AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.52 /5 (sur 459 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 10/1955
Mort(e) à : Paris , le 10/05/2017
Biographie :

Emmanuèle Bernheim est un écrivain français.

Auteur de « Le Cran d'arrêt » en 1985 et « Un couple » en 1988, elle obtient en 1993 le Prix Médicis avec son livre « Sa femme ».

Elle écrit les scénarios des films « Sous le sable », « Swimming Pool » et « 5×2 »avec François Ozon.

Elle a également écrit « Vendredi soir » en 1998, adapté au cinéma par Claire Denis, avec Valérie Lemercier et Vincent Lindon.

Elle est l'auteur de « Stallone » (2002). Elle a aussi écrit avec Michel Houellebecq l'adaptation cinématographique de « Plateforme ».

Elle meurt le 10 mai 2017 des suites d'un cancer du poumon. Emmanuèle Bernheim était, depuis 1987, la compagne de Serge Toubiana qui a publié en janvier 2018 un récit sur la femme qu’il a aimé intitulé « Les Bouées jaunes ».
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Emmanuèle Bernheim - Tout s'est bien passé .
Emmanuèle Bernheim vous présente son ouvrage "Tout s'est bien passé" aux éditions Gallimard. Rentrée littéraire janvier 2013.http://www.mollat.com/livres/emmanuele-bernheim-tout-est-bien-passe-9782070124343.htmlNotes de Musique : Trentemoller The last resort - 13 - Miss You
Podcasts (4) Voir tous

Citations et extraits (32) Voir plus Ajouter une citation
le_Bison   26 octobre 2016
Un couple de Emmanuèle Bernheim
Il se rendit chez Hélène en sortant de l’hôpital.



Dès qu’il arriva, il s’enferma dans la salle de bains. Un gant de toilette s’égouttait sur le rebord du lavabo. Hélène venait de se laver. La brosse à dents était mouillée. Hélène voulait avoir l’haleine fraîche au cas où Loïc l’embrasserait. Il vit, sur un coin de la baignoire, une boîte bleue. Une boîte plate, presque ovale, qui ressemblait à un grand poudrier. C’était la boîte d’un diaphragme. Loïc l’ouvrit. Elle était vide. Il sourit. Ainsi, Hélène s’était préparée pour lui. Elle s’était soigneusement lavée et, jambes fléchies, un pied en appui sur le bord de la baignoire, elle avait mis son diaphragme. Puis elle avait enfilé un slip propre, neuf peut-être, avec le soutien-gorge assorti. Elle avait sûrement quitté son bureau plus tôt que d’habitude et elle était allée au magasin de lingerie. Elle avait essayé plusieurs modèles. Nue dans la cabine, elle avait sans doute eu froid. Elle s’était rapidement décidée. La vendeuse lui avait souri, complice. Et maintenant, elle était assise à côté de lui, propre, dans ses beaux dessous, avec, dans la bouche, le goût du dentifrice. Il lui parlait, elle ne l’écoutait pas. Elle pensait au moment où il se déciderait à poser la main sur elle, à la toucher, à la caresser. Elle y penserait au restaurant et dans la voiture, au retour. Jusqu’à ce qu’il s’arrête devant chez elle, sans se garer, sans couper le contact. Là, elle comprendrait. Les sous-vêtements neufs et le diaphragme n’auraient servi à rien. Elle rentrerait seule. Dans la salle de bains, elle verrait le gant de toilette avec lequel elle s’était lavée et la boite bleue et elle se jetterait sur son lit en pleurant. Lui, il irait chez Brigitte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          287
Nastie92   25 janvier 2016
Tout s'est bien passé de Emmanuèle Bernheim
Moi, depuis l'époque où j'étais énorme, j'aime l'hiver. En hiver, tout le monde s'emmitoufle, tout le monde est gros.

Commenter  J’apprécie          220
le_Bison   14 juin 2014
Sa femme de Emmanuèle Bernheim
Qu’il s’allongeât ou qu’elle s’allongeât sur lui, leurs bouches ne se quittèrent pas.

