AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.08 /5 (sur 157 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Alexandrie, Égypte , le 09/06/1917
Mort(e) à : Londres , le 01/10/2012
Biographie :

Eric John Ernest Hobsbawm est un historien britannique.

Né de parents juifs, il grandit à Vienne (1920) puis à Berlin (1931-1933) où sa famille vécut les premières persécutions antisémites. Il déménagea à Londres en 1933 et étudia à la St Marylebone Grammar School ainsi qu'au King's College de Cambridge, où il fit partie des Cambridge Apostles et où il obtint un Ph.D. d'histoire.

Il adhéra en 1936 au Parti communiste anglais. Il enseigna l'histoire au Birkbeck College de l'Université de Londres à partir de 1947 en tant que maître de conférences. En 1970, il obtint le poste de professeur et entra en 1976 à la British Academy. Dans les années 1980, il collabora avec la revue "Marxism Today" et soutint les projets de modernisation du Parti travailliste de Neil Kinnock.

En 2002, Eric Hobsbawm a publié son autobiographie : "Franc-tireur, Autobiographie" ("Interesting Times"). Il y fait le point sur son engagement communiste, notamment au sein du parti de Grande-Bretagne.

En 2003, il a reçu le prix Balzan pour l'histoire européenne depuis 1900, notamment "pour sa brillante analyse de la douloureuse histoire de l’Europe du XXe siècle et son habileté à marier la profondeur de ses recherches historiques à un grand talent littéraire".

En dehors de ses contributions d'historien, il a écrit sur le jazz, d'abord dans le "New Statesman" sous le pseudonyme de Francis Newton, puis dans quelques essais.

+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Eric J. Hobsbawm   (21)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Le droit d'ingérence, selon Eric J. Hobsbawm, auteur de “L'Empire, la démocratie, le terrorisme”, quand il est pratiqué par les Américains, est pratiquement toujours intéressé. Un droit d'ingérence européen serait-il souhaitable, et pourrait-il faire contrepoids face à celui des États-Unis ? Quel regard porter sur le XXe siècle et qu’attendre du XXIe ? Dans ce nouvel ouvrage, Eric J. Hobsbawm, l'auteur de L’Âge des extrêmes, se penche sur les grandes questions qui animent les débats de ces dernières années et les passe au crible de ses analyses. Plus d'informations sur le site de l'éditeur : http://www.andreversailleediteur.com/?livreid=727

+ Lire la suite
Podcasts (5) Voir tous


Citations et extraits (35) Voir plus Ajouter une citation
cprevost   20 février 2011
L'Âge des extrêmes : Histoire du court XXè siècle de Eric J. Hobsbawm
A la fin de ce siècle, il est devenu possible pour la première fois de voir à quoi peut ressembler un monde dans lequel le passé, y compris « le passé dans le présent », a perdu son rôle, où les cartes et les repères de jadis qui guidaient les êtres humains, seuls ou collectivement, tout au long de leur vie, ne présentent plus le paysage dans lequel nous évoluons, ni les mers sur lesquelles nous faisons voile : nous ne savons pas où notre voyage nous conduit ni même où il devrait nous conduire.
Commenter  J’apprécie          70
cmeert   28 mai 2014
L'Âge des extrêmes : Histoire du court XXè siècle de Eric J. Hobsbawm
Un livre d'histoire du XXième siècle écrite par un marxiste. Et qui est resté fidèle à ses idées même après la chute de l'URSS. Convaincu que si l'expérience soviétique a échoué, il ne faut pas jeter le bébé avec l'eau du bain.

