AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.81 /5 (sur 492 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Moscou (Russie) , le 11/09/1896
Mort(e) à : Saint-Arnoult-en-Yvelines , le 16/06/1970
Biographie :

Issue de la bourgeoisie russe, Elsa Triolet, née Ella Yurevna Kagan (en russe : Элла Юрьевна Каган), apprend le français dès l’âge de six ans. En 1910, elle rencontre le poète Maïakovski qui l’initie à la poésie mais épousera sa sœur Lyli.

Durant ses études d’architecture, elle fréquentera les milieux artistiques moscovites. Afin d’échapper aux dures conditions de vie de la toute jeune Union soviétique, elle quitte son pays natal pour la France en 1918, où elle épousera l’officier André Triolet, qu’elle quittera dès 1921.

Vivant à Londres et à Berlin, c’est dans le quartier bohème de Montparnasse qu’elle s’installera finalement au milieu des années vingt.

En 1928, elle rencontre Louis Aragon : l’une des histoires d’amour les plus fameuses du monde littéraire français commence alors.

Muse inspirée elle-même par son Pygmalion, Elsa Triolet fut à l’origine des fameux Yeux d’Elsa d’Aragon, qu’elle épousera en 1939.

Résistante durant la Seconde guerre mondiale, elle participe à la création du Comité Nationale des Écrivains, et militera aux côtés de son époux surréaliste pour le communisme.

En 1945, son roman Le Premier accroc coûte deux cents francs lui vaudra le prix Goncourt. L’expérience de la résistance fortifiera sa volonté d’écrire, sans laquelle, de son propre aveu, elle n’aurait jamais pu survivre.

A sa mort en 1970, Aragon qui lui survécut légua l’ensemble de ses documents (manuscrits, lettres, etc…) au CNRS. Elle reste de nos jours, plus par son rôle de muse que d’écrivain, une figure de proue de la littérature française du XXème siècle.
+ Voir plus
Source : livres.fluctuat.net
Ajouter des informations
Bibliographie de Elsa Triolet   (40)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (35) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

SECONDE PARTIE TABLE RONDE Samedi 22 janvier 2022 14h30 - 17h30 Librairie A. Pedone - 13, rue Soufflot - Paris Ve Les chefs-d'oeuvre de la littérature sont si divers qu'il paraît impossible d'en donner une définition générale pertinente. Outre l'intérêt durable qu'ils suscitent, la plupart partagent cependant au moins deux caractéristiques : leur lecture demande un effort et ils transforment la vie du lecteur. On n'est plus le même après avoir lu Proust, Musil ou Joyce. Arrêtés par l'effort à fournir, beaucoup passent à côté du plaisir qu'apporte cette expérience. Peut-on la faciliter en contractant ou en transposant l'oeuvre ? le sujet fait débat. Chaque fois qu'un grand classique est porté sur la scène ou à l'écran, on entend des voix s'insurger contre l'inévitable simplification de l'ouvrage. Et lorsque les mêmes chefs-d'oeuvre font l'objet d'une bande dessinée ou d'une édition abrégée, d'aucuns vont jusqu'à crier au sacrilège ! À l'occasion de la parution de la substantifique moëlle de l'Homme sans qualités – une version contractée par François de Combret du chef-d'oeuvre de Musil – et de Proust pour tous – une transposition par Laurence Grenier en 500 pages des sept tomes d'À la recherche du temps perdu –, les Éditions du Palio organisent une table ronde autour de la question : « Comment faciliter l'accès aux chefs-d'oeuvre de la littérature ? » * Introduction : « Pourquoi faciliter l'accès aux chefs-d'oeuvre de la littérature ? » Luc Fraisse, professeur de littérature française à l'université de Strasbourg Première partie : « Contracter un chef-d'oeuvre littéraire : est-ce le trahir ou le soutenir ? » Autour des auteurs de la substantifique moëlle de l'Homme sans qualités et de Proust pour tous, les intervenants s'interrogeront sur les bonnes pratiques à respecter quand on entreprend de simplifier ou traduire un chef-d'oeuvre de la littérature pour, selon l'expression de François de Combret, « mettre en appétit de lecture ». François de Combret, Laurence Grenier Marine Molins, professeure agrégée de lettres modernes, co-autrice de « Translatio : traduire et adapter les Anciens » (Garnier, 2013) Didier de Calan, ancien directeur de la pédagogie aux éditions Nathan Animation : Jean-Jacques Salomon, Éditions du Palio Seconde partie : « Transposer un chef-d'oeuvre littéraire : est-ce le réduire ou le promouvoir ? » À partir d'expériences de transposition d'oeuvres littéraires à l'écran, sur la scène, en bande dessinée, etc., on se demandera comment conserver l'esprit d'un chef d'oeuvre quand on le déplace hors du champ littéraire. Valentine Varela, actrice et réalisatrice Frédéric Richaud, romancier et scénariste de bande dessinée Anne Armagnac et Bernard Dollet, membres de la Société des Amis de Louis Aragon et Elsa TrioletHélène Waysbord, autrice de « La chambre de Léonie » (Le Vistemboir, 2021) Animation : Céline Mas, co-fondatrice de Love for Livres Conclusion Hélène Waysbord * Table ronde organisée en partenariat avec la librairie A. Pedone, l'Association des amis d'écrivains, organisatrice du Salon international des amis d'écrivains, et Love for Livres, initiative pour la promotion de la lecture par les émotions

