AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.16 /5 (sur 35 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 22/05/1973
Biographie :

Emmanuelle Pouydebat est directrice de recherche au CNRS et au Muséum national d'histoire naturelle.
Elle est spécialiste de l'évolution des comportements et coordonne beaucoup de projets multidisciplinaires sur divers animaux.

Elle a reçu la médaille d'argent du CNRS.

"L'intelligence animale, cervelle d'oiseaux et mémoire d'éléphants", publié en 2017, aux éditions Odile Jacob, est son premier ouvrage.

Ajouter des informations
Bibliographie de Emmanuelle Pouydebat   (11)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Emmanuelle Pouydebat, directrice de recherche en biologie de l'évolution au Centre national de la recherche scientifique et au Muséum national d'histoire naturelle publie «Quand les animaux et les végétaux nous inspirent» chez Odile Jacob.  On n'est pas couché  14 décembre 2019 Laurent Ruquier sur France 2 #ONPC Toutes les informations sur les invités et leur actualité https://www.france.tv/france-2/on-n-e... Suivez @ONPCofficiel et réagissez en direct avec le hashtag #ONPC  https://twitter.com/ONPCofficiel Continuez le débat sur Facebook https://www.facebook.com/onpcF2
+ Lire la suite

Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
Dixie39   04 avril 2018
L'intelligence animale de Emmanuelle Pouydebat
En raisonnant dans le cadre de la survie de l'espèce et son adaptation au milieu, en un laps de temps infiniment court, nous avons démontrés notre capacité à détruire le milieu, dont le nôtre, et de nombreuses espèces, dont peut-être la nôtre. Mais les autres animaux nous survivront, bien après notre disparition sur terre. Ils étaient présents avant nous, des centaines de millions d'années avant nous pour certains, et ils le seront bien après.
Commenter  J’apprécie          200
Dixie39   24 mars 2018
L'intelligence animale de Emmanuelle Pouydebat
Pour ma part, j'ai beaucoup de mal à comprendre cette hiérarchie de l'intelligence qui est faite et qui place les humains au-dessus des autres animaux. Les humains font des choses que bien d'autres animaux ne savent pas faire. Mais l'inverse est parfois vrai aussi. Il n'existe pas une mais des intelligences. Et les arguments choisis pour hiérarchiser les comportements du plus ou moins intelligents sont finalement tous très personnels, voire subjectifs. Un individu qui sait utiliser un ordinateur est-il plus intelligent qu'un individu qui ne le sait pas ? Peut-être, peut-être pas. Et si cet individu qui sait utiliser un ordinateur ne se souvient jamais où il a mis ses clés pendant que l'autre a une mémoire exceptionnelle, lequel devient le plus intelligent ? Ce raisonnement à l'échelle de l'individu peut s'appliquer à l'échelle des espèces. Pourquoi un comportement serait-il plus important qu'un autre ? Quel critère objectif choisir ?
Commenter  J’apprécie          176
Dixie39   31 mars 2018
L'intelligence animale de Emmanuelle Pouydebat
Cet ouvrage a pour but de vous démontrer que l'affirmation selon laquelle les humains sont les plus intelligents n'a pas beaucoup de sens au regard de l'évolution et du contexte. Il remet les humains à leur place au sein du règne animal, et pas nécessairement en son sommet, afin de discuter le plus objectivement possible les points communs et les différences entre les espèces. L'intelligence est probablement la seule adaptation qui a conduit une espèce à établir une sorte de domination sur le monde naturel. Il n'en demeure pas moins que le doute subsiste largement sur la capacité de cette même espèce à maintenir sa propre survie et celle des autres. Ce livre nuit donc gravement à la santé des idées reçues sur le monde animal, sa hiérarchisation et l'intelligence humaine en s'appuyant sur mes vingt années d'expériences de terrain, souvent en compagnie d'étudiants, et sur les travaux de collègues chercheurs.
Commenter  J’apprécie          90
Fifrildi   26 mai 2019
Atlas de zoologie poétique de Emmanuelle Pouydebat
Lorsqu'elles ne font pas peur ou qu'elles ne rebutent pas, les araignées sont célébrées pour leurs toiles, chefs-d'oeuvre architecturaux et techniques, redoutables pièges. Mais on connaît beaucoup moins leurs talents de séductrices. Oui, les araignées séduisent! Parmi les araignées sauteuses, il en est une qui n'a pas son pareil pour parader. Il s'agit de la minuscule araignée paon (Maratus volans). Cette petite merveille, dont la vision est excellente, n'est vraiment connue que depuis le début des années 2000.
Commenter  J’apprécie          70
BruitDuMoustique   23 février 2017
L'intelligence animale de Emmanuelle Pouydebat
Désormais motivée pour observer des singes, je décide de tenter ma chance au zoo de Thoiry en complément de ma formation universitaire. Moins exotique que la Tanzanie mais plus accessible pour commencer ! C'est le plus grand groupe au monde de macaque de Tonkeans captifs. Je suis la plus heureuse des étudiantes et l'aventure va durer deux ans. J'ai notamment pour mission de découvrir comment ils s'échappent de leur enclos, causant des troubles au sein du zoo ...
Commenter  J’apprécie          41
Fifrildi   26 mai 2019
Atlas de zoologie poétique de Emmanuelle Pouydebat
Qui pourrait survivre à un cataclysme d'origine cosmique, à une sécheresse ou à des températures extrêmes, à la privation d'eau pendant des années, aux hautes pressions, aux radiations, à l'absence d'oxygène ou au vide quasi absolu de l'espace? Qui sont ces forces de la nature? Eh bien les irréductibles et... minuscules oursons d'eau ou tardigrades, littéralement "marcheurs lents"!
Commenter  J’apprécie          40
coco4649   23 juillet 2017
L'intelligence animale de Emmanuelle Pouydebat
Pourquoi l’intelligence apparait et évolue ?

