AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.92 /5 (sur 421 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 18/10/1971
Biographie :

Née sourde, Emmanuelle Laborit est la petite-fille du scientifique Henri Laborit (1914-1995). Elle n'a connu la langue des signes qu'à l'âge de 7 ans et l'a apprise très vite à sa petite sœur, qui ainsi est devenue très vite sa confidente.

Avant la connaissance de la Langue des signes française elle ne parlait pas sauf avec sa mère : elles avaient un langage "ombilical".

Son livre autobiographique Le Cri de la mouette, écrit en 1993, retrace ses souvenirs d'enfance, son adolescence difficile et le début de son parcours d'adulte autonome.

Elle a reçu le Molière de la révélation théâtrale en 1993, pour son rôle dans Les Enfants du Silence, adapté de la pièce américaine du même nom écrite par Mark Medoff : elle est la première comédienne sourde à avoir reçu, en France, une telle récompense. Elle devient aussi l'ambassadrice de la Langue des signes en France (LSF).

Elle est membre du comité de parrainage de la Coordination française pour la Décennie de la culture de paix et de non-violence.

Déjà membre de l’IVT (International Visual Theatre http://www.ivt.fr/) depuis longtemps, Emmanuelle Laborit succède à son directeur-fondateur Alfredo Corrado à la tête de l’établissement en 2003. Après de longues années d’instabilité, le centre est installé depuis janvier 2007 à la Cité Chaptal, dans le neuvième arrondissement de Paris. Il ouvre ses portes avec les représentations de « K.Lear » dans lequel Emmanuelle Laborit incarne Cordelia.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Emmanuelle Laborit dans "A Voix nue" (Episode 4) .
Citations et extraits (64) Voir plus Ajouter une citation
Minouch   15 septembre 2009
Le cri de la mouette de Emmanuelle Laborit
"Je vois comme je pourrais entendre. Mes yeux sont mes oreilles. J'écris comme je peux signer. Mes mains sont bilingues. Je vous offre ma différence. Mon coeur n'est sourd de rien en ce double monde".
Commenter  J’apprécie          512
Rosalie76   22 octobre 2009
Le cri de la mouette de Emmanuelle Laborit
L'amour, c'est se dépasser soi-même, essayer d'accepter l'autre tel qu'il est. Avec ses différences.
Commenter  J’apprécie          410
Emmanuelle Laborit
NathalC   12 février 2018
Emmanuelle Laborit
Savoir qu'il n 'est jamais trop tard pour "grandir" dans sa tête, évoluer, aller plus loin et apprendre.
Commenter  J’apprécie          391
rabanne   28 juin 2016
Le cri de la mouette de Emmanuelle Laborit
Je suis tellement choquée que ces pauvres garçons votent en se fondant tout simplement sur ce qu'ils arrivent à lire sur les lèvres de cet homme-là ! Ou ne votent pas, parce qu'ils n'ont rien compris sur les lèvres des autres ! Je leur ai dit :

"Un jour, dans l'histoire, un autre homme, qui articulait tellement bien qu'il en hurlait chaque syllabe, a collé une étoile jaune aux juifs, un triangle rose aux homosexuels, et un triangle bleu aux handicapés. Parmi eux, il y avait les sourds. Étoiles et triangles ont été exterminés chacun dans leur couleur. Cet homme-là a stérilisé des sourds pour qu'ils n'aient plus d'enfants."

Il faut que les hommes politiques fassent un effort, en dehors du sous-titrage institutionnel qui accompagne le discours de Noël du président de la République. Ce n'est pas à Noël qu'on vote !

Ça m'énerve.
Commenter  J’apprécie          250
cuisineetlectures   02 janvier 2013
Le cri de la mouette de Emmanuelle Laborit
L’histoire des sourds est une longue histoire de combat. Quand, en 1620, un moine espagnol a inventé les rudiments de la langue des signes, que l’abbé de l’Epée l’a développée plus tard, ils ne se doutaient pas que le formidable espoir qu’ils avaient donné au monde des sourds allait s’éteindre brutalement. L’abbé avait fondé un institut spécialisé dans l’éducation des sourds.

