AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.17/5 (sur 96 notes)

Nationalité : Belgique
Né(e) à : Warquignies , le 20/03/1987
Biographie :

Après avoir hésité longtemps entre des études romanes scientifiques, Emilie Ansciaux choisit finalement la biologie et effectue un master en biologie des organismes et écologie.

Montoise d’adoption, elle a terminé en 2015 une thèse de doctorat à l’Université de Mons portant sur le diagnostic de la maladie d’Alzheimer.

Malgré ses études, elle reste passionnée par la création et elle réserve une partie de son temps libre à la fabrication de bijoux fantaisies en pâte polymère, et à l’écriture.

En 2013, elle publie son premier roman "Eclipsis, la Destinée des Mondes, tome 1 : L’Exil" aux éditions Mon Petit Éditeur dans la collection Littérature Fantastique.

Rédactrice scientifique à Anderlecht, elle a monté sa propre maison d’édition, Livr’S Éditions en 2015.

page Facebook: https://www.facebook.com/EmilieAnsciauxAuteur
son blog: http://emilieansciaux.eklablog.com/
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Emilie Ansciaux   (22)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Interview Emilie Ansiaux


Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
Il est toujours plus facile de mentir quand on ignore la vérité.
Commenter  J’apprécie          191
– C’est toute la difficulté que rencontre les gens qui choisissent d’accomplir un voyage. Il s’agit simplement d’une succession de décisions à prendre, pour tenter d’arriver au terme de celui-ci.
Commenter  J’apprécie          60
Tuer demeure réconfortant, même si ça fait pas mal de décennies que je ne croise plus rien à déchiqueter.
Commenter  J’apprécie          50
Le roi repoussa la main de Merydrias, se leva brusquement et planta ses yeux dans ceux de la sorcière. Il dit alors un mot, un seul. Il résonna dans cette énorme pièce presque vide comme le nom d’un fantôme et Merydrias sourit tristement.
« Angélique »
De retour dans le couloir, Merydrias se mit à réfléchir à toute vitesse. Elle rassembla ses souvenirs du mieux qu’elle put, ceux qui lui semblaient pertinents. Elle était l’aîné, elle devait donner ses ordres dès qu’elle irait retrouver ses quatre sœurs dans sa chambre. Elle ne voulait pas laisser de temps à la discorde, et pour cela elle devait agir très vite.
Angélique. Merydrias se rappelait cette jeune fille. Elle n’avait pas eu l’occasion de la voir au château comme les autres filles destinées au roi, et c’est précisément la raison pour laquelle elle se la remémorait si bien. Deux jours avant qu’Angélique ne se souille avec un garçon de ferme pour échapper au roi, pour échapper à son premier destin, Maïandra avait eu une vision à propos de ce garçon. La cadette l’avait vu dans un hangar avec une jeune femme, Angélique sans aucun doute, mais Maïandra ne l’avait pas signalé au chef de la garde, n’accordant pas d’importance à cette vision. Lorsqu’elle apprit que cette vision concernait Angélique, elle le dit à Merydrias, qui choisit de taire cette information. Hélas pour elles, Angélique semblait avoir une multitude de destins à accomplir en ce monde.
Commenter  J’apprécie          20
Allister, une épée dans chaque main, tenait tant bien que mal de repousser les créatures qui s’amassaient autour de leur petit groupe, mais elles étaient de plus en plus nombreuses. Arthan et Aurèle alliaient leurs efforts aux siens et ils parvenaient à pourfendre ceux qui s’approchaient trop près. La peau de ces créatures étaient particulièrement épaisse, leurs lames perçaient avec beaucoup de difficulté les écailles dont elle était recouverte. L’odeur ou la vue du sang semblait les exciter davantage.
- Nous ne tiendrons plus très longtemps à ce rythme, il nous faut rejoindre la porte et revenir avec plus de soldats pour les tenir à l’écart, cria Allister en direction d’Angélique.
- Je suis d’accord, ajouta Arthan. Si Zaharine veut nous accompagner pour nous montrer où se trouve cette prétendue forteresse, il est le bienvenu. Nous avons parcouru cette plaine pendant des heures et hormis de la neige et ces créatures, nous n’avons rien vu, encore moins quelque chose qui ressemble de près ou de loin à une construction humaine.
Commenter  J’apprécie          10
Le Ciel et l’Enfer jouent à un petit jeu depuis quelques années, afin de décider qui aura la mainmise sur Terre… L’homme est constamment tiraillé entre le bien et le mal, mais ce n’est pas lui au final qui décide.
Commenter  J’apprécie          20
Non, il y a un sentiment, un instinct plus profond, ancien, ancré bien plus loin que ma propre petite existence. Je le touche du doigt alors qu’elle continue de me jauger, de se tenir à quelques centimètres de moi. Elle pose sa main sur ma cuisse puis remonte sur mon entrejambe, mais je ne la sens même plus, tant je suis obnubilé par ce secret qu’elle garde : une bête, une monstruosité qui, si je la cherche un peu trop, pourrait me détruire.
Commenter  J’apprécie          10
« Comment s’en sortir quand il n’est pas possible de se fier à ses croyances, à sa mémoire ? Chaque image, chaque souvenir qui s’imprime, l’ai-je rêvé ? »
Commenter  J’apprécie          20
Le noir est infini, l’obscurité n’a pas de frontière.
Commenter  J’apprécie          30
C’est le bruit de la destruction, qui m’apaise et m’indique que je me rapproche de mon but, il ne peut pas en être autrement.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Emilie Ansciaux (103)Voir plus

Quiz Voir plus

Adjectifs qui n'en font qu'à leur tête😋

Un bâtiment qui n'est plus une école

Une ancienne école
Une école ancienne

12 questions
85 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , adjectif , sensCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..