AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Citations de Erin Kelly (19)


Le fait qu'il me laisse pénétrer dans son univers était un honneur et une fierté. Je pris la responsabilité de son cœur très au sérieux et jurai chaque nuit de me montrer à la hauteur de l'image qu'il se faisait de la perfection
Commenter  J’apprécie          220
Et, comme s'il l'avait appelé , à cet instant, un trou déchira le ciel dans le sens de la longueur et laissa apparaître une partie du soleil, disque de suie noire entouré par un anneau de lumière pure. (...) et, en quelques secondes , ce fût terminé. Pourtant , je me sentais changée, comme si une main géante était descendue du ciel pour me toucher.
Commenter  J’apprécie          210
Ici, l'air est si pur qu'on a l'impression de le boire plutôt que de le respirer ; or j'ai besoin de tous les millimètres cubes d'oxygène que je pourrai ingérer pour casser la figure à la nuit dernière.
Commenter  J’apprécie          150
Une étoile n'est pas un ange, mais un monstre.
Commenter  J’apprécie          142
Pour la plupart des victimes de viol, la peur est paralysante.
Commenter  J’apprécie          130
Une route y menait, une autre en sortait. Broadchurch était au milieu de nulle part, et l'on n'y venait pas par accident.
La ville côtière endormie s’apprêtait a se réveiller pour la saison estivale, mais, ce soir-la, rien ne bougeait. C'était une de ces nuits au ciel clair et dégagé qui suit une chaude journée nuageuse. La lune était pleine et les étoiles constellaient le firmament. Les vagues allaient et venaient tandis qu'une mer noire de jais s'éloignait progressivement de la plage. Les falaises datant du jurassique qui la surplombaient brillaient d'une couleur ambrée, comme si elles émettaient encore la chaleur qu'elles avaient absorbée durant la journée.
Dans la Grand-Rue déserte, peu de boutiques restaient éclairées la nuit. Une page solitaire de journal, de l'édition de la veille, glissait sans bruit au milieu de la chaussée. Dans les bureaux du Broadchurch Echo et de l'office du tourisme voisin, plongé dans le noir, clignotait le materiel informatique en veille.
Dans le port, les mats des bateaux s'agitaient et s'entrechoquaient dans le noir. Le nouveau commissariat de police, avec sa tour en acier et en bois clair, dominé le pavé et les jetées. Une lumière bleue brillait par intermittence a l'extérieur. Toute les villes endormies gardent un œil ouvert la nuit.
L’église sur la colline était plongée dans l'ombre, les riches couleurs de ses vitraux s'estompant en un noir satiné uniforme. Une affiche patinée qui proclamait "AIME TON PROCHAIN COMME TOI-MÊME" frappait sans relâche contre le panneau d'affichage de la paroisse.
A l'autre bout de la ville, la maison des Latimer était également plongée dans les ténèbres. Leur maison mitoyenne de la rue Spring Close était semblable a toutes celle de leur lotissement, et leur lotissement était semblable a tous ceux du pays. La lune brillait a travers la fenêtre a demi ouverte de la chambre de Danny, onze ans. Elle éclairait les posters, les jouets et le lit d'enfant vide. Le portail était entrouvert et le loquet faisait un léger bruit sous l'effet de la brise, sans pour autant réveiller les parents, Beth et Mark, qui dormaient dos a sous sous leur couette. A coté du lit, un réveil marquait les secondes. Il était 3h16.
Danny se trouvait a plus de deux kilomètres de la, grelottant dans un tee-shirt gris léger et un jean noir. Il était perché a vingt mètres au-dessus de la mer, tout au bord de la falaise. Ses cheveux, balayés par une bourrasque, lui piquèrent le visage comme de petites aiguilles. Ses larmes se mêlaient au sang qui lui maculait les joues et le vent étouffait se sanglots. La vue était vertigineuse. Il avait peur de regarder en bas. Il craignait encore plus de regarder derrière lui.
La brise marine serpentait a travers la ville jusqu’à atteindre la maison du petit garçon, et elle se mit a frapper le loquet plus intensément. Beth et Mark dormaient toujours. Le réveil afficha 3h19 puis s’arrêta.
Sur le bord de la falaise, Danny ferma les yeux.
Une route y menait, une autre en sortait. Cette nuit-la, aucun bruit de moteur ne venait rompre le silence et le goudron de la route côtière ne reflétait aucun phare de voiture. Personne ne venait a Broadchurch, ni n'en partait.
Commenter  J’apprécie          90
— Il n’existe qu’un moyen de changer la vie des gens : c’est l’argent. Or, si tu en veux, il faut aller là où il y en a des tas.     
— En mode Robin des Bois, mais avec des feuilles de calcul et des gérants de fonds spéculatifs ?     
— C’est une très bonne manière de décrire la chose.
Commenter  J’apprécie          60
Le tribunal, avec ses espaces traversants et ses pièces surdimensionnées, joue des tours à votre perception des échelles. C’est exprès : c’est fait pour vous rappeler votre propre insignifiance par comparaison avec la puissance de la machine judiciaire, pour refroidir le pouvoir dangereux et aveuglant de la parole sous serment.
Commenter  J’apprécie          60
Mon couteau pèse dans ma poche, rappel du moment où je suis passé si proche d'une erreur stupide et potentiellement fatale.
Commenter  J’apprécie          40
Sophie se mit à soulever frénétiquement les coussins du canapé comme si les disparues pouvaient se cacher là comme de vieilles pièces de monnaie et que les retrouver n'était qu'une question de rigueur et de persévérance.
Commenter  J’apprécie          40