Au XVIIIème siècle, sa renommée fut si grande, que le roi Louis XVI vint admirer son enseignement. C’était une révolution, toute l’Europe s’y intéressait.

Au XIXème siècle, c’est l’interdit officiel. La « mimique », ainsi qu’on l’appelle, doit disparaitre des écoles. Refusée, parce que indécente et empêchant soi-disant les sourds de parler. Ecartée parce que cataloguée comme « langue de singe » !

On a ainsi obligé les enfants à articuler des sons qu’ils n’avaient jamais entendus et n’entendraient jamais. On a fait d’eux des sous-développés. Médecins, éducateurs, Eglises, le monde des entendants s’est uni avec une violence incroyable contre nous. Seule la parole était reine.

Il a fallu attendre le décret de janvier 1991 pour que l’interdiction soit levée. Pour que les parents aient le choix du bilinguisme pour leurs enfants. Un choix important, car il permet à l’enfant sourd d’avoir sa propre langue, de se développer psychologiquement, et aussi de communiquer en français oral ou écrit avec les autres. Il s’était écoulé un siècle de ce que j’appelle un terrorisme culturel de la part des entendants. Alors que durant de temps, aux Etats-Unis par exemple, la langue des signes était un droit et devenait une véritable culture à part entière.





+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
rabanne   26 juin 2016
Le cri de la mouette de Emmanuelle Laborit
Et la mouette criait au-dessus d'un océan de bruits qu'elle n'entendait pas, et eux ne comprenait pas le cri de la mouette.
Commenter  J’apprécie          230
Minouch   15 septembre 2009
Le cri de la mouette de Emmanuelle Laborit
"On ne peut pas souffrir de ce que l'on ne connaît pas".
Commenter  J’apprécie          230
prune42   29 mars 2017
Le cri de la mouette de Emmanuelle Laborit
J'ai encore beaucoup à apprendre, je me pose encore beaucoup de questions. Apprendre, il faut le faire toute sa vie. Si l'on arrête d'apprendre, on est fichu. Il faut que la vie continue, jour après jour, avec des curiosités nouvelles, des apprentissages différents. C'est ainsi que l'on profite réellement de la vie.
Commenter  J’apprécie          210
chels   24 novembre 2012
Le cri de la mouette de Emmanuelle Laborit
Un mois entier seule avec des entendants, c'est dur.

L'effort est constant. On se demande jusqu'où on va pouvoir tenir. La différence est là, inévitable. On a vraiment besoin de voir des sourds J'ai fait l'expérience une fois, en Espagne, avec mes parents. A la fin du mois, c'était l'angoisse, le sentiment d'étouffer. J'avais atteint la dernière limite. Plusieurs mois sans les sourds, seule dans un milieu d'entendants, c'est inimaginable. Je me demande comment je supporterais. Est-ce que je crierais à nouveau comme une mouette? Est-ce que je m'énerverais?Est-ce que je les supplierais de me regarder, de ne pas m'oublier?

Retrouver le monde des sourds, c'est un soulagement. Ne plus faire d'efforts. Ne plus se fatiguer à s'exprimer oralement. Retrouver ses amis, son aisance, les signes qui volent, qui disent sans effort, sans contrainte. Le corps qui bouge, les yeux qui parlent. Les frustrations qui disparaissent d'un seul coup.

Communication velours.
Commenter  J’apprécie          180
sabine59   03 mai 2020
Le cri de la mouette de Emmanuelle Laborit
Rien ne doit être refusé aux sourds, tous les langages peuvent être utilisés, sans ghetto ni ostracisme, afin d'accéder à la Vie.
Commenter  J’apprécie          190
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Bibliographie de Emmanuelle Laborit(1)Voir plus


Quiz Voir plus

Petit hommage au chanteur Christophe

Christophe, né ...

Lucien Ginsburg
Claude Moine
Daniel Bevilacqua
Hervé Forneri

8 questions
17 lecteurs ont répondu
Thèmes : chanteur , biographie , Chansons françaisesCréer un quiz sur cet auteur
.. ..