AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 2.87 /5 (sur 124 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Estelle Monbrun est le nom de plume d'Élyane Dezon-Jones.

Ancienne élève du lycée Léonard Limosin et diplômée d’un doctorat de lettres obtenu à Paris, elle s’est lancée dans une carrière de professeur de littérature française contemporaine aux États-Unis, à New-York puis à Saint-Louis.

Elle a enseigné au Barnard College à New York et à l'Université Washington de Saint-Louis. Elle est actuellement professeur émérite de littérature.

Elle s’avère être une spécialiste reconnue dans le monde entier de l’œuvre de Marcel Proust et de celle de Marguerite Yourcenar. Elle a été pendant sept ans la rédactrice en chef de "Bulletin de la Société des Amis de Marcel Proust".

Parallèlement à son métier d’enseignante, elle écrit, sous le pseudonyme d’Estelle Monbrun, des polars publiés par les Éditions Viviane Hamy, dont "Meurtre chez Tante Léonie" (1994), son premier roman, traduit en dix langues.

Ses écrits mêlent fraîcheur d’écriture, par l’aspect ludique et parodique de sa production littéraire, et profondeur, par la qualité documentaire et scientifique que ceux-ci proposent.

Élyane Dezon-Jones vit entre Paris et Sarasota.

+ Voir plus
Source : http://www.viviane-hamy.fr/http://www.viviane-hamy.fr/http://www.viviane-hamy.fr/
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Estelle Monbrun - célèbre Simenon !

Podcasts (1)


Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
Piatka   28 novembre 2014
Le fantôme du petit Marcel de Estelle Monbrun
Le premier janvier suivant, le petit Valentin retenait ses larmes dans la chambre qu'avaient précédemment occupée Alix et Clarisse. Après avoir employé systématiquement toutes les ruses qu'il connaissait pour retarder l'heure de son coucher (redemandant du dessert, prétendant avoir soif, mal au ventre, se forçant à tousser, etc.) il avait fallu monter à contrecœur l'escalier détesté quand son père l'avait prié pour la troisième fois de " cesser sa comédie " et ordonné devant tout le monde d'arrêter ces " sensibleries ".
Commenter  J’apprécie          170
Bazart   20 mars 2019
Meurtre à Montaigne de Estelle Monbrun
Il en aurait des choses à raconter à son ami Étienne, qui avait préféré la nature à la culture et choisi d’être engagé comme guide dans les Pyrénées, prétendant qu’il aimait mieux les chèvres que les

gens – en fait pour oublier une déception amoureuse qui l’avait poussé au début des vacances à réciter en boucle « Honte à toi qui la première m’a appris la trahison... », lassant les meilleures volontés.
Commenter  J’apprécie          150
Under_the_Moon   26 novembre 2014
Le fantôme du petit Marcel de Estelle Monbrun
(…) je n'écris pas un livre pour les grandes personnes, (…), mais pour que les grandes personnes se souviennent de comment elles étaient quand elles étaient petites, (…).
Commenter  J’apprécie          130
Myriam3   21 novembre 2014
Le fantôme du petit Marcel de Estelle Monbrun
Mais le lendemain matin Clarisse fit semblant de ne pas la croire et tante Elisabeth lui assura qu'elle avait rêvé.

-Vous voulez des madeleines? Des brioches? demanda-t-elle, souriante, en remplissant les bols des petites filles d'un onctueux chocolat chaud.

-Je préfère du pain grillé, se rebiffa Alix, vexée.
Commenter  J’apprécie          90
Fortuna   03 décembre 2014
Le fantôme du petit Marcel de Estelle Monbrun
- Tu écris avec une plume ? s'étonna t-elle. Tu n'as pas d'ordinateur ?

Il leva vers elle un regard interrogateur.

- Un quoi ?

- Un ordinateur...Tu sais bien, s'impatienta-t-elle, une machine où tu tapes les lettres et ça écrit tout sur l'écran.

Il secoua la tête de droite à gauche.

- Et même ça corrige les fautes. Je peux te prêter le mien si tu veux. Il est rose, insista t-elle.

- J'adore le rose. Mais est-ce que ça garde les brouillons ? demanda t-il, méfiant.
Commenter  J’apprécie          71
Marti94   29 novembre 2014
Le fantôme du petit Marcel de Estelle Monbrun
- Une madeleine ! s’écria le petit Marcel. Comme celle que me donnait ma tante Léonie après l’avoir trempée dans une tasse de thé ! Je me souviens… Je me souviens…

Et, les yeux fermés, il se mit à leur décrire en minutieux détails les fleurs du parc, les maisons, les rues, l’église, les bonnes gens d’Illiers-Combray.

Commenter  J’apprécie          70
Under_the_Moon   26 novembre 2014
Le fantôme du petit Marcel de Estelle Monbrun
Ayant décidé de rester éveillée la nuit suivante, Clarisse avala en cachette une grande tasse de café car elle avait entendu dire par sa grand-mère qu'un certain Balzac pouvait rester des heures et des heures sans dormir grâce à ce breuvage magique.
Commenter  J’apprécie          60
Marti94   29 novembre 2014
Le fantôme du petit Marcel de Estelle Monbrun
- Elles m’ont dit aussi que tu étais comme les hiboux parce que tu sors la nuit et que tu dors le jour…

- Ce n’est pas faux, admit-il. C’est une bonne comparaison. Je note.

Et il sortit de sa poche un carnet en moleskine et un crayon à papier.

Commenter  J’apprécie          50
genou   23 août 2013
Meurtre chez Colette de Estelle Monbrun
Caramelle, la tigrée de Madeleine, surgit comme une fée sur le mur attenant ; ses flancs jaunes, qui flambaient au soleil, haletaient de colère. Le persan s'immobilisa et son poil argenté se rebroussa de haine.
Commenter  J’apprécie          50
Marti94   30 novembre 2014
Le fantôme du petit Marcel de Estelle Monbrun
Il allait pouvoir annoncer à Clarisse et Alix que le petit Marcel avait enfin trouvé le titre de son grand livre et qu'elles pourraient donc le lire - plus tard.
Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Citations humoristiques ...

-Ah ! Dans ce cas, prenez un peu de kouign amann, c'est léger ! - Joli biscuit, drôle de nom. - Kouign veut dire "gâteau", amann, "beurre". C'est une spécialité de Douarnenez. Ce qui était bien, c'était que la recette était incluse dans le nom. Ils proposaient aussi une spécialité plus courante : l'andouille de Guéméné. Les marchands ambulants en vendaient un peu partout à Paris. Sauf devant l'hôtel de Rohan-Guéméné, sur la place Royale : le prince de Guéméné goûtait mal d'entendre sous ses fenêtres les cuisiniers crier "Andouille de Guéméné !" Indice : du chou-fleur

Tout va très bien Madame la Comtesse ! de Francesco Muzzopappa
Au service secret de Marie-Antoinette : L'enquête du Barry de Frédéric Lenormand
Tous tes secrets de Lisa Jewell
Le mystère de Roccapendente de Marco Malvaldi

12 questions
8 lecteurs ont répondu
Thèmes : romans policiers et polars , humour , citations philosophiquesCréer un quiz sur cet auteur

.. ..