Extrait1/2





  Des recherches récentes montrent que certains gènes pour-

raient être impliqués dans l’évolution de l’intelligence. Ce serait

par exemple le cas du gène FOXP2 qui serait lié au développement

du langage et aux capacités d’apprentissage. En effet, des chercheurs

américains ont insérés le gène FOXP2 humain dans des souris et ont

comparés leurs capacités cognitives avec celles de souris normales

au cours de tests réalisés dans un labyrinthe. Ils ont découvert que

les souris porteuses apprenaient plus vite que les souris normales

en trouvant plus rapidement la nourriture. Loin de ces théories

généticiennes, d’autres paramètres ont probablement contribué à

l'apparition et à l'augmentation des capacités des organismes et

de leur intelligence. Ainsi, certains chercheurs mettent en avant

des paramètres sociaux, comme la vie en groupe ou l’évitement –

affrontement des prédateurs, mais également des paramètres éco-

logiques comme la recherche de nourriture. Et si l’intelligence

apparaît à différentes époques et dans diverses lignées animales, c’est

sans doute qu’il y a des bénéfices, pour les organismes, à en tirer. Il

est par exemple possible que l’intelligence permette à un organisme

de résoudre des problèmes et d’augmenter sa survie, notamment

grâce à ce que l’on appelle la flexibilité comportementale, c’est-à-dire

la capacité à adapter son comportement à la situation grâce à un

large panel de possibilités individuelles. Par exemple, si je suis un

individu qui sait utiliser un outil, j’aurais plus de cordes à mon arc

que si je suis un organisme qui n’en utilise pas. Ainsi, si un ver de

terre est caché dans un tronc et que deux oiseaux veulent le man-

ger, si tous les deux ont un bec trop court pour l’attraper, celui qui sait

utiliser un outil pour l’extraire sera avantagé. Chaque individu et

chaque espèce a ainsi un panel de comportements et de capacités

général susceptible d’évoluer à l’échelle de sa vie et d’être utilisé,

ou pas, selon le contexte. …



p.169-170

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Pilly   03 mars 2021
Sexus Animalus : Tous les goûts sont dans la nature de Emmanuelle Pouydebat
Le caractère sexuel le plus distinct chez le crocodile est le pénis érectile mâle. Celui-ci est caché, à l'intérieur du cloaque, cette ouverture commune aux voies intestinales, urinaires et génitales, présente chez les oiseaux, les reptiles, les amphibiens et certains mammifères. C'est comme si son pénis était constamment en érection mais dissimulé à l'intérieur du corps. (...)



C'est pour cette raison que l'identification sexuelle des crocodiles a longtemps été un grand problème pour les scientifiques. Et pour cause... pour identifier le sexe d'un individu, il faut sortir son organe génital du cloaque pour le comparer au clitoris. Car oui les femelles crocodiles ont un clitoris ! (...)



A l'intérieur du pénis se trouve un sillon qui permet le transport des spermatozoïdes. Fait intéressant : ce même sillon, non fonctionnel, existe dans le clitoris des femelles. Presque normal, me direz-vous, puisque le clitoris semble être l'équivalent du pénis sur le plan embryologique. Ce type de documentation sur les clitoris est très rare car les organes génitaux féminins de la plupart des espèces ne sont pas ou très peu étudiés. Mais ce n'est pas le cas chez les crocodiles. Pour une raison simple et complexe à la fois : la difficile détermination du sexe. Il y a plus de 150 ans déjà, les fermiers devaient pouvoir déterminer le sexe s'ils voulaient qu'il y ait des accouplements et que leur élevage prospère ! Quand la nécessité économique fait avancer la science...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
claudia   20 mars 2018
L'intelligence animale de Emmanuelle Pouydebat
L’intelligence est comme l’évolution, elle part dans tous les sens
Commenter  J’apprécie          42
coco4649   24 juillet 2017
L'intelligence animale de Emmanuelle Pouydebat
Pourquoi l’intelligence apparait et évolue ?





Extrait2/2



  De nombreuses études portant sur les performances animales

font ainsi état d’une intelligence générale qui serait d’ailleurs liée

à la taille du cerveau. Ainsi , leur grand cerveau permettrait aux

humains de bénéficier de meilleures performances en termes de

mémoire, d’apprentissage, de planification, etc. Mais de tels béné-

fices ne sont pas suffisants pour expliquer l’évolution de l’intelligence

et du cerveau. Car, à priori, la sélection naturelle ne favorise pas

les excès et si une solution peu coûteuse est présente, elle a plus de

probabilités d’être sélectionnée. Or l’intelligence est un trait consi-

dérablement coûteux. En effet le cerveau humain est responsable

à lui tout seul de la consommation de 25% du glucose corporel,

de 20% de l’oxygène et de 15% du débit cardiaque. Le cerveau

nécessite 20% de notre métabolisme de base et ne représente que

2% environ du poids total du corps. Il représente donc un coût

élevé pour le métabolisme, bien plus que les autres tissus du corps

humain. Autrement dit, les avantages engendrés par un accroisse-

ment de la taille du cerveau ont intérêt à être très pertinents.



p.169-170

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Emmanuelle Pouydebat (66)Voir plus


Quiz Voir plus

Qui a écrit cette oeuvre?

Qui a écrit 1984 ?

H.G Wells
O Wells
S Beckett
G Orwell

11 questions
8672 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur

.. ..