AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.64/5 (sur 425 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1980
Biographie :

Emmanuelle Favier est écrivain et dramaturge.

Elle est l'auteure d'un roman, "Le courage qu'il faut aux rivières" (2017), d’un recueil de nouvelles, "Confession des genres" (2012), et de trois livres de poèmes : "À chaque pas, une odeur" (Librairie-Galerie-Racine, 2001), "Dans l’éclat des feuilles vives" (éditions de la Musaraigne, 2005), "Le Point au soleil" (Rhubarbe, 2012).

Ses textes apparaissent dans un grand nombre de revues, blogs ou anthologies en France, en Belgique ou au Canada, qu’il s’agisse de nouvelles (Brèves, Rue Saint-Ambroise, Harfang) ou de poèmes (Poésie 1, Arpa, Bacchanales, Lieux d’être, Multiples, Le Journal des poètes, L’Arbre à paroles, Sarrazine, Pas d’ici, pas d’ailleurs…). Sa poésie a été primée à deux reprises.

Elle est également auteure de théâtre et sa deuxième pièce, "Laissons les cicatrices", a reçu le premier prix du concours d’écriture dramatique de la Manufacture des Abbesses en 2013.

Elle a en outre publié plusieurs articles critiques (Alternatives théâtrales, Mediapart, Poésie 1, Cahiers de théâtre/Jeu, Altermed…) et a soutenu en 2006 une thèse sur les adaptations au théâtre de l’œuvre et de la vie de Rimbaud.

Elle a participé à de nombreux festivals littéraires (Printemps des poètes, DécOuvrir, Paris littéraire, Festival des jeunes étoiles…) et, de 2008 à 2015, a donné ses textes à entendre avec le guitariste Fabien Montes dans le cadre du duo "Proses électriques". Entre 2013 et 2015, elle a organisé et animé des rencontres littéraires, notamment à la Maison de la poésie à Paris.

Elle est correctrice-relectrice pour Mediapart depuis 2011.
+ Voir plus
Source : www.mediapart.fr
Ajouter des informations
Bibliographie de Emmanuelle Favier   (12)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

"La part des cendres" - Emmanuelle Favier

Podcasts (1)


Citations et extraits (118) Voir plus Ajouter une citation
D’une voix forte, elle profère les paroles rituelles, jure par la pierre et par la croix de rester vierge, de ne jamais contracter d’union ni fonder de famille. Elle regarde vers le bas, évitant les yeux ourlés de mauve de celui qu’elle fuit par le pouvoir des mots prononcés.
Commenter  J’apprécie          230
" Être femme est une infirmité naturelle
Dont tout le monde s'accommode.
Être homme est une illusion et une violence
Que tout justifie et privilégie.
Être est tout simplement un défi ."
Commenter  J’apprécie          200
Elle songe à ce qu’est le temps présent, au fait que tout procède d’une brume, expire en un halo, au fait que les êtres meurent de vivre sans y songer. Elle songe qu’il y a partout des histoires et qu’il est impossible et vain de les raconter. Elle songe à l’eau qui peut mettre trois semaines à digérer un corps."
Commenter  J’apprécie          160
Etre femme est une infirmité naturelle dont tout le monde s'accommode. Etre homme est une illusion de violence que tout justifie et privilégie. Etre tout simplement est un défi.
Commenter  J’apprécie          110
Elle fit quelques pas hésitants, scrutant le paysage vierge dont les contours s'affinaient peu à peu. La couche uniforme se piquetait de taches rouges, les baies des buissons de grenadiers fouissaient la neige de leurs minuscules têtes laquées.
Commenter  J’apprécie          100
Elle désigna les longues tiges des asphodèles, gradinées de fleurs blanches dont les étamines brandissaient leurs rousseurs vers les deux amantes.
Commenter  J’apprécie          100
Le monde qu'elle avait toujours connu était transfiguré, les impressions exacerbées. Tout était plus beau ou plus laid, ce qu'elle n'avait jusqu'alors jamais remarqué s'imposait à elle, que ce soit la splendeur d'une lumière d'hiver sur le couchant des montagnes ou la désolation sordide de la plupart des maisons qui l'entouraient. Un rien l'émouvait des paysages familiers qu'elle croyait à présent découvrir : levant la tête elle constatait des ciels de peintre, qu'elle observait longtemps se défaire entre les cimes et retomber au faîte des sapins en traînes dorées ou bleues; ou bien c'était la virtuosité d'un flocon de neige qui, tout à coup, lui livrait des finesses jusqu'alors ignorées.
Commenter  J’apprécie          80
Le monde qu'elle avait toujours connu était transfiguré, les impressions exacerbées. Tout était plus beau ou plus laid, ce qu'elle n'avait jusqu'alors jamais remarqué s'imposait à elle, que ce soit la splendeur d'une lumière d'hiver sur le couchant des montagnes ou la désolation sordide de la plupart des maisons qui l'entouraient. Un rien l'émouvait des paysages familiers qu'elle croyait à présent découvrir : levant la tête elle constatait des ciels de peintre, qu'elle observait longtemps se défaire entre les cimes et retomber au faîte des sapins en traînes dorées ou bleues ; ou bien c'était la virtuosité d'un flocon de neige qui, tout à coup, lui livrait des finesses jusqu'alors ignorées.
Commenter  J’apprécie          70
Elle n'avait pas su venger la mort de sa femme, et dans son esprit les codes se brouillaient, une torturante confusion de devoirs et de craintes l'agitait au point qu'elle avait dû partir, de nouveau, malgré son attachement à la ville où elle avait trouvé une part d'elle-même; de nouveau, il avait fallu marcher de village en village pendant des mois, plus de quinze ans après sa première errance.
Commenter  J’apprécie          70
La mer brasillait dans le soleil excessif, ses nuances apaisant toute blessure.
Commenter  J’apprécie          80

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Emmanuelle Favier (551)Voir plus

Quiz Voir plus

Céleste ma planète

Céleste est une ...

... planète
... fille
... sorcière
... princesse

9 questions
351 lecteurs ont répondu
Thème : Céleste, ma planète de Timothée de FombelleCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..