant.

- Les roux sont tous priés de se présenter demain à quatorze heures devant l'Hôtel de ville ! Déclare- t-il sans préambule.

Commenter  J’apprécie          10

Mathilde 10 ans se sent menacée à cause d’un gramophone placé sur le centre de son village. Plusieurs types de personnes seront appelés : ceux aux taches de rousseurs, les roux, les myopes etc.

Alors qu’au début il était apprécié de tous pour écouter de la musique et danser, le gramophone est devenu peu à peu un instrument de dictature.

J’ai bien aimé ce livre, mais le suspense dure trop longtemps. On ne sait pas si les personnes qui ont été emmenées vont revenir. Je classerais ce livre dans la catégorie des romans science fiction . Je le conseillerais au lecteur qui aiment le suspense et les romans policiers. Ce livre est original, l’histoire est intrigante, il se passe beaucoup d’actions, ce qui fait plusieurs fois rebondir l’histoire.

Maxime.G

Commenter  J’apprécie          00

« Ce n'est pas une question d'âge. Tu te vois continuer comme ça ? Tu veux vivre la peur au ventre, avec le mono phone qui te donne des ordres ? Maman pousse un soupir. Tu as raison, ma puce. On ne peut pas rester sans rien faire. Elle me prend dans bras et mes serre contre son cœur.

Citation choisie par Mini

Commenter  J’apprécie          00

Les mots ne sont pas de simples assemblages de lettres. Au contraire, ils sont vivants! Ils chuchotent, vibrent, chantent, crient et savent même se taire. Tantôt tendres, tantôt durs, ils peuvent être forts ou légers, profonds ou aériens...

Commenter  J’apprécie          10

N'empêche, j'ai la trouille. Et j'ai beau me raisonner, la peur est comme un tigre affamé qui se jette sur les idées à peine formulées. Sa gueule grande ouverte m'ôte tout mon courage.

P154

Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Lecteurs de Elisabeth Zöller (II) (148)Voir plus

Quiz Voir plus

Le monophone de Clara

Comment s'appelle le personnage principal ?

Coolman
Mathilde
Antoine

7 questions
4 lecteurs ont répondu
Thème : Le monophone de Elisabeth Zöller (II)Créer un quiz sur cet auteur