AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.85/5 (sur 55 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Tulle , le 21/03/1920
Mort(e) à : Paris , le 11/01/2010
Biographie :

Gilbert Cordier est le pseudonyme sous lequel le futur cinéaste Eric Rohmer fait paraître son premier roman, Elisabeth, en 1946, chez Gallimard.

Il a réalisé au total vingt-trois longs métrages qui constituent une œuvre atypique et personnelle, en grande partie (pour les deux tiers de ses longs-métrages) organisée en trois cycles : les Contes moraux, les Comédies et proverbes et les Contes des quatre saisons.

Parallèlement à son travail de cinéaste, Rohmer poursuit une réflexion théorique sur le cinéma et soutient en 1972 une thèse de troisième cycle à l'université Paris-1 Panthéon-Sorbonne sur L'Organisation de l'espace dans le Faust de Murnau. La thèse est publiée en 1977. Il donne également des cours de mise en scène à l'université Paris-1 et des cours de cinéma à l'Institut d'art et d'archéologie de la rue Michelet à Paris.

Eric Rohmer est également l'auteur d'une pièce de théâtre "Le trio en mi bémol" sortie en 1988.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Eric Rohmer   (23)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (22) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Rétrospective de l’œuvre de Rohmer


Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
Dans Meurtre, le pédéraste tue lorsqu'il est démasqué : il se considère comme anormal et n'ignore pas que son vice est une faute. Mais il est aussi bien incapable d'aimer et ne cherche qu'à échapper ensuite aux conséquences de son crime. Lorsqu'Hitchcock approfondira le problème homosexuel dans les films pré-cités [NDL : La Corde et L'Inconnu du Nord-Express], nous nous apercevrons que sa condamnation du pédéraste est justement fondée sur l'impossibilité du véritable amour homosexuel, car cet amour n'est qu'une imitation, il est par conséquent condamné à la non-réciprocité. Diane aime le pédéraste puisqu'elle se laisse condamner à sa place, mais le pédéraste ne l'aime pas, puisqu'il la laisse faire.
En 1957, quand Eric Rohmer et Claude Chabrol, qui ne sont encore que critiques de cinéma, [...] publient ce petit livre [...] , Alfred Hitchcock est un cinéaste célèbre mais pas encore le monument indiscutable qu'il est devenu aujourd'hui.




Commenter  J’apprécie          80
Je ne sais pas si tu penses comme moi, mais j’ai constaté que l’attirance qu’on éprouve pour la musique, pour une certaine musique plutôt qu’une autre, se situe au cœur de nous-mêmes comme celle qu’on éprouve pour une femme plutôt qu’une autre.
Commenter  J’apprécie          50
Dans le train, je préfère de beaucoup le livre au journal, et pas seulement à cause de la commodité du format. Le journal ne mobilise pas assez mon attention, et surtout ne me fait suffisamment pas sortir de la vie présente. Le livre que j’ai avec moi est Le voyage autour du monde de Bougainville. Mon trajet, matin et soir, correspond à peu près à la dose de lecture que j’ai absorbé sans interruption. (L'Amour, l'après-midi)
Commenter  J’apprécie          40
Il se retourna brusquement comme un enfant pris en faute. Élisabeth sourit :
– Je vous ai fait peur ? Vous étiez tellement absorbé que vous ne m'entendiez pas venir.
Il posa à terre le bidon d'huile et se releva ; il avait ôté sa veste et mis une blouse blanche tachée de cambouis et de peinture.
Commenter  J’apprécie          40
Hitchcock ne cherche nullement à cacher ses intentions puisqu'il nous montre chez le personnage de nombreux tics féminins (il se passe la main dans les cheveux, se regarde dans la glace, pirouette, s'énerve) et qu'il nous le montre même habillé en femme !

[à propos de "Meurtre"]
Commenter  J’apprécie          41
Dès ici, les deux pôles de son œuvre future - car c'est bien d'une œuvre qu'on peut parler dès maintenant - apparaissent clairement. L'un est fascination, captation morale, c'est-à-dire dépersonnalisation, schisme ; en termes psychanalytiques : schizophrénie ; en termes philosophiques : amoralisme ; en termes baudelairiens : postulation vers le bas, damnation. L'autre pôle est son contraire : connaissance, ou plus exactement re-connaissance de soi, unité de l'être, acceptation, aveu, communion absolue.
Commenter  J’apprécie          33
La conclusion éclaire le film de façon différente : le fermier épouse sa servante, amoureuse de lui en secret depuis longtemps, et qui est l'épouse idéale, car la femme est, avant tout, ménagère. C'est là l'optique d'un gourmand, mais c'est aussi celle d'un homme amoureux de la féminité.
Commenter  J’apprécie          37
ADELE. J’aimerais que tout soit réuni. Mais, pour l’instant, tendresse et amour sont séparés. Et la passion, ça viendra peut-être un jour, avec amour et tendresse en même temps, j’espère…
Commenter  J’apprécie          20
Eric Rohmer
« J’ai un besoin absolu de passer une nuit blanche de temps en temps. »
(Alice à Rémi) Les nuits de la pleine lune, 4ème volet de Comédies et Proverbes, 1984
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Eric Rohmer (100)Voir plus

Quiz Voir plus

QUIZ TAQUIN

Qui est l'auteur du livre Hypnose mode d'emploi publié aux éditions Stock.

Gérard Moncomble
Gérard Filoche
Gérard Mordillat
Gérard de Cortanze
Gérard de Nerval
Gérard Miller
Gérard Tixier
Gérard Philipe
Gérard Macé
Gérard Depardieu

1 questions
15 lecteurs ont répondu
Thèmes : moravieCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}