Une lecture très intéressante surtout vers la fin où l'auteur développe les problèmes majeurs de l'humanité que le capitalisme ne semble pas pouvoir résoudre humainement.
Commenter  J’apprécie          40
johnowen9   06 mars 2013
L'Âge des extrêmes : Histoire du court XXè siècle de Eric J. Hobsbawm
Ceux d'entre nous qui ont vécu la Grande Crise trouvent encore presque incompréhensible que les orthodoxies du marché pur, si clairement discréditées, aient pu de nouveau présider à une période de crise mondiale à la fin des années 1980 et dans les années 1990, qu'elles furent une fois de plus incapables de comprendre et de traiter. Reste que cet étrange phénomène devrait nous remettre en mémoire, parce qu'il illustre cette grande caractéristique de l'histoire: la mémoire incroyablement courte des théoriciens et des praticiens de l'économie. Il montre aussi avec éclat combien la société a besoin d'historiens, ces professionnels de la mémoire faits pour rappeler à leurs concitoyens ce qu'ils souhaitent oublier.
Commenter  J’apprécie          30
courgette   16 février 2011
L'Âge des extrêmes : Histoire du court XXè siècle de Eric J. Hobsbawm
Dans la seconde moitié du siècle, alors que l'équilibre des superpuissances semblait stabiliser les frontières et, dans une moindre mesure, les régimes, l'implication des militaires en politique devait se faire plus courante, ne serait-ce que pour une raison : le monde comptait désormais quelques deux cents États, pour la plupart nouveaux et donc dépourvus de toute légitimité traditionnelle, et encombrés de systèmes politiques plus susceptibles d'engendrer le désordre politique qu'un gouvernement efficace.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaoui   13 août 2013
Les bandits de Eric J. Hobsbawm
Le banditisme, c’est la liberté, mais dans une société paysanne, la liberté est l’apanage d’un très petit nombre. La plupart des gens sont prisonniers à la fois du seigneur et du travail, les deux se renforçant l’un l’autre. Car si les paysans sont les victimes de l’autorité et de la cœrcition, c’est moins en raison de leur vulnérabilité économique – en général, ils arrivent pratiquement à suffire à leurs besoins – qu’à cause de leur manque de mobilité.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaoui   13 août 2013
Les bandits de Eric J. Hobsbawm
Ce sont des héros, non pas en dépit, mais dans une certaine mesure à cause de la crainte et de l’horreur qu’ils inspirent. Ce ne sont pas tant des redresseurs de torts que des vengeurs, des hommes doués de puissance et qui en usent. Leur pouvoir de séduction n’est pas celui du justicier ; s’ils fascinent, c’est parce qu’ils font la preuve que même les pauvres et les faibles peuvent être redoutables.
Commenter  J’apprécie          30
courgette   16 février 2011
L'Âge des extrêmes : Histoire du court XXè siècle de Eric J. Hobsbawm
Le talent dans les arts a déserté les anciens modes d'expression parce que de nouvelles voies étaient disponibles ou attrayantes, voire gratifiantes : ainsi en fut-il, même dans l'entre-deux-guerres, de jeunes compositeurs d'avant-garde qui ont pu être tentés, à l'exemple d'Auric ou de Britten, d'écrire des musiques de film plutôt que des quatuors à cordes.
Commenter  J’apprécie          30
johnowen9   20 février 2013
L'Âge des extrêmes : Histoire du court XXè siècle de Eric J. Hobsbawm
"Les lampes s'éteignent sur l'Europe entière. Nous ne les reverrons pas se rallumer de notre vivant", déclara Edward Grey, secrétaire aux affaires étrangères de la Grande-Bretagne, les yeux fixés sur Whitehall, alors que son pays et l'Allemagne venaient d'entrer en guerre. A Vienne, le grand satiriste Karl Kraus s'apprêtait à dresser la chronique de cette guerre et à la dénoncer dans un extraordinaire drame-reportage de 792 pages qu'il intitula "Les Derniers Jours de l'humanité". Tous deux voyaient dans la Guerre Mondiale la fin d'un monde, et ils n'étaient pas les seuls. Ce ne fut pas la fin de l'humanité, bien qu'il y eût des moments, (...) où la fin d'une proportion considérable de l'espèce humaine ne parut pas très éloignée. Il y eut sûrement des moments où le ou les dieux, dont les hommes pieux croyaient qu'ils avaient créé le monde et tout ce qu'il contenait, ont pu regretter de l'avoir fait.
Commenter  J’apprécie          20
courgette   16 février 2011
L'Âge des extrêmes : Histoire du court XXè siècle de Eric J. Hobsbawm
Les raisons de conserver une forte paysannerie étaient et restent non économiques, puisque dans l'histoire du monde moderne l'augmentation considérable de la production agricole est allée de pair, en particulier depuis la Seconde Guerre mondiale, avec une baisse non moins spectaculaire du nombre et de la proportion d'agriculteurs.
Commenter  J’apprécie          30
lehibook   04 juin 2020
L'Âge des extrêmes : Histoire du court XXè siècle de Eric J. Hobsbawm
La Première Guerre mondiale marque l'effondrement de la civilisation (occidentale) du XIXème siècle. Les

décennies qui mènent du début de la Première Guerre mondiale au lendemain de la seconde furent pour

cette société une ère de catastrophes : deux guerres, l'arrivée au pouvoir, pour un tiers de la population

mondiale, d'un système qui se prétendait destiné par l'Histoire à remplacer la société bourgeoise et

capitaliste, l'effondrement des immenses empires coloniaux, une crise économique mondiale d'une

profondeur sans précédent. Seule l'alliance temporaire et bizarre du capitalisme libéral et du communisme

put sauver la démocratie : c'est l'un des paradoxes de cet étrange siècle, le résultat le plus durable de la

révolution d' Octobre, dont l'objet était le renversement mondial du capitalisme, fut de sauver son

adversaire !
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

La Vénus d'lle

'L'histoire se déroule à Ille, petite commune du sud de la France dans :

Le Rousillon
Le Rouergue
Le Midi Pyrénée
Le Limousin

10 questions
787 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur