AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.78 /5 (sur 120 notes)

Nationalité : Canada
Biographie :

Emma Hooper est auteure, musicienne et universitaire.

Élevée à Alberta, au Canada, elle étudie la littérature et la musique en Angleterre où elle obtient un doctorat à University of East-Anglia.

Devenue musicienne, elle joue dans différents groupes tout en enseignant à l'Université de Bath Spa.

"Etta et Otto (et Russell et James)" (Etta and Otto and Russell and James, 2014) est son premier roman.

Elle vit à Bath dans le sud-ouest de l'Angleterre.

son site : http://www.emmahooper.ca/
Twitter : https://twitter.com/waitress4thbees


Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Emma Hooper raconte comment elle a trouvé l'inspiration pour écrire son premier roman, en puisant notamment dans l'histoire de ses grands-parents.

Citations et extraits (62) Voir plus Ajouter une citation
pyrouette   12 avril 2018
Etta et Otto (et Russell et James) de Emma Hooper
Elles passèrent le restant de la journée à marcher dans cette espèce de silence qui n’appartenait qu’à elles.
Commenter  J’apprécie          180
pyrouette   06 avril 2018
Etta et Otto (et Russell et James) de Emma Hooper
Mais je suis heureuse, je crois. Ou peut-être pas heureuse, je suis juste ici et c'est ici que je suis. Et c'est bien.
Commenter  J’apprécie          170
pyrouette   07 avril 2018
Etta et Otto (et Russell et James) de Emma Hooper
Vous ne pouvez jamais arrêter d'être mère. Jamais, jamais, jamais.
Commenter  J’apprécie          170
ssstella   05 avril 2016
Etta et Otto (et Russell et James) de Emma Hooper
Toxémie. Un mot qui commence si durement et se termine si doucement. Un mot murmuré par la mère d'Etta à son père avant qu'ils n'aient eu une chance de saisir tout ce qu'ils venaient d'apprendre. Un mot porté par le père d'Etta dans l'escalier, oh si délicatement, comme un oisillon, jusqu'à la chambre d'Etta. Il le lui donna du ton le plus doux qu'elle lui ait jamais entendu. Etta le prit et le colla contre ses oreilles au début, puis dans sa tête et puis, soudain, horriblement, dans son coeur. Sa mère se glissa par la porte entrebâillée et ils comprirent tous les trois combien cela avait peu d'importance de savoir les choses, de savoir la vérité des choses désormais.

Il leur fallut plus longtemps, une semaine environ, pour remarquer le trou dans leur langage que ce nouveau mot avait fait. Pour saisir qu'il n'y avait pas de mot pour désigner un parent sans enfant, une sœur sans sœur.
Commenter  J’apprécie          142
pyrouette   09 avril 2018
Etta et Otto (et Russell et James) de Emma Hooper
Si on agit, on vit et si on vit on gagne, pas vrai ?
Commenter  J’apprécie          161
ssstella   03 avril 2016
Etta et Otto (et Russell et James) de Emma Hooper
Parce que j'ai aussi cette horrible idée qui, je le sais, n'est pas vraie, qui, je le sais, est ridicule. J'ai cette idée que tous ces gars qui sont venus à la place de ceux que nous avons perdus rempliront leur place exactement et mourront tués par une balle ou poignardés dans le noir ou sauteront sur une mine comme les précédents, exactement comme eux, l'un après l'autre, et alors on enverra de nouvelles recrues pour les remplacer et ils mourront tués par une balle ou poignardés dans le noir ou sauteront sur une mine exactement pareil et alors on enverra des nouveaux, encore et encore.
Commenter  J’apprécie          110
pyrouette   08 avril 2018
Etta et Otto (et Russell et James) de Emma Hooper
Elle pouvait retourner chez ses parents. En ville. Y passer du temps, prendre du recul. Cela lui ferait du bien de se retrouver dans le même endroit qu'eux. De se sentir à sa place de cette façon si simple.
Commenter  J’apprécie          80
Aifelle   27 avril 2016
Etta et Otto (et Russell et James) de Emma Hooper
Vous n'auriez pas vu une femme âgée, voyageant seule, couverte de poussière, sans doute, qui serait passée par ici ou se serait même arrêtée ... ? Attendez, j'ai une photo
Commenter  J’apprécie          60
Tlivrestarts   17 décembre 2016
Etta et Otto (et Russell et James) de Emma Hooper
Les mots sont forts. Plus forts que tout. Pire que des bleus sur le gravier. P. 115
Commenter  J’apprécie          50
Bencot   04 mai 2019
Les chants du large de Emma Hooper
Il n’y avait pas d’appareils photo à cette époque, ils n’avaient pas de photos de chez eux et la plupart de ces marins et explorateurs ne valaient pas grand-chose en dessin, c’est pour ça qu’ils étaient marins et explorateurs et pas peintres, donc la seule, la meilleure façon pour eux de se rappeler leur pays, c’était de chanter, de reprendre les chansons et les airs de chez eux. Quand ils avaient le mal du pays, quand ils avaient besoin de se rappeler d’où ils venaient, il leur suffisait de chanter pour voir leur pays, pour se souvenir.
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Des polars francophones méconnus à lire … avec un titre de bestiole dedans !

- Le ... fou - de Jacques Sadoul. Il peut être canadien ou breton ... mais breton c'est le meilleur ! Une aventure amusante et pleine de bagarres !

cerf
chat
chien
corbeau
crabe
dragon
homard
mouche
papillon
poulet
serpent

12 questions
55 lecteurs ont répondu
Thèmes : romans policiers et polars , animaux , Français (langue)Créer un quiz sur cet auteur

.. ..