AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.59 /5 (sur 7 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1958
Biographie :

Emmanuel Pernoud est professeur d'histoire de l'art contemporain à l'Université de Paris 1
Ancien conservateur des collections d'estampes contemporaines à la Bibliothèque nationale de France, Emmanuel Pernoud a été maître de conférences en histoire de l'art à l'Université de Picardie - Jules Verne. Spécialiste des arts graphiques, il s'est consacré à l'histoire du dessin, de l'estampe et des images imprimées, au travers d'expositions (Louise Bourgeois, Pascin, Michaux, Tal Coat...) et d'ouvrages tels que Olivier Debré, les estampes et les livres illustrés (Publications de la Sorbonne, 1993), L'Estampe des Fauves (Hermann, 1994), Le Bordel en peinture (Adam Biro, 2001), L'Invention du dessin d'enfant, en France, à l'aube des avant-gardes (Hazan, 2003).

Source : http://hicsa.univ-paris1.fr/ et http://www.artsetsocietes.org/
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Vidéo de Emmanuel Pernoud

Podcast (1)


Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
Mahpee   12 octobre 2014
Hopper : peindre l'attente de Emmanuel Pernoud
L'attente est une posture mentale et perceptive qui se tient à la croisée d'un dedans et d'un dehors, avec la figure type du personnage à la fenêtre. Elle interroge le rapport entre deux espaces de la représentation qui constituent des catégories éminentes et apparemment bien distinctes dans l'œuvre de Hopper, le paysage urbain et la scène d'intérieur.
Commenter  J’apprécie          100
Alzie   11 juillet 2014
L'estampe des Fauves: Une esthétique du contraste de Emmanuel Pernoud
On ne peut pas vivre dans un ménage trop bien fait, un ménage de tantes de province, alors on part dans la brousse.

Matisse à propos du fauvisme
Commenter  J’apprécie          50
Medulla   03 octobre 2018
Olivier Debré - Les Estampes et Les Livres Illustrés de Emmanuel Pernoud
Olivier Debré n'est pas venu à l'abstraction par l'abstraction. Alors même qu'il réalise ses toutes premières toiles abstraites (hiver 1942-43) ses références picturales vont à la figuration :

j'étudiais les œuvres classiques au Louvre. Je savais que Mondrian existait, Kandisnky aussi (...) Je pensais à ce moment là qu'ils étaient dans la bonne direction, celle de la recherche abstraite, mais qu'ils n'étaient pas suffisamment "peintres". Je trouvais que par rapport aux impressionnistes, ou à Courbet, Rembrandt ou Vélasquez, la façon dont Mondrian peignait n'était pas suffisamment sensuelle, émotive était trop théorique
Commenter  J’apprécie          20
Medulla   08 octobre 2018
Olivier Debré - Les Estampes et Les Livres Illustrés de Emmanuel Pernoud
Ce n'est pas en se contentant de regarder la nature que le peintre trouve le signe de l'arbre, du jardin ou du fleuve, c'est en s'imprégnant d'eux puis, imprégné de cette extériorité, en rentrant en soi, que le signe peut surgir
Commenter  J’apprécie          20
Medulla   09 octobre 2018
Olivier Debré - Les Estampes et Les Livres Illustrés de Emmanuel Pernoud
Lorsque vous vous trouvez au bord de la Loire, le même paysage se trouve coloré sur les heures de la journée de manière totalement différente. Si vous venez le matin, tout est dans les bleus foncés, et quand le soleil se couche tout devient rose. Au fond, mes lithographies possèdent de la même manière : les formes y sont des possibilités de paysages. On peut très bien imaginer la douceur rose ou, au contraire, la violence des ombres alors que rien n'a bougé. Cela parait bizarre mais ce sont des choses de la nature
Commenter  J’apprécie          10
Herve-Lionel   10 octobre 2017
Hopper : peindre l'attente de Emmanuel Pernoud
le jardin public est une école de collectivité sans promiscuité.
Commenter  J’apprécie          31
MonCharivariLitteraire   24 juillet 2018
Le red boy de Emmanuel Pernoud
L'importance c'était que la peinture, que pour une raison qu'il ne cherchait pas à s'expliquer, il ressentait comme un corps vivant et qui n'avait pas besoin de s'animer pour l'être, qui vivait dans l'absolue immobilité et dans le confinement, comme lui dans son fauteuil.
Commenter  J’apprécie          10
MonCharivariLitteraire   24 juillet 2018
Le red boy de Emmanuel Pernoud
les artistes et les critiques d'art s'étaient progressivement convaincus que les couleurs parlaient directement aux émotions: du romantisme à l'art abstrait, le thème avait prospéré dans les écrits sur l'art pour finir en axiomes au temps des avants gardes.
Commenter  J’apprécie          10
MonCharivariLitteraire   24 juillet 2018
Le red boy de Emmanuel Pernoud
le sanglier de Corot, lui, ne s'exhibait pas: son apparence était brouillée, confuse, incertaine, elle déroutait, et ce que l'on trouvait, en fouillant dans cette masse ébouriffée, c'étaient deux billes noires qui vous regardaient derrière les poils.
Commenter  J’apprécie          10
MonCharivariLitteraire   24 juillet 2018
Le red boy de Emmanuel Pernoud
De Vuillard il avait appris l'art de déjouer le quotidien sans quitter sa chaise ou son fauteuil, de s'en rendre libre en le libérant de sa pesante et routinière identité.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Interro surprise (2) :))

Arthur Rimbaud a publié un recueil de poèmes en prose, intitulé " Une saison ........"

blanche et sèche
vers l'automne
au paradis
pleine d'envies
pluvieuse
en enfer

15 questions
57 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , histoire , musique , peinture , écrivainCréer un quiz sur cet auteur

.. ..