AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.21 /5 (sur 364 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Edina, Minnesota , 1979
Biographie :

Emily Fridlund a grandi dans le Minnesota, et vit dans la région des Finger Lakes dans l’État de New York.

Titulaire d’un doctorat en littérature de l’Université de Californie, professeur à Cornell, elle a remporté plusieurs prix pour ses écrits publiés dans diverses revues et journaux.

"Une histoire des loups" est son premier roman.

Source : http://www.gallmeister.fr
Ajouter des informations
Bibliographie de Emily Fridlund   (1)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Les coups de coeur 1ers romans de L'écrit du suD. (part 2/2). Obsession Textuelle n°19 du 14.10.2017 Rentrée littéraire très chargée en 1ers romans.... "Comme une grande" d'Elisa Fourniret (Mauconduit), "Encore vivant" de Pierre Souchon (La Brune du Rouergue), "Hérésies glorieuses" de Lisa McInerney (Joëlle Losfeld), "Une histoire de loups" de Emily Fridlund (Gallmeister) et "Les chiens de Détroit" de Jérôme Loubry (Calmann Lévy).


Citations et extraits (47) Voir plus Ajouter une citation
diablotin0   07 avril 2018
Une histoire des loups de Emily Fridlund
Ma mère croyait en Dieu, mais à contrecoeur, comme une enfant punie.
Commenter  J’apprécie          310
Emily Fridlund
sabine59   21 avril 2019
Emily Fridlund
Les cerfs prirent une teinte argentée sous la lune. Leurs oreilles roses tressaillirent. Je savais qu'ils allaient prendre la fuite d'un moment à l'autre.



(" Une histoire des loups")
Commenter  J’apprécie          180
croquignol   23 octobre 2021
Une histoire des loups de Emily Fridlund
Vous savez bien comment vont les étés. On les attend impatiemment, impatiemment, mais il y a toujours quelque chose qui cloche. Où que l’on regarde, les insectes font bourdonner l’air ; les oiseaux, énormes, pillent les arbres ; les feuilles alourdissent les branches. On veut l’entraver, le détruire, casser des choses. Les après-midi sont obèses, interminables. On veut voir si on peut faire quoi que ce soit qui compte.
Commenter  J’apprécie          162
Musardise_aka_CthulieLaMignonne   15 octobre 2019
Une histoire des loups de Emily Fridlund
Ce n'est pas qu'il était turbulent. Mais il avait un côté féroce ; quelque part en lui, une frontière très nette séparait l'ordre du chaos. Par exemple il ne supportait pas le moindre accroc dans sa routine. Si je m'attardais après l'avoir ramené chez lui - si Patra sortait une assiette supplémentaire et me montrait comment battre l'huile avec du citron pour faire une vinaigrette -, Paul devenait de plus en plus collant. Possessif. Toute la durée du dîner, il suppliait Patra de le prendre sur ses genoux et finissait par obtenir gain de cause, enfouissant la tête dans le cou de sa mère. Elle mangeait sa salade d'une main, caressait les cheveux blonds de Paul de l'autre.
Commenter  J’apprécie          150
Annette55   15 avril 2018
Une histoire des loups de Emily Fridlund
"C'était probablement mi- avril.

Je me rappelle qu'un éclat émeraude lustrait déjà les saules au bord de la rivière.

Peu de temps après, les arbres le long des trottoirs déployèrent leurs feuilles --------un jaillissement vert vif partout où se posait le regard--------

Le matin prit la forme d'une strie grise filtrant à travers un interstice dans les stores ......"
Commenter  J’apprécie          153
croquignol   21 octobre 2021
Une histoire des loups de Emily Fridlund
Finalement, juste avant l’aube, j’entendis du mouvement dehors. Un mammifère qui se déplaçait avec lenteur peut-être, un opossum ou un raton laveur faisant crisser le gravier de l’allée. Puis j’entendis claquer une portière. Tout doucement, je me redressai et empoignai la hachette sous l’oreiller de Paul. J’ouvris la tente, franchis les tapis tressés sur la pointe des pieds, rejoignis furtivement la fenêtre à l’entrée. Là, dans l’allée, sous la lumière du jour naissant, un homme en imper bleu était debout à côté d’une voiture de location. Il portait un sac de courses en papier marron et une valise. Il paraissait terne et inoffensif, et quand il ouvrit la porte, je laissai la hachette pendre au bout de mon bras, en pleine vue. [...] Je l’entendis appréhender la pièce sombre, la tente au sol, la grande ado efflanquée qui émergeait des ombres avec une arme de taille conséquente.
Commenter  J’apprécie          140
sabine59   21 avril 2019
Une histoire des loups de Emily Fridlund
La pluie de la veille donnait aux bois ensoleillés l'aspect humide et innocent d'un nouveau-né. Ils étaient pétillants, en pleine effervescence, tout miroitait et chatoyait.
Commenter  J’apprécie          150
LiliGalipette   05 février 2018
Une histoire des loups de Emily Fridlund
« Cette année-là, l’hiver s’écroula sur nous. Il tomba à genoux, épuisé, et ne bougea plus. » (p. 7)
Commenter  J’apprécie          130
Musardise_aka_CthulieLaMignonne   11 octobre 2019
Une histoire des loups de Emily Fridlund
On aurait dit les serviteurs d'une minuscule mariée, tournant autour de lui, le couvant. Ils semblaient murmurer quelque chose de très gentil à l'enfant, dont la voix aiguë et apeurée portait par-delà l'eau.
Commenter  J’apprécie          110
Musardise_aka_CthulieLaMignonne   12 octobre 2019
Une histoire des loups de Emily Fridlund
Une seconde, la fillette eut l'air paralysée, comme si elle avait du mal à respirer, puis elle laissa échapper le cri perçant d'une enfant beaucoup plus jeune tandis que la morve lui coulait du nez. Le visage ravagé, elle contemplait Paul avec une expression d'amour et de désolation absolus, comme si, au cours des dix minutes qu'ils avaient passées ensemble, elle lui avait tout donné et que lui avait tout pris, oh, qu'il avait tout pris, sachant parfaitement ce que cela lui avait coûté.
Commenter  J’apprécie          100

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura