AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 4.09 /5 (sur 171 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Alexandrie, Égypte , le 09/06/1917
Mort(e) à : Londres , le 01/10/2012
Biographie :

Eric John Ernest Hobsbawm est un historien britannique.

Né de parents juifs, il grandit à Vienne (1920) puis à Berlin (1931-1933) où sa famille vécut les premières persécutions antisémites. Il déménagea à Londres en 1933 et étudia à la St Marylebone Grammar School ainsi qu'au King's College de Cambridge, où il fit partie des Cambridge Apostles et où il obtint un Ph.D. d'histoire.

Il adhéra en 1936 au Parti communiste anglais. Il enseigna l'histoire au Birkbeck College de l'Université de Londres à partir de 1947 en tant que maître de conférences. En 1970, il obtint le poste de professeur et entra en 1976 à la British Academy. Dans les années 1980, il collabora avec la revue "Marxism Today" et soutint les projets de modernisation du Parti travailliste de Neil Kinnock.

En 2002, Eric Hobsbawm a publié son autobiographie : "Franc-tireur, Autobiographie" ("Interesting Times"). Il y fait le point sur son engagement communiste, notamment au sein du parti de Grande-Bretagne.

En 2003, il a reçu le prix Balzan pour l'histoire européenne depuis 1900, notamment "pour sa brillante analyse de la douloureuse histoire de l’Europe du XXe siècle et son habileté à marier la profondeur de ses recherches historiques à un grand talent littéraire".

En dehors de ses contributions d'historien, il a écrit sur le jazz, d'abord dans le "New Statesman" sous le pseudonyme de Francis Newton, puis dans quelques essais.

+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Eric J. Hobsbawm   (23)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Le droit d'ingérence, selon Eric J. Hobsbawm, auteur de “L'Empire, la démocratie, le terrorisme”, quand il est pratiqué par les Américains, est pratiquement toujours intéressé. Un droit d'ingérence européen serait-il souhaitable, et pourrait-il faire contrepoids face à celui des États-Unis ? Quel regard porter sur le XXe siècle et qu’attendre du XXIe ? Dans ce nouvel ouvrage, Eric J. Hobsbawm, l'auteur de L’Âge des extrêmes, se penche sur les grandes questions qui animent les débats de ces dernières années et les passe au crible de ses analyses. Plus d'informations sur le site de l'éditeur : http://www.andreversailleediteur.com/?livreid=727

+ Lire la suite
Podcasts (5) Voir tous


Citations et extraits (45) Voir plus Ajouter une citation
Hulot   19 juillet 2022
L'Ere des révolutions : 1789-1848 de Eric J. Hobsbawm
Les pauvres, tout comme les barbares d'outre-mer, n'étaient pas considérés comme des êtres tout à fait humains.

Cette masse d'ouvriers devrait constamment être maintenue au bord de la famine, sinon ils ne travailleraient pas, car ils étaient inaccessibles aux motivations humaines. C'est dans l'intérêt de l'ouvrier lui-même, disaient à Villermé certains patrons vers 1840, qu'il soit toujours au prise avec le besoin car sa misère est le garant de sa bonne conduite...
Commenter  J’apprécie          282
Hulot   15 juillet 2022
L'Ere des révolutions : 1789-1848 de Eric J. Hobsbawm
Cette dépression de l'agriculture, en termes de souffrance humaine fut une tragédie qui réduisit les pauvres des campagnes à une indigence désespérée.

Du point de vue de l'industralisation, ces conséquences étaient désirables, car une économie industrielle a besoin de main-d'oeuvre.

Il fallait attirer ces hommes vers des métiers nouveaux au besoin les y forcer. Les difficultés économiques et sociales , dans ce cas, seraient le plus efficace des fouets...
Commenter  J’apprécie          232
Hulot   16 juillet 2022
L'Ere des révolutions : 1789-1848 de Eric J. Hobsbawm
Napoléon n'avait détruit qu'une seule chose : la révolution jacobine, ce rêve d'égalité, de liberté et de fraternité, le rêve du peuple se dressant dans sa majesté pour détruire l'oppression.

