AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.2 /5 (sur 146 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Emily Jurius est auteur d'une trilogie, "Lust" (2017), où se mêlent sensualité, outrance et dépravation.

page Facebook : https://www.facebook.com/EmilyJuriusAuteur/
Twitter : https://twitter.com/emilyjurius

Ajouter des informations
Bibliographie de Emily Jurius   (23)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (75) Voir plus Ajouter une citation
gabrielleviszs   27 mars 2021
A Scottish wedding disaster de Emily Jurius
— Mercie, Mercie, Mercie. Il a raison. Ce n’est pas parce que tu ne vois pas les gens qui vous surveillent, qu’ils ne sont pas là. Alors oui, tu vas dormir avec lui, tu vas laisser la porte de la salle de bain ouverte quand tu prendras ta douche et tu vas te blottir contre son superbe corps sur le canapé le soir au coin du feu.

— Superbe, tu plaisantes ? Il ressemble au monstre de Frankenstein ton frère.

Tiens, il rit moins le criminel. Son frère en revanche hurle dans le combiné. Puis il se racle la gorge et reprend.

— Tu sais, même dans cet état, je connais une bonne centaine de nanas qui aimerait être à ta place. Jackie est un peu le tombeur de ces dames dans le coin. Alors, savoure. Et puis s’il n’est pas en forme, je pourrais toujours sauver l’honneur de notre famille la prochaine fois que je te croiserai.

Je détache le téléphone de mon oreille et l’observe un moment, atterrée par ce que je viens d’entendre. Il me propose bien ce que je crois qu’il me propose ? Non, mais cette famille est une véritable calamité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
bookheart   18 novembre 2020
Love to hate you de Emily Jurius
– Tu es mal à l’aise de me voir ici.



– Faux.



– Et en même temps, ça t’excite.



– Faux.



Ses yeux sont rivés aux miens et j’avance vers elle. Jane ne bouge pas mais je ressens la tension qui émane de son corps. Elle me désire au moins autant que je la veux et je meurs d’envie de lui arracher ce foutu peignoir.



– Tu as envie de moi.



– Faux.



Sa chambre est minuscule et, en trois pas, je suis près d’elle. Alors que j’approche encore mon visage du sien, je lui souris et je ne sais même pas pourquoi. Elle sourit aussi et je me retrouve bête. J’ai l’habitude de draguer des nanas et elle se défend comme elle peut. Mais quand je vois son visage s’illuminer et qu’elle se cache presque, ça me rend plus grand et plus petit à la fois. Comme si dans son sourire se cachait quelque chose de bien plus important que moi et que l’effet que je lui fais.
Commenter  J’apprécie          10
Kimysmile   16 décembre 2020
A Scottish wedding disaster de Emily Jurius
Je n’ai pas peur de toi, mais de moi. De ce que les gens peuvent détruire au fond de moi.
Commenter  J’apprécie          30
KellyAddictionLivresque   22 février 2018
Bunny bitch de Emily Jurius
Je suis face à elle et je vois sa détresse. Cette nana est brisée. Il y a un quelque chose qui se dégage d’elle, un je ne sais quoi qui m’attire comme la plus horrible et addictive des drogues. Putain, mais qu’est-ce qui ne va pas chez moi ? Je m’étais pourtant blindé, j’avais relu tout son dossier, toute l’affaire la concernant. J’étais informé et je savais que sous son apparence fragile et magnifique, se cachait une plaie encore béante qui l’avait forcément rendue sombre. Une blessure qui ne se refermerait probablement jamais. Merde, elle n’a que vingt-quatre ans, c’est encore une gamine ! En même temps, elle n’a vraiment plus rien d’une gamine. Elle possède une force de caractère inégalable. C’est la femme la plus belle et attachante que je n’ai jamais rencontrée. Je l’ai su au premier regard dans cette ruelle sombre, quand elle tentait de m’échapper. Il fallait que je me protège, que je sois prudent, c’est pour ça que je me suis enfermé dans ma bulle de brutalité, si familière, si rassurante. Mais avec elle, c’est comme si ma carapace n’existait plus, comme si d’un simple sourire, d’un simple regard, elle la faisait disparaître. Quand elle pose ses yeux sur moi, je sais exactement ce à quoi elle pense, elle se persuade que je suis un objet, comme tous les hommes qu’elle fréquente. Et si je suis honnête, j’ai aussi essayé de me persuader de ça. Oh mon dieu, quel dommage ! Elle est si belle, si racée. Pas besoin de lui demander ses origines, c’est une Italienne pure souche, ses cheveux blonds sont à coup sûr un héritage familial et que dire de ses yeux noirs, de sa peau mate, elle s’illumine dès qu’un rayon de soleil s’abat sur elle. Pourquoi se détruire ainsi ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   30 janvier 2018
Bunny bitch de Emily Jurius
Quand elle pose ses yeux sur moi, je sais exactement ce à quoi elle pense, elle se persuade que je suis un objet, comme tous les hommes qu’elle fréquente. Et si je suis honnête, j’ai aussi essayé de me persuader de ça. Oh mon dieu, quel dommage ! Elle est si belle, si racée. Pas besoin de lui demander ses origines, c’est une Italienne pure souche, ses cheveux blonds sont à coup sûr un héritage familial et que dire de ses yeux noirs, de sa peau mate, elle s’illumine dès qu’un rayon de soleil s’abat sur elle. Pourquoi se détruire ainsi ?
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   30 janvier 2018
Bunny bitch de Emily Jurius
Plus question de vendre mon corps. Pas que j’ai honte de mon ancienne activité, ça non, mais je n’ai plus ce genre de désirs et je ne veux pas me vendre par obligations, je le faisais pour le plaisir et je me rends compte que je me suis persuadée de mon addiction alors qu’elle n’a jamais vraiment existé… Ou alors je l’ai carrément remplacée par une autre… que je préfère taire, je n’ai pas envie de me mettre à pleurnicher en pleine rue. Pas aujourd’hui.
Commenter  J’apprécie          10
LiliMatoline   02 décembre 2020
A Scottish wedding disaster de Emily Jurius
Chapitre 2 :

