AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.65 /5 (sur 510 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Versailles , 1966
Biographie :

Emmanuel Grand est un auteur de roman policier.

Diplômé de l'ESSEC Business School (1985-1988), il travaille chez Orange comme Directeur E-boutiques & Web Agency, depuis 2011 et comme Responsable Communications écrites, depuis 2016.

Son premier polar, "Terminus Belz" (2014), a conquis la presse et les libraires. Il a remporté les
Prix PolarLens 2015 et le Prix Polar SNSF 2016.

"Les Salauds devront payer", son deuxième roman, reçoit le Prix Interpol'art 2016, "Kisanga" le Prix Landerneau polar 2018.

page Facebook : https://www.facebook.com/emmanuelgrand.officiel/



Source : Liana Levi
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Entre roman d?espionnage et thriller politique, Emmanuel Grand signe un polar audacieux dans l?eldorado minier de l?Afrique d?aujourd?hui. Il y a foule dans les salons du musée de la Marine. Sous les applaudissements de tout le gotha politico-économique, la compagnie minière Carmin célèbre le lancement de Kisanga : un partenariat historique avec le groupe chinois Shanxi pour coexploiter un fantastique gisement de cuivre tapi au c?ur de la savane congolaise. Les ministres se félicitent du joli coup de com? avant les élections ; les golden boys de la City débouchent le champagne. Mais au même moment, Carmin rend un dernier hommage à l?un de ses cadres décédé dans des circonstances suspectes tandis que les services français font appel à leur meilleur barbouze pour retrouver un dossier brûlant disparu à l?est du Congo. La mécanique bien huilée s?enraye et débute une course contre la montre entre une escouade de mercenaires armés jusqu?aux dents, l?ingénieur de choc chargé de piloter Kisanga et un journaliste opiniâtre qui sait mieux que personne que sous les discours du pouvoir se cache parfois une réalité sordide. Cette histoire de manipulation, où la vérité se dérobe jusqu?à la dernière page, se déploie sur fond de mutations économiques en Afrique et de collusion des pouvoirs autour du trésor empoisonné que constituent les richesses de son sous-sol. Emmanuel Grand, né en 1966, vit en région parisienne. « Terminus Belz » (Liana Levi 2014, Points 2015, Prix Polar SNCF) et « Les Salauds devront payer » (Liana Levi 2016, Livre de poche 2017), l?ont imposé dans le paysage du thriller social à la française.

+ Lire la suite
Podcasts (2) Voir tous


Citations et extraits (128) Voir plus Ajouter une citation
Sebthocal   24 juillet 2018
Les salauds devront payer de Emmanuel Grand
Que voulez-vous dire à une gamine qui vit dans une ville comme Wollaing avec 25% de chômeur, 50% d’alcooliques ? Ici, les jeunes rêvent tous de devenir joueurs de foot ou stars de la télé.



Page 153, Le Livre de poche, 2017.
Commenter  J’apprécie          550
Melpomene125   30 janvier 2019
Les salauds devront payer de Emmanuel Grand
À chaque fois, tout le monde a voulu y croire. Les gens se sont reconvertis, ils ont fait des formations. Certains changeaient de métier à cinquante ans. C’était très dur. Le nombre d’emplois n’avait rien de comparable avec Berga, mais c’était toujours bon à prendre. Les gens s’accrochaient au nouveau projet, ils étaient prêts à faire des sacrifices. Mais la greffe n’a jamais pris. Le scénario était toujours le même. Les pouvoirs publics attiraient les boîtes avec des avantages fiscaux faramineux. Au bout de trois ans, ils fermaient le robinet. C’était prévu. On ne peut pas exempter d’impôt qui que ce soit ad vitam aeternam, n’est-ce pas ? Mais les conseils d’administration s’en moquaient éperdument. Dès que les facilités cessaient, ils fermaient la boîte et s’en allaient ailleurs.
Commenter  J’apprécie          360
Melpomene125   18 janvier 2019
Les salauds devront payer de Emmanuel Grand
Pour eux, les hommes sont des pions. Un métallo peut devenir mineur, un travailleur du sous-sol peut travailler dans une usine automobile ou une centrale électrique. À les croire, nous sommes interchangeables. Mais l’histoire de notre région prouve que les choses ne sont pas si simples. S’il ne tient pas compte de l’humain, le combat économique ne peut engendrer que de nouvelles souffrances pour les travailleurs.
Commenter  J’apprécie          322
domisylzen   14 septembre 2016
Les salauds devront payer de Emmanuel Grand
Pourquoi, même quand ils étaient doux et gentils, les mecs finissaient-ils toujours par déraper ? Qu'est-ce qui les poussait à dire le mot de trop, à foutre les pieds dans le plat et à tout gâcher ?