+ Lire la suite
Podcasts (10) Voir tous


Citations et extraits (138) Voir plus Ajouter une citation
Elsa Triolet
Piatka   30 août 2013
Elsa Triolet
Le vrai rêveur est celui qui rêve de l'impossible.
Commenter  J’apprécie          591
Elsa Triolet
Piatka   05 septembre 2013
Elsa Triolet
Toujours et jamais, c'est aussi long l'un que l'autre.
Commenter  J’apprécie          522
Elsa Triolet
milamirage   15 mai 2013
Elsa Triolet
" Le lecteur peut-être considéré comme le personnage principal du roman, à égalité avec l'auteur, sans lui, rien ne se fait. "
Commenter  J’apprécie          451
ssstella   28 novembre 2012
L'âge de nylon, tome 1 : Roses à crédit de Elsa Triolet
Lorsque Martine vit pour la première fois la baignoire, et que Cécile lui dit de se tremper dans toute cette eau, elle fut prise d’une émotion qui avait quelque chose de sacré, comme si elle allait y être baptisée… « Le confort moderne » lui arriva dessus d’un seul coup, avec l’eau courante, la canalisation, l’électricité… Elle ne s’y habitua jamais tout à fait, et chaque fois que M’man Donzert lui disait : « Va prendre ton bain… » elle éprouvait une petite émotion délicieuse.
Commenter  J’apprécie          230
FredMartineau   24 octobre 2015
L'âge de nylon, tome 1 : Roses à crédit de Elsa Triolet
Ce sont les travailleurs endettés qui font les révolutions
Commenter  J’apprécie          250
LambertValerie   26 mai 2022
Les Amants d'Avignon de Elsa Triolet
Autrefois, elle avait peur de rester seule le soir, et ça en plein Paris, dans une grande maison habitée de haut en bas, elle s'evanouissait à la vue d'une petite souris ! C'est comme ça qu'elle était : Quand il y avait le choix, elle avait peur, elle avait froid, elle était fatiguée. Quand il n'y avait pas de choix...

Y avait-il le choix en 1942 ?
Commenter  J’apprécie          230
Helenkerr   10 avril 2013
L'âge de nylon, tome 2 : Luna-Park de Elsa Triolet
On devrait toujours se voir comme des gens qui vont mourir le lendemain. C'est le temps qu'on croit avoir devant soi qui nous tue.
Commenter  J’apprécie          190
Malaura   13 octobre 2011
Mille regrets de Elsa Triolet
Le silence est comme le vent : il attise les grands malentendus et n'éteint que les petits.
Commenter  J’apprécie          190
jamiK   12 novembre 2019
L'âge de nylon, tome 3 : L'âme de Elsa Triolet
Valait mieux souffrir d’amour, que pas d’amour du tout…
Commenter  J’apprécie          181
Aaliz   24 février 2015
Mille regrets de Elsa Triolet
Je suis rentrée à l’aube. Dans les collines le vent vient me souffler au visage tous les parfums de la nuit. Il ne fait pas encore assez jour pour voir, mais je sais que les pierres qui roulent sous mes pieds et me fuient, sont rondes et jaune clair, si semblables aux pommes de terre qu’il faut les voir rouler et se rendre compte de leur poids pour croire que ce ne sont pas de vraies pommes de terre. On pense beaucoup aux pommes de terre de nos jours, à quoi voulez-vous qu’on pense ? A la dignité de l’homme, comme on disait dans le temps ?
Commenter  J’apprécie          140

CONVERSATIONS et QUESTIONS sur Elsa Triolet Voir plus
Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il vraiment Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1570 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur cet auteur