AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.75 /5 (sur 6 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Lunéville , 1978
Biographie :

Originaire de Lunéville en Lorraine (1978), Emmanuel Droit a effectué des études de lettres modernes, de philosophie et d´histoire dans différentes universités françaises et allemandes (Nancy, Göttingen, Paris I, Université Technique de Berlin). Au cours de son doctorat, il fut boursier de différentes fondations allemandes : le DAAD, la Fondation Hertie, la fondation du Sénat de Berlin.

Il a soutenu une thèse d´histoire sous la direction d'Etienne François en 2006 à l’Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne sur la construction de l’homme socialiste nouveau dans les écoles de Berlin-Est : acteurs, pratiques, représentations (1949-1989).

Depuis 2008, il est maître de conférences en histoire contemporaine à l’université de Rennes 2 où il a dirigé le Master Recherche "Histoire des Relations Internationales et Interculturelles entre 2013 et 2014. Parallèlement, il a été en 2011-2012 boursier de la Fondation Alexandre von Humboldt. C'est dans ce cadre qu'il a été à la fois chercheur invité au ZZF de Potsdam et enseignant invité à l'Université Humboldt de Berlin rattaché à la chaire d'histoire de l'Europe occidentale et des relations transatlantiques de Gabriele Metzler. En 2012-2013, il fut fellow à l'Institut d'Etudes Avancées de Nantes.

Son principal champ de recherche relève d’une histoire socio-culturelle de la RDA et plus largement d'une histoire internationale et sociale du communisme d'État en Europe centrale et orientale depuis 1945. Ses travaux portent également sur l' histoire transnationale de la mémoire collective en Europe depuis 1989 et plus récemment sur une épistémologie de l'histoire du temps présent dans une dimension comparée franco-allemande.

Il vient de terminer une habilitation à diriger des recherches consacrée à une histoire internationale et transnationale des polices politiques du bloc de l'Est (1955-1989)


+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Emmanuel Droit vous présente son ouvrage "24 heures de la vie en RDA". Parution le 9 septembre aux éditions PUF. Rentrée Sciences-Humaines automne 2020. Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2408024/emmanuel-droit-24-heures-de-la-vie-en-rda Notes de Musique : Youtube Library Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Hardiviller   26 novembre 2015
La Stasi à l'école. Surveiller pour éduquer en RDA (1950-1989) de Emmanuel Droit
Etant donné que la police secrète totalitaire commence sa carrière après la pacification du pays , elle apparaît toujours comme entièrement superflue , à moins qu'au contraire elle ne les incite à imaginer à tort l'existence d'une résistance secrète .L'inutilité des services secrets n'a rien de nouveau . Ils ont toujours été obsédés par le besoin de prouver leur existence et de garder leur place , une fois accomplie la tâche pour laquelle ils ont été créés .

La différence majeure entre la police secrète despotique et la police secrète totalitaire est celle qui sépare le suspect de l'ennemi objectif . Ce dernier se défini en fonction de la ligne politique officielle et non par le désir que cet ennemi a de le renverser .
Commenter  J’apprécie          70
mimo26   14 novembre 2019
Les polices politiques du bloc de l'Est de Emmanuel Droit
Au final, ce livre est avant tout une histoire d’ombres et de secrets, d’acteurs invisibles qui ont servi de manière zélée des politiques de terreur et de surveillance. Ces inconnus de l’histoire hantent encore l’imaginaire contemporain des sociétés post-socialistes, à commencer par l’Allemagne réunifiée où la Stasi constitue le repoussoir d’un système délégitimé dans sa globalité et qu’il faut réduire à une parenthèse de l’histoire. Or, le communisme est un produit de la modernité occidentale de l’époque contemporaine et non une parenthèse de l’histoire.
Commenter  J’apprécie          20
mimo26   14 novembre 2019
Les polices politiques du bloc de l'Est de Emmanuel Droit
Cette enquête historique consacrée à la coopération entre les polices politiques du bloc de l’Est entre 1955 et 1989 repose sur l’exploitation inédite et intensive de fonds d’archives du ministère est-allemand pour la Sécurité de l’État, du ministère polonais de l’Intérieur ainsi que sur des documents de la police politique tchécoslovaque. Trente ans après la fin de la guerre froide, l’accès aux archives centrales de la police politique soviétique est toujours impossible. L’analyse de ces sources a été complétée par l’exploitation des récits de vie et des mémoires d’acteurs de ces instruments de terreur. Elle a également bénéficié des résultats de l’abondante littérature scientifique produite sur chaque police politique depuis la « révolution archivistique » (Étienne François) des années 1990

et du début des années 2000 dans l’Europe post-socialiste.
Commenter  J’apprécie          00
mimo26   14 novembre 2019
Les polices politiques du bloc de l'Est de Emmanuel Droit
Plutôt que de partir des victimes, de leurs souffrances physiques ou psychologiques et des pratiques répressives exercées par leurs bourreaux, j’ai fait un double pari : celui de décentrer le regard en cherchant à comprendre le mode de pensée et de fonctionnement de ces sociétés secrètes incarnant l’avant-garde du socialisme, d’une part, et celui de mobiliser une échelle transnationale attentive aux contacts, aux

circulations et aux transferts entre ces institutions policières, d’autre part.

Dans quelle mesure le bloc de l’Est, cette notion idéologique de guerre

froide inventée par les Occidentaux, avait-il un sens et une densité

institutionnelle, humaine et technique dans le champ des polices politiques ?
Commenter  J’apprécie          00
mimo26   14 novembre 2019
Les polices politiques du bloc de l'Est de Emmanuel Droit
À rebours d’une histoire recherchant le sensationnel et reflétant une forme de fascination pour la violence, j’ai fait sciemment le choix de partir de l’intérieur de ces polices politiques pour étudier de manière dépassionnée la possible mise en réseau de ces machines bureaucratiques productrices de terreur d’État.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Le pouvoir rend fou !

Donald Trump n'est pas seul à être un dirigeant cinglé ! Qui, par exemple, a nommé son cheval aux plus hautes responsabilités ?

G.W. Bush a nommé son cheval gardien de la Constitution
Staline a nommé son cheval commissaire politique
Caligula a nommé son cheval sénateur
Joachim Murat a nommé son cheval général de brigade
Georges III d'Angleterre a épousé un poney Shetland

8 questions
23 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire , politique , folieCréer un quiz sur cet auteur