AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.97 /5 (sur 270 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Moutiers-en-Cinglais , le 19/07/1929
Biographie :

Emmanuel Le Roy-Ladurie est un historien moderniste français.

Ancien élève de l'École normale supérieure de la rue d'Ulm (promotion Lettres 1949), reçu à l'agrégation en 1953, il est d'abord passé par un poste d'enseignant dans le secondaire à Montpellier (1955-1957), puis devient attaché de recherche au CNRS (1958-1960), assistant à la Faculté de lettres de Montpellier (1960-1963) et maître-assistant à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS).

C'est durant cette période où il enseigne à Montpellier qu'il se lance dans la recherche, il soutient son doctorat ès lettres "Les Paysans de Languedoc" (1966), et publie plus tard son succès mondial "Montaillou, village occitan" (1975), qui s'insère dans un contexte qui voit l'émergence de l'anthropologie historique.

De 1973 à 1999, il a occupé la chaire d'Histoire de la civilisation moderne au Collège de France. Il deviendra l'administrateur général de la Bibliothèque nationale de 1987 à 1994.

Emmanuel Le Roy Ladurie fut l’un des animateurs majeurs de l'école des Annales et devint, dans les années 1970, une figure emblématique de la Nouvelle Histoire. Certaines de ses œuvres qui s'inscrivent dans le courant de l'anthropologie historique connurent un grand succès auprès d'un large public.

Chercheur éclectique, il s'est également intéressé à l'histoire des régions ("Histoire de France des régions", Seuil, 2004) et a joué un rôle pionnier dans l'histoire du climat.

+ Voir plus
Source : Wikipedia
Ajouter des informations
Bibliographie de Emmanuel Le Roy Ladurie   (80)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (24) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Henri IV incarne la tolérance

Podcasts (1)


Citations et extraits (47) Voir plus Ajouter une citation
LydiaB   16 juillet 2013
Montaillou, village occitan de 1294 à 1324 de Emmanuel Le Roy Ladurie
L'éthique cathare, théoriquement, est en vogue à Montaillou. Elle tolère qu'on mange du poisson ; mais elle interdit le lard et la viande de boucherie : consommer l'animal, ce serait, dans l'optique albigeoise, léser l'immense circulation d'âmes qui s'établit normalement à travers les oiseaux, les mammifères et les hommes, grâce au principe de la métempsychose.
Commenter  J’apprécie          370
Nastasia-B   28 avril 2014
Histoire du climat depuis l'an mil. Tome 2 de Emmanuel Le Roy Ladurie
Quelle est d'abord l'incidence de l'hiver sur les rendements ? Pour la France, les études de météorologie agricole sont unanimes : l'hiver froid, sauf rigueur exceptionnelle, n'est pas dangereux mais, au contraire, favorable à un bon rendement des céréales. [...]

