AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.83 /5 (sur 45 notes)

Nationalité : États-Unis
Biographie :

Diplômé de l'université de Columbia, homme d'affaires, financier et ancien gérant de Hedge fund, Emad Jarar a longtemps travaillé ou vécu aux Etats-Unis. Il parle ou écrit plus ou moins couramment cinq langues, mais le français, parfois l'anglais, est sa langue d’écriture. Arabisant, bon connaisseur du monde arabe de par ses origines, il entend jeter un regard différent sur la société moderne et ses rapports à l'Islam.
D'abord écrit en forme d'essai sous le titre "Islâme", l'auteur a ensuite transformé son manuscrit en un long roman « Une nuit à Aden », deux tomes traitant du Coran et de sa place dans notre société moderne. Ce récit fictionnel analyse les causes du terrorisme islamique à travers les aventures d’un jeune Palestinien qui décide de renouer avec sa culture arabe. Avec ce livre, l'auteur entend expliquer l'esprit du Coran et son interaction avec les sociétés occidentales. L’histoire se passe à Alexandrie, New York et au Yémen... et s’achève à Paris.
Source : https://www.iggybook.com



+ Voir plus
Source : https://www.iggybook.com
Ajouter des informations
étiquettes
Citations et extraits (111) Voir plus Ajouter une citation
Souri7   26 février 2019
Une nuit à Aden, tome 1 de Emad Jarar
[...] un bonhomme qui n'a pas de jugement n'est jamais plus dangereux que lorsqu'il fait appel à des principes. Et, de ces individus, celui qui en a pour les autres est souvent le même dont on ne saurait attendre ni indulgence, ni sincérité.[...]
Commenter  J’apprécie          530
Souri7   21 février 2019
Une nuit à Aden, tome 1 de Emad Jarar
[...] Les religions ont si souvent été à la confluence des tensions entre les peuples, à l'origine de guerres et de massacres, qu'il est permis de s'interroger sur le mérite de la foi pour l'avenir du genre humain.
Commenter  J’apprécie          522
Fandol   25 juin 2019
Une nuit à Aden, tome 2 de Emad Jarar
Et pourquoi Dieu, il tue les gens à qui il donne la vie ? Comment il choisit de faire mourir certains et pas d'autres ?
Commenter  J’apprécie          214
Fandol   28 février 2019
Une nuit à Aden, tome 1 de Emad Jarar
Vous m'accorderez, Emad, que jamais les hommes ne se sont autant entretués que depuis qu'ils partagent un dieu unique.
Commenter  J’apprécie          201
Fandol   25 juin 2019
Une nuit à Aden, tome 2 de Emad Jarar
On ne doit pas transiger, pas jouer avec sa religion ni celle des autres, car elle leur appartient. Respecter sa religion c'est d'abord respecter celle des autres. Ça s'appelle la tolérance. On ne doit pas juger, encore moins tuer un homme pour sa foi, car il peut être différent sans être méchant..."
Commenter  J’apprécie          180
gouelan   26 février 2019
Une nuit à Aden, tome 1 de Emad Jarar
Il faut dire que les rigoristes de l'Islam ont toujours soin de choisir ce qui est bien aise à la vertu de l'homme musulman ; je me suis laissé aller à penser qu'à défaut de mettre un voile sur leurs pensées honteuses, voilà qu'ils le préféraient sur leurs épouses !



p.27
Commenter  J’apprécie          180
Fandol   25 juin 2019
Une nuit à Aden, tome 2 de Emad Jarar
Je suis redevenu chrétien grâce à mon cœur qui patiemment a eu le dernier mot et m'a fait glisser une fois encore vers mon destin.
Commenter  J’apprécie          180
gouelan   01 mars 2019
Une nuit à Aden, tome 1 de Emad Jarar
Depuis dix siècles, le musulman sunnite semble ainsi avoir aliéné son libre arbitre (itijab) au profit de la Communauté. Celle-ci conditionne la manière dont il doit croire en Dieu, façonne sa capacité individuelle de se rapprocher de Dieu ou d’interpréter les textes de manière rationnelle. Car en vertu de la théorie selon laquelle le Coran est incréé, celui-ci est pour la Sunna actuelle la substance même de Dieu et en est indissociable, intemporel ; par conséquent, il ne saurait exister de libre arbitre, du moment que la puissance de Dieu est inaccessible à la raison humaine. Parce que l’essence même du Coran, son origine divine, se manifesterait dans ses versets, dès lors une simple récitation est suffisante pour s’imprégner de sa nature divine : nul besoin pour le croyant de tenter de comprendre le Texte. De là, les partisans de la Tradition sunnite jugèrent que la raison humaine était inutile à la foi, que l’intelligibilité des versets ne peut être un vecteur de dévotion en raison de la nature du Coran incréé.



p.83
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
gouelan   27 février 2019
Une nuit à Aden, tome 1 de Emad Jarar
— Oui ! Maeva, chez ce personnage inculte, pour ces gens de cette espèce, la dialectique islamiste, ce qu'ils en peuvent comprendre, est l'arme de leur foi. Mon père me disait fort justement qu'un bonhomme qui n'a pas de jugement n'est jamais plus dangereux que lorsqu'il fait appel à des principes. Et de ces individus, celui qui en a pour les autres est souvent le même dont on ne saurait attendre ni indulgence ni sincérité. Et il y a que pour nous, musulmans, la religion n'est jamais bien loin des principes. Pour le fanatique ou le frère musulman, l'entretien de sa foi consiste alors à bafouiller son fiel à coups de versets allégoriques, souvent du reste, sans qu'il comprenne le sens même de ses propos qu'il annonce en arabe classique. Et il le fait, avec toute la certitude de sa foi, souvent su un ton menaçant, d'un air ombrageux, et toujours prompt à gloser sur le reste de l'humanité. Car c'est bien cela dont il s'agit : mimer, si ce n'est contrefaire, voir singer le Prophète, dans sa guerre universelle contre les infidèles ; je veux dire par là, contre ceux-là même qui se refuseraient à son autorité. C'est que ces gens-là sont passés maîtres dans l'art de détourner le message coranique à leur profit. Face à de tels désordres de l'esprit, souvent on se sent impuissant à comprendre une pensée étrangère à notre monde, on ne sait comment réagir.



p.242
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
dedanso   05 mars 2019
Une nuit à Aden, tome 1 de Emad Jarar
Cela posé, et pour en revenir à la situation de mes parents, s'agissant de tolérance religieuse, j'en retenais que ma mère [note : de religion catholique] ne pouvait comprendre qu'on pût la traiter d'impie ou la contraindre à renier sa foi, la menacer au nom de Dieu. Et, pour paraphraser Albert Camus, entre défendre ma mère et mon devoir de musulman, je n'ai jamais hésité à choisir ma mère. A sa manière, mon père non plus. Cela m'avait toujours rassuré.
Commenter  J’apprécie          130
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

La Bible: le Nouveau Testament

Combien y a-t-il d'évangiles dans le Nouveau Testament?

1
2
3
4

10 questions
14 lecteurs ont répondu
Thèmes : religion , christianisme , bibleCréer un quiz sur cet auteur