Commenter  J’apprécie          230
Renod   25 avril 2018
Les salauds devront payer de Emmanuel Grand
Elle aimait les ciels de sa région. Ces ciels ténébreux et tristes pour qui ne sait pas les regarder, en comprendre les nuances, apprécier leur beauté. Des ciels qui donnent aux imbéciles l’envie de fuir vers le sud, vers ces azurs monochromes, prévisibles et ennuyeux. Alors que dans le Nord on voit le soleil bien sûr, mais on y voit aussi la pluie, la bruine, l’averse, l’éclaircie, la neige, le déluge, la glace, la giboulée puis l’accalmie et parfois, ce que Pauline préférait, ces journées fabuleuses de plein hiver quand l’air est lumineux, limpide et que les seuls nuages sont ceux qu’on forme avec la bouche
Commenter  J’apprécie          210
domisylzen   24 juin 2016
Terminus Belz de Emmanuel Grand
Les bons sportifs ont une condition physique irréprochable. C'est indispensable, mais ça ne fait pas monter sur le podium. Ceux qui gagnent, Dragos, les champions, ont un mental d'acier et c'est pour ça qu'il sont les plus forts.

Commenter  J’apprécie          210
collectifpolar   19 novembre 2020
Les salauds devront payer de Emmanuel Grand
Son existence entière, il l’avait offerte à l’usine. Sa santé, son mariage, ses enfants, tout. Leur mère avait mis les bouts en 1982 et leur père était mort dix ans plus tard, dans la misère. De cette expérience, Grégory n’avait tiré qu’un seul enseignement : jamais il ne travaillerait pour un patron.
Commenter  J’apprécie          10
domisylzen   22 août 2016
Terminus Belz de Emmanuel Grand
Tous les pêcheurs de Belz avaient plus ou moins le moral en berne. Le métier était devenu infernal. De moins en moins de poisson, des normes de plus en plus draconiennes et le prix du gasoil qui n'en finissait pas de grimper.

Commenter  J’apprécie          170
Bazart   15 juillet 2015
Terminus Belz de Emmanuel Grand
Après leur journée de pêche, Marko se précipita chez Venel. Une suave odeur de café régnait dans la boutique. Le libraire, occupé avec un client, lança une œillade inquiète au jeune homme puis, quand la petite clochette tinta, il se pressa vers lui : « Marko vous tombez bien, il fallait que je vous parle. La police est venue. Ils ont ouvert une enquête pour le pied coupé. Ils n’ont encore rien trouvé et si vous voulez mon avis, ils ne trouveront rien avant longtemps, mais….ils veulent interroger tout le monde…
Commenter  J’apprécie          160
Bazart   21 mars 2018
Kisanga de Emmanuel Grand
Kisanga…je vous l’ai dit, c’est le jardin d’Eden. Ce pays suinte le cuivre. La terre est rouge comme le sang. C’est le paradis pour des gens comme nous.
Commenter  J’apprécie          170

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Emmanuel Grand (548)Voir plus


Quiz Voir plus

Avec qui passer Noël ?

- Qui pourrai-je inviter à Noël ? J'ai mon crayon à la main pour faire ma liste. - Tiens, déjà comme tu es célibataire, voilà un livre qui va t'aider ..."Comment kidnapper un mari quand on n'a rien pour plaire", me donne ma future ex meilleure amie. donc pas de mari à Noël !

Nadine de Rotschild
Tom Sharpe

14 questions
20 lecteurs ont répondu
Thèmes : humour , romans policiers et polars , romans américainsCréer un quiz sur cet auteur

.. ..