Et ce mythe était plus puissant encore que le sien, puisque après sa chute, c'est lui, et non le souvenir de l'Empereur, qui inspira les révolutions de XIXè siècle, dans son propre pays.
Commenter  J’apprécie          150
Hulot   20 juillet 2022
L'Ere des révolutions : 1789-1848 de Eric J. Hobsbawm
Si la vie était une chose que l'argent puisse acheter

Le riche vivrait et le pauvre devrait mourir.
Commenter  J’apprécie          160
cprevost   20 février 2011
L'Âge des extrêmes : Histoire du court XXè siècle de Eric J. Hobsbawm
A la fin de ce siècle, il est devenu possible pour la première fois de voir à quoi peut ressembler un monde dans lequel le passé, y compris « le passé dans le présent », a perdu son rôle, où les cartes et les repères de jadis qui guidaient les êtres humains, seuls ou collectivement, tout au long de leur vie, ne présentent plus le paysage dans lequel nous évoluons, ni les mers sur lesquelles nous faisons voile : nous ne savons pas où notre voyage nous conduit ni même où il devrait nous conduire.
Commenter  J’apprécie          80
julspirit   04 octobre 2022
Les bandits de Eric J. Hobsbawm
Le banditisme lui-même n'est pas un programme pour la société paysanne, mais un moyen individuel d'y échapper dans des circonstances particulières. [...] Ce sont des activistes et non des idéologues ou des prophètes dont on pourrait attendre des visions nouvelles ou des plans d'organisation sociale et politique. (p. 38)
Commenter  J’apprécie          80
julspirit   08 octobre 2022
Les bandits de Eric J. Hobsbawm
C'est une erreur que de considérer les bandits comme des enfants de la nature, occupés à faire rôtir des cerfs dans les bois. Un chef de brigands prospère entretient avec le marché et l'univers économique qui l'entoure des rapports aussi étroits qu'un petit propriétaire terrien ou un fermier aisé. [...] Tout le monde doit traiter avec les bandits quand ils sont nombreux et bien implantés, ce qui signifie que, dans une certaine mesure, ils sont intégrés à la société établie. (p. 101-105)
Commenter  J’apprécie          60
rkhettaoui   13 août 2013
Les bandits de Eric J. Hobsbawm
Ce sont des héros, non pas en dépit, mais dans une certaine mesure à cause de la crainte et de l’horreur qu’ils inspirent. Ce ne sont pas tant des redresseurs de torts que des vengeurs, des hommes doués de puissance et qui en usent. Leur pouvoir de séduction n’est pas celui du justicier ; s’ils fascinent, c’est parce qu’ils font la preuve que même les pauvres et les faibles peuvent être redoutables.
Commenter  J’apprécie          50
johnowen9   06 mars 2013
L'Âge des extrêmes : Histoire du court XXè siècle de Eric J. Hobsbawm
Ceux d'entre nous qui ont vécu la Grande Crise trouvent encore presque incompréhensible que les orthodoxies du marché pur, si clairement discréditées, aient pu de nouveau présider à une période de crise mondiale à la fin des années 1980 et dans les années 1990, qu'elles furent une fois de plus incapables de comprendre et de traiter. Reste que cet étrange phénomène devrait nous remettre en mémoire, parce qu'il illustre cette grande caractéristique de l'histoire: la mémoire incroyablement courte des théoriciens et des praticiens de l'économie. Il montre aussi avec éclat combien la société a besoin d'historiens, ces professionnels de la mémoire faits pour rappeler à leurs concitoyens ce qu'ils souhaitent oublier.
Commenter  J’apprécie          40
julspirit   26 septembre 2022
Les bandits de Eric J. Hobsbawm
Par définition, l'obéissance sied mal aux bandits : non seulement leur place se situe hors de portée du pouvoir, mais ils peuvent eux-mêmes prétendre à l'exercice du pouvoir, ce qui en fait des rebelles en puissance. (p. 20)
Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

UNE question (potache) : QUI ❓❓

Lors d'un périple en Chine, j'ai découvert que cet écrivain y avait longtemps (indice) séjourné ...

joseph kessel
honoré de balzac
andré gide
alfred de musset
marcel proust
sylvain tesson
jules verne

1 questions
19 lecteurs ont répondu
Thèmes : blague , potache , écrivain , voyages , humour , jeux de mots , calembours , baba yagaCréer un quiz sur cet auteur