Mercie

«… Je lui jette quelques rapides coups d’œil pour voir ce qu’il fait, car je ne suis pas rassurée.

— Putain, mais t’as fini de me reluquer la Sassenach ?

OK donc en plus de ne pas être sympa, il est grossier. Parfait.

Le frère aîné me lance un regard désapprobateur depuis le rétroviseur et je me sens obligée de me défendre.

— Je n’ai rien fait, je promets. Et puis je ne suis pas une Sassenach. Je suis à moitié écossaise par mon père.

Mon compagnon de banquette grogne encore.

— Pfff, pour ce que ça change.

Et là, va savoir pourquoi, un éclair jaillit hors de moi.

— Eh bien, ça change que je n’ai pas trop envie de me faire insulter le jour du mariage de mon frère. Alors, soit tu la fermes, soit tu es aimable !

Je ne saurais dire lequel de nous cinq est le plus surpris, car le silence résonne encore dans la voiture après que l’aîné a coupé le contact. Inutile de préciser que dès que Neil ouvre la portière, je jaillis au-dessus de ses genoux pour m’extirper de ce guêpier en courant.

Et je les entends rire dans mon dos. Bande de tarés.»
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   28 janvier 2018
Les bonnes résolutions et les autres de Emily Jurius
Mon ronron, c’est mon fidèle chat, Macaron, l’homme de ma vie en quelque sorte. C’est un chat de gouttière mais il a la particularité d’avoir de grands yeux bleu très clair et un pelage gris foncé tigré. Mais surtout il est tellement affectueux que quand je me couche le soir, il se love contre moi et je m’endors avec le sentiment d’être aimée.
Commenter  J’apprécie          10
LiliMatoline   02 décembre 2020
A Scottish wedding disaster de Emily Jurius
Chapitre 7 :

Mercie

«… Tiens, ce ne serait pas moi la décérébrée en fin de compte ?

— Analphatruc peut-être, mais je t’ai à l’œil . Alors pas de vague pendant le dîner sinon tu auras affaire à moi. Et juste pour info, ton frère ne me fait pas peur. Alors, garde tes distances.

— Venant d’un type qui se colle à moi avec autant de sex-appeal qu’un caniche qui tenterait de monter sur un doberman, je vais bien prendre cette remarque. Maintenant si tu veux bien m’excuser.

Je le repousse, paume contre son torse et je sens son cœur qui tambourine. Un éclair passe dans ses yeux, mais il me laisse me dégager.

— Bien, je ne te salue pas.

Je me dépêche de faire demi-tour, mais il m’apostrophe une dernière fois.

— Tu peux bien raconter ce que tu veux, Sassenach,, on sait tous les deux que tu ne serais pas à la hauteur avec un homme, un vrai.

...»
Commenter  J’apprécie          00
Eppupuce   29 janvier 2021
A Scottish wedding disaster de Emily Jurius
Tiens, ce ne serait pas moi la décérébrée en fin de compte ?

— Analphatruc peut-être, mais je t’ai à l’œil . Alors pas de vague pendant le dîner sinon tu auras affaire à moi. Et juste pour info, ton frère ne me fait pas peur. Alors, garde tes distances.

— Venant d’un type qui se colle à moi avec autant de sex-appeal qu’un caniche qui tenterait de monter sur un doberman, je vais bien prendre cette remarque. Maintenant si tu veux bien m’excuser.

Je le repousse, paume contre son torse et je sens son cœur qui tambourine. Un éclair passe dans ses yeux, mais il me laisse me dégager.

— Bien, je ne te salue pas.

Je me dépêche de faire demi-tour, mais il m’apostrophe une dernière fois.

— Tu peux bien raconter ce que tu veux, Sassenach,, on sait tous les deux que tu ne serais pas à la hauteur avec un homme, un vrai.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




.. ..