AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.26 /5 (sur 208 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Bordeaux , le 09/04/1990
Biographie :

Enfant des années 90, Erika Boyer a grandi dans la région bordelaise et y habite aujourd'hui avec son conjoint et leurs amis animaux.

Après avoir cherché sa voie en s'essayant à différents métiers, elle a finalement cessé toute activité professionnelle afin de se consacrer entièrement à l'écriture.

Elle est l'auteure du roman contemporain 'Pardon', sorti en novembre 2016, et de 'Le langage des fleurs', une romance contemporaine qui sortira en juin 2017.

Site internet : www.erikaboyer.com

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Vidéo de Erika Boyer
Citations et extraits (133) Voir plus Ajouter une citation
Chrichrilecture   28 mars 2019
Sous le même ciel de Erika Boyer
Les deux femmes étaient trop sensibles et si la première pouvait expliquer son émotion par le fait de voir son plus grand fils se marier, la seconde n’avait que son fort attachement pour les mariés afin de justifier les deux ruisseaux sur ses joues. A eux tous, ils formaient une famille recomposée ou les liens du cœur se mêlaient à ceux du sang et ou la seule attache qui avait de l’importance était celle de leur amour mutuel.
Commenter  J’apprécie          200
Chrichrilecture   19 mars 2019
Sous le même ciel de Erika Boyer
Bien sûr, je suis différent, mais ne le sommes-nous pas tous d’une façon ou d’une autre ? N’est-il pas dommage que les gens accordent tant d’importance négative à ce qui nous sépare, alors qu’il serait bien plus simple de noter ce qui nous rassemble ?
Commenter  J’apprécie          190
BiblioFoxy   11 novembre 2017
Sous le même ciel de Erika Boyer
Ce n'est pas forcément ce que les gens sont initialement, leurs qualités ou leurs capacités de base, ce qui importe dans une relation, c'est ce que l'autre fait de nous, ce que l'on devient à son contact.
Commenter  J’apprécie          40
Marlene_lmedml   14 décembre 2018
La traversée de Erika Boyer
« – Qu’est-ce qui t’amène sur ce bateau, Noah ?

– La même chose que toi, j’imagine.

– J’en doute fortement.

– Tu n’es pas là pour l’argent, alors ? Pour la vue, peut-être ? A moins que ce ne soit simplement par plaisir de passer des semaines entouré de mâles transpirants et malodorants ?

De la répartie, une attitude joueuse, un brin moqueuse… Jake ne met pas longtemps à comprendre qu’il peut très bien s’entendre avec cet homme. Pour ne rien gâcher, il a un physique plutôt attractif et cela lui donne envie de jouer un peu. Un jeu qui ne nécessite aucune carte, si ce n’est celle du charme et de la séduction.

En deux pas, il se retrouve presque collé à Noah, son visage assez proche pour sentir le souffle du garçon.

– Peut-être que je suis justement là pour les matelots ? dit-il dans un murmure.

Noah a un mouvement de recul, plaquant son dos contre le mur derrière lui, alors Jake en profite pour s’emparer de sa main, celle qui tient l’argent, sans pour autant se détacher de sa proie. Au contraire, ses lèvres se rapprochent de l’oreille du voleur.

– De tous ceux que j’ai rencontrés, tu es de loin le plus plaisant. Alors si tu m’as volé dans l’espoir d’attirer mon attention, je suis tout ouïe pour la suite des événements.

