AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.72 /5 (sur 261 notes)

Nationalité : Suède
Né(e) à : Motala , le 05/09/1979
Biographie :

Emelie Schepp est une femme de lettres suédoise, auteure de roman policier.

Elle a travaillé pendant de nombreuses années en tant que chef de projet dans le secteur de la publicité, avant de se lancer dans l'écriture.

Schepp fait des débuts très remarqués avec "Marquée à vie" ("Märkta för live", 2014), vendu à 40 000 exemplaires en seulement 6 mois. Il s'agit du premier titre d'une série ayant pour héroïne la procureure Jana Berzelius.

Emelie Schepp a obtenu trois fois le Prix des lecteurs au festival international du roman policier, "Crimetime Gotland" à Gotland: en 2016, 2017 et 2018.

site officiel : https://www.emelieschepp.se/


Source : Editeur
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Découvrez le nouveau roman d'Emelie Schepp, "La Marque du père". https://www.harpercollins.fr/livre/12989/harpercollins-noir/la-marque-du-pere


Citations et extraits (77) Voir plus Ajouter une citation
sevm57   08 janvier 2017
Marquée à vie de Emelie Schepp
Le plus terrible, c'est de souffrir de la solitude quand on est deux.
Commenter  J’apprécie          290
iris29   09 janvier 2017
Marquée à vie de Emelie Schepp
Il était né et avait grandi en Erythrée, mais avait dû s'enfuir à cause de la guerre civile en Ethiopie .

- On a eu de la chance, avait-il commenté . On a réussi à arriver à bon port . On a survécu au voyage . On n'a pas fini dans un container fantôme, avait-il conclu .
Commenter  J’apprécie          240
iris29   11 janvier 2017
Marquée à vie de Emelie Schepp
Elle ouvrit le bac à feuilles de l'imprimante , mais il était plein .

- Qu'est-ce-qui se passe encore s'énerva-t-elle à haute voix en le refermant .

L'imprimante fit du bruit, comme si elle allait redémarrer, mais le voyant rouge persista, signe que le problème n'était pas résolu .

- Les machines , c'est formidable, à condition qu'elles fonctionnent (...).
Commenter  J’apprécie          202
ange77   15 janvier 2017
Marquée à vie de Emelie Schepp
(...)

— Est-ce qu’il a essayé de se défendre ? demanda Mia depuis la porte.

— Non. Le corps ne comporte ni égratignures, ni bleus, ni marques d’étranglement. On lui a tiré dessus. C’est tout.

Björn leva les yeux vers Henrik et Jana.

— La tache de sang montre qu’il est mort là où il est tombé. Il n’a pas été déplacé, mais…

— Gunnar nous l’a déjà dit, l’interrompit Mia.

— Oui, j’en ai parlé avec lui ce matin. Mais…

— Pas d’empreintes digitales ?

— Non. Mais…

— Des traces de drogue ?

— Non, non, rien à ce niveau-là. Pas d’alcool non plus. Mais…

— Des fractures ?

— Non plus. Je peux parler ?

Mia se tut.

— Merci.

(...)
Commenter  J’apprécie          190
iris29   11 janvier 2017
Marquée à vie de Emelie Schepp
Elle repensa à la manière dont elle s'était défendue quand il avait voulu l'attaquer . Elle avait réagi d'instinct, posément, calmement, pile au bon moment , sans rien avoir prémédité-comme quelqu'un qui a une grande expérience du combat . Elle avait porté ses coups avec une précision redoutable . et le plus incroyable, c'était que cette violence lui avait fait du bien .

"Qui suis-je?" se demanda t-elle .
Commenter  J’apprécie          194
ange77   16 janvier 2017
Marquée à vie de Emelie Schepp
(...)

Dehors, devant la porte, il y avait trois hommes. Ils pointaient vers eux des objets en métal qui brillaient. La petite fille en avait déjà vu, mais des rouges, en plastique, qui crachaient de l'eau.

Un des hommes se mit à hurler quelque chose aux deux autres. Il avait un truc bizarre au visage, une énorme cicatrice qui le défigurait. La petite fille ne pouvait s'empêcher de la fixer.

L'homme à la cicatrice entra dans le container en agitant son objet qui crachait de l'eau et en criant, comme s'il était en colère.

La petite fille ne comprenait pas ce qu'il disait. Ses parents non plus. Personne ne comprenait.