Cette situation me rappelait le sentiment de décalage que l'on éprouve en revenant à la maison après avoir vécu dans un autre pays - loin de chez soi, on a la nostalgie de la nourriture, des émissions familières et des amis mais à la minute où l'on rentre, on regrette l'endroit qu'on vient de quitter.
Commenter  J’apprécie          10
A lire absolument, le dénouement est surprenant.
Commenter  J’apprécie          10
Le mélange dérangeant de compassion et de peur est de retour, plus fort que jamais. Et, avec lui, les flashbacks habituels, un film en accéléré depuis le moment où nous avons rencontré Beth jusqu’à la dernière fois où nous l’avons vue : le champ plongé dans la pénombre en plein jour, la salle d’audience, l’étrangère dans notre appartement, la silhouette dans le nuage de poussière, l’image mouvante sur un écran d’ordinateur.
Commenter  J’apprécie          00
J’attends depuis si longtemps que je ne suis plus prêt.
Commenter  J’apprécie          00
Un mur de nuit avançait vers nous depuis l’Atlantique, un rideau noir tiré en travers du ciel. Je haletai comme si j’étais en train de tomber. Un étourneau solitaire entama un chant frénétique dans un arbre et la musique s’égosilla. Au temps pour moi, qui m’étais attendue à un silence révérencieux.
Commenter  J’apprécie          00
Je veux dire, qui tient un journal intime de nos jours ? Si on veut être lu, on blogue, ou on va sur Facebook.
Commenter  J’apprécie          00
Une bonne mère aime passionnément ses enfants mais en fin de compte, elle les élève afin qu'ils grandissent sans elle. Ils doivent être tout pour elle, mais si elle reste la personne la plus importante dans leur vie, c'est qu'elle a échoué.
Commenter  J’apprécie          00
Criblé de smileys et de points d'exclamations, le profil de Tara était mis à jour presque heure par heure, mais je décelai, sous la brise apparente de bonheur, un vent contraire de solitude et de vulnérabilité.
Commenter  J’apprécie          00
Une femme semblait être la seule chose qui me manquait. J'avais l'entreprise, l'appartement, la voiture ; et, après tout, le fait qu'un célibataire pourvu d'une belle fortune doit avoir envie de se marier est une vérité si universellement reconnue que c'était la seule citation de Jane Austen que les gens connaissaient.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Erin Kelly (227)Voir plus

Quiz Voir plus

Par omission - Erin Kelly

Quelle est l'inscription sur le tee-shirt de Kit en rapport avec une éclipse de 1991 ?

'Chili 91'
'Zambie 91'
'Lizard Point 91'
'Féroé 91'

12 questions
4 lecteurs ont répondu
Thème : Par omission de Erin KellyCréer un quiz sur cet auteur

{* *}