Si le bras droit de l’un s’échappait de leurs corps mêlés, le bras gauche de l’autre venait aussitôt le recouvrir.

Ils étaient presque de la même taille. Ainsi, des orteils au front, Thomas collait à Claire, et Claire collait à Thomas.

Commenter  J’apprécie          200
manU17   06 juin 2013
Tout s'est bien passé de Emmanuèle Bernheim
Après que j'ai pour la première fois participé à une émission de télévision, mon père m'a téléphoné. Il m'a félicité, avant d'ajouter que si jamais je souhaitais me faire refaire le nez, il m'offrirait volontiers l'opération.
Commenter  J’apprécie          200
manU17   21 juin 2013
Tout s'est bien passé de Emmanuèle Bernheim
Ding. Les portes se referment. Mon père disparaît.

Je reste un instant immobile sur le palier.

Il y a une dizaine d'années, alors qu'on s'apprêtait à le descendre au bloc opératoire pour un triple pontage, j'avais surpris son regard sur un aide-soignant. Il avait vu que je l'avais vu et ensemble nous avions éclaté de rire.

Même après qu'il eut franchi le double battant du service de chirurgie, je pouvais encore l'entendre rire.
Commenter  J’apprécie          190
manU17   30 juillet 2014
Sa femme de Emmanuèle Bernheim
Il n'était pas venu au rendez-vous, non qu'il ne souhaitât pas la voir. Au contraire. Il voulait la voir sans arrêt, tous les jours. Mais il ne pouvait pas, il ne devait pas.

- Pourquoi ?

- Parce que j'ai une femme et deux enfants. Je ne les quitterai jamais et je ne veux pas te faire souffrir
Commenter  J’apprécie          180
le_Bison   28 juin 2014
Sa femme de Emmanuèle Bernheim
Elle ne parvenait pas à se souvenir si, la veille, il lui avait dit : « A demain. » Elle se rappelait juste qu’ils étaient si étroitement mêlés qu’elle n’avait soudain plus su si c’était sa propre peau qu’elle caressait ou bien celle de Thomas.
Commenter  J’apprécie          170
manU17   23 juin 2013
Tout s'est bien passé de Emmanuèle Bernheim
- Qu'est-ce que tu as fait hier soir ?

- Je suis allé voir Antichrist, pour me changer les idées... Et toi ?

- J'ai regardé Saw, pour me changer les idées...

Le pied que se tranche à la scie l'un des personnages principaux de Saw; la meule que Charlotte Gainsbourg visse dans la cheville de Willem Dafoe.

Ma sœur et moi partons d'un même éclat de rire.

Un vrai fou rire, comme quand nous étions petite.

Commenter  J’apprécie          160
le_Bison   28 février 2014
Vendredi soir de Emmanuèle Bernheim
Ce soir, elle aussi, elle était seule.

Et elle était libre.

Vite, elle se retourna, fouilla dans le carton de vieux vêtements, et en sortit la jupe rouge. Elle était chiffonnée. Tant pis. Elle était si collante que, tendue sur ses fesses, ses hanches et ses cuisses, elle se défroisserait tout de suite.
Commenter  J’apprécie          160
manU17   31 juillet 2014
Sa femme de Emmanuèle Bernheim
Le lendemain, en sortant du café, ils restèrent un instant face à face. De la buée s'échappait des lèvres entrouvertes de Thomas, et son haleine sentait le café. L'intérieur de sa bouche devait être chaud et avait sûrement le goût du café sucré. Ils ne s'embrassèrent pas.
Commenter  J’apprécie          160
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

quyz ou quiz ?

Qu'est-ce qu'on s'ennuie à l'hôpital quand on doit subir une

dyalise
dialyse
dialise

11 questions
37 lecteurs ont répondu
Thèmes : vocabulaire , mots , lettre , langue française , humourCréer un quiz sur cet auteur