(...)

- Maman !!

La petite fille sentit une main se poser sur son bras et l'homme à la cicatrice lui prit fermement la main. Ils sortirent ensemble du container.

Une fois dehors, elle entendit un bruit affreux. Celui des objets métalliques. Ils ne crachaient pas d'eau. Ils crachaient quelque chose de terrible. Droit dans l'obscurité du container.

Droit sur maman et papa.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
ange77   13 janvier 2017
Marquée à vie de Emelie Schepp
— Ça fait dix ans que je suis avocat et c’est la première fois que j’entends qu’un procureur assiste à une autopsie. [Peter Ramstedt]

— C’est peut-être sur les autres procureurs que ça en dit long. [Jana]

— Vous dénigrez vos collègues ?

— Pas du tout. Vous m’avez mal comprise.

— Vous savez, un procureur trop présent peut compliquer une enquête.

— Qu’essayez-vous de me faire comprendre ?

— Que le plus important, c’est la recherche de la vérité. Or, certains procureurs qui ne pensent qu’à se faire remarquer ont un peu tendance à l’oublier.

Ce sarcasme décida Jana Berzelius à prendre l’escalier. Elle le descendit en insultant mentalement Peter Ramstedt à chaque marche.
Commenter  J’apprécie          180
ange77   12 janvier 2017
Marquée à vie de Emelie Schepp
(...)

— Je crois avoir trouvé quelque chose, dit-elle en examinant une empreinte en train d’apparaître sur le cadre de la fenêtre.

Mia s’approcha. On distinguait en effet nettement une paume et des doigts.

— Il y en a une autre ici, fit Anneli. On dirait des empreintes d’enfant, reprit-elle.

Elle alla chercher son appareil, un Canon EOS-1D, qu’elle régla avant de photographier l’indice. Elle prenait encore des clichés quand Henrik revint dans la pièce. Elle lui adressa un signe de tête.

— Viens voir, lui dit-elle. On a trouvé des empreintes.

Henrik s’approcha.

— Elles sont vraiment petites, reprit-elle avant de brandir son appareil photo et de zoomer pour prendre un nouveau cliché.

— Donc ce sont bien celles d’un enfant ? demanda Mia.

Henrik parut surpris et se pencha sur la fenêtre pour mieux voir. Le dessin de l’empreinte était parfaitement net et caractéristique. Il s’agissait d’une petite main d’enfant.

— Etrange, murmura-t-il en se redressant.

— Qu’est-ce qui est étrange ? dit Mia.

Henrik lui jeta un regard lourd de sens, avant de répondre :

— Les Juhlén n’ont pas d’enfants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Eve-Yeshe   19 avril 2019
D'une mort lente de Emelie Schepp
Plusieurs années durant, elle avait rassemblé des informations. Elle avait rempli carnet après carnet, noté et dessiné des souvenirs tirés de ses rêves et cauchemars, et de toutes ces notes avait lentement surgi une image effrayante de son enfance.



Elle avait été formée pour devenir enfant-soldat, une machine à tuer.
Commenter  J’apprécie          161
iris29   10 janvier 2017
Marquée à vie de Emelie Schepp
(...) la mort est une arme en elle-même .
Commenter  J’apprécie          180

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Citations humoristiques ...

-Ah ! Dans ce cas, prenez un peu de kouign amann, c'est léger ! - Joli biscuit, drôle de nom. - Kouign veut dire "gâteau", amann, "beurre". C'est une spécialité de Douarnenez. Ce qui était bien, c'était que la recette était incluse dans le nom. Ils proposaient aussi une spécialité plus courante : l'andouille de Guéméné. Les marchands ambulants en vendaient un peu partout à Paris. Sauf devant l'hôtel de Rohan-Guéméné, sur la place Royale : le prince de Guéméné goûtait mal d'entendre sous ses fenêtres les cuisiniers crier "Andouille de Guéméné !" Indice : du chou-fleur

Tout va très bien Madame la Comtesse ! de Francesco Muzzopappa
Au service secret de Marie-Antoinette : L'enquête du Barry de Frédéric Lenormand
Tous tes secrets de Lisa Jewell
Le mystère de Roccapendente de Marco Malvaldi

12 questions
13 lecteurs ont répondu
Thèmes : romans policiers et polars , humour , citations philosophiquesCréer un quiz sur cet auteur

.. ..