En réalité, l'hiver néfaste, pour la moitié nord de la France, n'est pas l'hiver rude, mais l'hiver pluvieux.
Commenter  J’apprécie          260
Nastasia-B   06 septembre 2014
Histoire du climat depuis l'an mil. Tome 1 de Emmanuel Le Roy Ladurie
Le réchauffement est continu pour les 22 stations de l'Hexagone, et bien réparti sur cet espace français. On était à 11,4 ° de moyenne annuelle en 1901-1910 ; à 11,6 ° en 1911-1920 ; à 11,8° en 1921-1930. [...] La décennie 1990 est, comme je l'ai dit, la plus chaude du XXe siècle, avec 12,7 ° de moyenne.
Commenter  J’apprécie          220
Jeanmarc30   17 avril 2020
Histoire du Languedoc de Emmanuel Le Roy Ladurie
La décadence économique, commune au Languedoc et à bien d’autres régions du sud de l’Europe, n’est pourtant ni fatale ni universelle. Dans l’Aquitaine moins développée, Toulouse, comme au XIXe siècle, marche à contre-courant de sa région, et donne depuis quarante ans l’exemple d’une éclatante fortune. Grande ville du Languedoc (155 000 habitants en 1911), elle est aussi en 1914 l’agglomération française la plus éloignée du front. Elle est donc choisie comme zone-refuge pour l’industrie de guerre (explosifs, aviation). Grâce à Latécoère, Daurat, Guillaumat, Mermoz, Saint-Exupéry, elle devient après 1919 la puissante cité française de l’aéronautique, tête de ligne de l’Atlantique-Sud et centre actif de production d’avions. En 1962Sud-Aviation, société nationale, venait en tête de la production européenne, grâce à la célèbreCaravelle. Quant à l’industrie chimique, fondée en 1924-1928 par l’État pour l’exploitation de brevets allemands dont les industriels français ne voulaient pas, elle détenait la première place en France pour l’azote industriel et ses sous-produits. L’énergie était fournie par les barrages des Pyrénées et du Massif central, et par le gaz de Saint-Marcet et de Lacq. Ainsi, les capitaux d’État, aidés par l’initiative locale, ont changé le destin de cette ville, que Basville en 1698, jugeait à jamais impropre au commerce et à l’industrie, en raison de « l’indolence espagnole » de ses habitants. L’évolution toulousaine a valeur d’exemple : dans le renouvellement des structures économiques, le fait urbain doit jouer un rôle aussi important que la reconversion agricole.



Dans cette perspective cependant, le Languedoc tout entier paraît bien placé. La construction d’un axe Rhône-Rhin, les techniques d’avant-garde (canalisation du Bas-Rhône, usines atomiques diverses, certes contestées), le tourisme enfin confèrent un avantage décisif à cette province voisine de la mer et d’un grand fleuve à vocation européenne.



L’implantation massive des« pieds-noirs »,de 1960, l’a bien montré : mer et autour soleil, au XXe siècle, peuvent être des motifs de peuplement plus importants que vigne et charbon.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Celkana   31 juillet 2015
Montaillou, village occitan de 1294 à 1324 de Emmanuel Le Roy Ladurie
Les discriminations de longue durée qu'introduira plus tard l'école paroissiale, réservée par préférence aux garçons, n'existent pas ou pratiquement pas. Le discours féminin est donc, à cette période, tout aussi chargé de sens et de sérieuxque le discours masculin. Car le premier n'est pas encore devalorise par la scolarisation, qui magnifiera le second.
Commenter  J’apprécie          120
tristantristan   23 décembre 2019
Montaillou, village occitan de 1294 à 1324 de Emmanuel Le Roy Ladurie
La maison possède aussi des dépendances variées: une cour ou basse-cour la jouxte: on y prend le soleil en compagnie des volailles. Elle est généralement décorée d'un tas de fumier sur lequel grimpe, telle servante curieuse, qui peut espionner ainsi, au niveau du solier, ce que ses patrons et les parfaits se racontent les uns aux autres.
Commenter  J’apprécie          80
Jcequejelis   06 octobre 2015
Le territoire de l'historien de Emmanuel Le Roy Ladurie
Selon Baroja, les choses se sont corsées, dans le midi de la France, avec l'agonie du catharisme. Vers 1330, un inquisiteur, à l'époque ou ses collègues en Inquisition sont mis au chômage par suite de l'extermination des derniers hérétiques, reconvertit son organisation en l'orientant vers la chasse aux sorcières. Avec des éléments « réels » du folklore pyrénéen et aquitain, et en s'aidant de racontars de bonne femme probablement obtenus par la torture, ce persécuteur-bricoleur fabrique la version fameuse et standardisée du sabbat, où les participantes adorent de toutes les manières un diable-bouc ; cette version contient également quelques thèmes anticathares et antisémites : les crises de la fin du Moyen Age, au cours desquelles on cultive volontiers le « bouc émissaire », popularisent de nouveau stéréotype du sabbat, qu'on appelle précisément « synagogue pute ». Le sabbat-stérotype en question, vulgarisé par les procès d'Inquisition eux-mêmes, se répand sans tarder, au prix de quelques adultérations, hors de son aire folklorique originelle (Pyrénées, Aquitaine, Catalogne, nord de l’Espagne). Les montagnes de Suisse, fort ensorcelées depuis belle lurette, sont spécialement réceptives à cette propagande. Et puis, en 1486, deux frères prêcheurs d'Allemagne, reprennent à leur compte ce bric-à-brac médiéval. Ils publient le célèbre « Malleus malficarum » ou « Maillet des Maléfiques ». Avec la puissance de multiplication propre aux nouveaux « masse média » de l'époque, ce livre d'antisorcellerie – le premier à être lancé dans la «  Galaxie de Gutenberg », - va désormais imposer à tout l'Occident l'image standardisée du diable-bouc.