Jake sent le corps de Noah se raidir et quand leurs bouches ne sont plus qu’à quelques centimètres et qu’il perçoit des signaux qui ne mentent pas, il récupère les billets et recule. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Analire   10 novembre 2018
Il était une plume... de Erika Boyer
C'est le problème de toutes les peurs, elles sont irrationnelles ; on sait qu'ils n'y a pas de raison de les ressentir, mais elles nous possèdent malgré tout.
Commenter  J’apprécie          40
Analire   11 novembre 2018
Il était une plume... de Erika Boyer
Parfois, des amis virtuels peuvent vous apporter ce que la vie ne vous donne plus.
Commenter  J’apprécie          40
Analire   18 novembre 2018
Il était une plume... de Erika Boyer
J'ai depuis toujours été un grand rêveur. La réalité n'a pour moi pas grand intérêt, si nous ne l'assaisonnons pas d'étincelles de rêves. Je n'arrive d'ailleurs toujours pas à voir la vie autrement. Quel intérêt aurions-nous à fouler cette Terre, si nous devions nous contenter de notre quotidien raisonnable ? La folie a quelque chose de plaisant. Elle vous permet de voyager dans des mondes imaginaires, de parcourir le temps, en quête d'aventures épiques. Je suis un peu fou sans doute, mais je peux me targuer avec une délectation certaine de l'être pour mon plus grand bien.
Commenter  J’apprécie          20
Kimysmile   27 février 2020
Promesse tenue - tome 1 de Erika Boyer
Je suis un autre, avec elle. Le problème, c'est que j'ignore si je suis une meilleure ou une moins bonne personne en sa présence.
Commenter  J’apprécie          30
Marlene_lmedml   01 novembre 2018
Le langage des fleurs de Erika Boyer
J’aime comment mon nom caresse mes lèvres lorsque je le prononce, j’aime ses longs cheveux, j’aime le corps tout en formes devant moi et je me surprends à aimer la petite cicatrice que j’aperçois sur son genou. Je réalise qu’elle est parfaite, physiquement tout du moins, et je m’en trouve ennuyé car cela rend mon envie d’elle plus grande encore qu’elle ne l’est déjà. Je suis attiré vers elle sans que je comprenne la réelle origine de l’attraction, et je me félicite de lui avoir trouvé ce surnom mythique. La sirène. C’est ce qu’elle est. Belle, elle vous appelle, vous ensorcelle et obtient probablement ce qu’elle veut de chaque homme. La chant des sirènes ne tourne-t-il pas la tête des marins ? Et moi, vais-je finir au fond de l’océan ? J’espère que non. Je préférerais finir dans ses draps.

– Je ne connais même pas ton nom…

Elle semble déçue par cette constatation. De mon côté, je suis si surpris que ce soit la première chose qu’elle trouve à me dire que je ne peux m’empêcher de rire. Ma réaction la renfrogne et elle tourne les talons. Je me mords la lèvre, ravi de la voir si réactive à mon attitude, et je ne l’espérais et je peux m’empêcher de m’approcher d’elle, de trop près, peut-être.

– Ethan, lui murmuré-je à l’oreille.

– Ethan…

L’entendre prononcer mon nom et sentir la chair de poule parsemer son bras sous mes doigts a un effet aphrodisiaque. Je résiste difficilement à mon envie de goûter la petite parcelle de peau derrière son oreille, un morceau de chair tentant, en dépit des marques déjà laissées par un autre. Je me contente d’humer son parfum puis la lâche avant de perdre la tête. Je vais également devoir veiller à garder mes yeux sur son visage si je ne veux pas mal tourner. Rose n’est pas filiforme et ses courbes rendraient fou le plus sain des hommes. Si certains aiment les femmes fines, je les préfère avec quelques rondeurs. Mon interlocutrice en a peu mais vois tout de même ses adorables poignées d’amour auxquelles j’ai terriblement envie de m’accrocher au cours d’une séance très, très, très chaleureuse. Je suppose que je me suis perdu dans la contemplation de son physique sans m’en apercevoir car elle s’entoure d’un paréo. J’espère qu’elle n’est pas mal à l’aise avec son corps et que son copain, à défaut d’être fidèle, lui dit souvent combien elle est belle, divine, même.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
BiblioFoxy   11 novembre 2017
Sous le même ciel de Erika Boyer
Je lève souvent la tête en pensant à lui, en me rappelant que nous vivons toujours sous le même ciel.
Commenter  J’apprécie          30
Auteur membre de Babelio voir son profil
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Triangles amoureux: on recherche le troisième point.

Carmen, Don José, ...

Almaviva
Catherine
Christian
Escamillo
Forcheville
Lancelot
Mathilde de La Mole
Santos Iturria

16 questions
62 lecteurs ont répondu
Thèmes : triangle amoureux , littérature , théâtre , opéra , cinemaCréer un quiz sur cet auteur