2727 – [p. 414] Le sabbat et le bûcher
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
SZRAMOWO   06 mars 2016
Le carnaval de Romans. De la Chandeleur au mercredi des Cendres 1579-1580 de Emmanuel Le Roy Ladurie
Reste, par-delà les confréries et les royaumes, le problème général de la fête d'hiver, et plus précisément des festivités d'avant carême : il faut poser cette question carnavalesque au plan dauphinois-méridional, européen même. On ne peut éclairer les conduites romanaises de février (1579 et surtout 1580) si on ne les replace pas dans une conception plus vaste, et plus comparative du carnaval. Tel qu'il était vécu dans les diverses cultures provençales et méditerranéennes ; françaises, mais aussi savoyardes ; helvétiques, autrement dit germaniques...Toutes ces cultures étant voisines et cousines de la civilisation dauphinoise du XVIème siècle. Nous distinguerons à ce propos, en allant du temps abstrait au temps concret, les aspects et rôles a) calendaires-annuels, b) chrétiens-païens, c) saisonniers-hivernaux, d) agricoles-fécondateurs, e) socio-conflictuels, f) symbolico-rituels, du carnaval.

Formellement, le Carnaval dauphinois a longtemps fonctionné comme fête de fin d'année ou de changement d'année. L'année, en Dauphiné au Moyen Âge et parfois jusqu'au XVIème siècle, commençait tantôt le 25 septembre, ou le 25 décembre ou le 25 mars. Le Carnaval est donc l'une des périodes qui marquent la fin d'un cycle annuel et le début ou recommencement du suivant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Jeanmarc30   17 avril 2020
Histoire du Languedoc de Emmanuel Le Roy Ladurie
des prix du vin, après 1778, par une série de vendanges exceptionnelles en quantité comme en qualité. Sur le marché de Béziers, les prix sont bas en 1785. Le revenu viticole s’effondre. Les propriétaires sont obligés de faire valoir eux-mêmes pour diminuer les frais. La dépression gagne parfois l’industrie, notamment avec la crise qui frappe la draperie exporte vers le Levant.

La crise politique prend le relais. C’est d’abord la classique révolte nobiliaire et parlementaire. En 1788, le Parlement de Toulouse, flanqué de la Gour des Aides de Montpellier, prend fait et cause contre les réformes introduites par Brienne en matière de justice et de finances. Le Conseil d’État riposte en brisant en cinq « grands bailliages » le vaste ressort de la cour toulousaine. Les privilégiés volent au secours des nobles de robe, et la noblesse de Toulouse, illégalement réunie, proteste vigoureusement. En août 1788, Brienne tombe, le Parlement est triomphalement rétabli dans ses droits.
Commenter  J’apprécie          40
Celkana   22 juillet 2015
Montaillou, village occitan de 1294 à 1324 de Emmanuel Le Roy Ladurie
Pouvoir et richesse figurent donc en première ligne parmi les bonnes raisons des succès féminins du prêtre. Comme ledit un jour Pierre Maury à un autre berger de Montaillou, les ecclésiastiques font partie d'une sorte de classe équestre; ils finissent par enfourcher, comme amants heureux ou cavaliers riches, qui bon leur semble!
Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Ma réputation

Laura a des parents séparés depuis qu'elle a quel âge ?

14ans
12ans
8 ans et demie

10 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : Ma réputation de Gaël AymonCréer un quiz sur cet auteur

.. ..