AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.18 /5 (sur 129 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1973
Biographie :

Estelle Valls de Gomis est une écrivaine et illustratrice française travaillant dans le domaine de la littérature fantastique. Titulaire d'un doctorat d'anglais, elle est traductrice professionnelle pour des maisons d'éditions depuis 1999 et à l'occasion pour des sites internet, publications journalistiques, livrets techniques... Elle est également la fondatrice des éditions "Le Calepin Jaune".

Auteure de plusieurs recueils de nouvelles ("Le Cabaret vert" et "Des roses et des monstres") et d'un roman ("Les Gentlemen de l'Etrange"), elle est également l'auteur d'une thèse sur les vampires ("Le Vampire au fil des siècles : enquête autour d'un mythe"). On lui doit aussi la direction de plusieurs anthologies telles que "Vampires", "Les Dames Baroques" ou bien "Trésors". Férue de mythologie, elle a été en 2007 lauréate du prix Merlin pour sa nouvelle "Circé et la malédiction de Déméter".
+ Voir plus
Source : "Et d'Avalon à Camelot" (anthologie)
Ajouter des informations
Bibliographie de Estelle Valls de Gomis   (28)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
boudicca   07 janvier 2013
Les Dames Baroques de Estelle Valls de Gomis
Je viens toujours à la bonne heure

Nul besoin de moi se languir

De votre bouche avec douceur

Je cueille l'ultime soupir

N'attendez point de moi pitié

Sursis ne veux pas accorder

Je suis exigeante et jalouse

La suprême et dernière épouse.

(Charlotte Bousquet, Derrière les ombres)
Commenter  J’apprécie          160
boudicca   18 janvier 2013
Les Dames Baroques de Estelle Valls de Gomis
Mais ma déesse est sombre, une déesse de guerre et de meurtre. Elle est noire, et les portes de sa crypte sont closes sur elle. Elle se dresse dans l'ombre et le silence, solitaire, et ses yeux s'ouvrent sur l'obscurité. Voilà qui est la déesse, voilà qui est la Belladona. (J. Niogret, Le jour de la Belladona)
Commenter  J’apprécie          130
ManonReal   01 avril 2018
Le vampire au fil des siècles : Enquête autour d'un mythe de Estelle Valls de Gomis
"L'écriture vampirique part d'une fascination pour l'horreur et la mort présentées comme séduisantes et repoussantes à la fois. Cette attirance est un peu la clef qui ouvre le caveau du vampire, et ce du début à la fin du XIX° siècle, de la Belle Dame Sans Merci à l'archétype décadent de la beauté."
Commenter  J’apprécie          50
nicopompus   26 octobre 2010
Les gentlemen de l'étrange de Estelle Valls de Gomis
"Cela se passait à Londres, durant l'avancée de la construction du métropolitain. Préparer la naissance du train souterrain était une entreprise titanesque et les chantiers tenaient des forges de Vulcain : on y respirait fort mal et il s'en dégageait une lumière sourde vaguement teintée de feu qui aurait suffi à rendre claustrophobe n'importe quel rat d'égout. Cette nuit-là, Manfred Gladstone et son ami Wolfgang Bloodpint, deux charmants jeunes hommes d'une trentaine d'années, furetaient dans les galeries à peine esquissées à la recherche d'une pensionnaire évadé de l'asile psychiatrique." Page d'ouverture - Chapitre 1
Commenter  J’apprécie          40
ManonReal   01 juillet 2020
Les gentlemen de l’étrange, tome 2 : Imago de Estelle Valls de Gomis
"Où est donc ce Grand Amour que l'on m'avait promis? Celui des contes de fées, celui des histoires pour enfants, celui des récits de chevalerie? Je sais bien à présent qu'il n'existe point."
Commenter  J’apprécie          50
Acr0   20 septembre 2012
Brume de Estelle Valls de Gomis
Au fil des jours, pourtant, il continua de rétrécir, de devenir transparent, de fondre, en somme, tel un glaçon dans un verre d’eau.

J’étais catastrophé, ne sachant que faire, changeant son eau de plus belle ou ne la changeant plus, afin de voir ce qui lui convenait mieux, achetant des fortifiants pour plantes que je mêlais au bain, rajoutant ou enlevant certaines de celles qui lui servaient de compagnie, laissant entrer plus ou moins de soleil ou d’air : rien n’y fit. Il fondit bel et bien et finit par se dissoudre dans le bain, ne laissant derrière lui qu’une bague d’or blanc ciselé, ornée d’une émeraude au teint glauque, et que je ne lui avais jamais vue.
Commenter  J’apprécie          30
James   16 novembre 2010
Le vampire au fil des siècles : Enquête autour d'un mythe de Estelle Valls de Gomis
La société actuelle, basée sur l'image et la médiatisation, a provoqué une altération certaine du mythe du vampire. Le motif du vampire s'exhibe désormais à des fins commerciales, uniquement lucratives pour certaines productions télévisées, ce personnage ayant le don de capter particulièrement l'attention des foules.

Ainsi, le mythe du vampire s'est retrouvé disséminé dans toutes les sphères de la communication, et cette dilution a eu pour effet de faire pâlir son aura, en même temps qu'elle rendait attractifs le produit ou l'idée véhiculés pour l'occasion par le vampire.
Commenter  J’apprécie          30
James   16 novembre 2010
Les gentlemen de l'étrange de Estelle Valls de Gomis
Non pas qu'il eût jamais des nuits paisibles, mais il rêva d'étranges choses, de créatures doubles, identiques ou dissemblables, mythiques et humaines : "Car les hommes ont deux âmes," lui disait en songe Nathanael Cousins, qui avait été leur guide sur le nouveau monde.

Il s'éveilla troublé, et fut quelque peu contrarié de voir que Manfred n'était pas là car il aurait souhaité évoquer avec le jeune psychiatre ces étranges digressions oniriques qui semblaient des présages.
Commenter  J’apprécie          30
Acr0   20 septembre 2012
Brume de Estelle Valls de Gomis
"On les voyait souvent ensemble et, quoique l’on sût pertinemment qu’il n’y avait rien entre eux, elle baladait fièrement ce preux à son bras dans les dîners. Il va sans dire qu’avoir Lord St Reeve à son côté était du plus bel effet : grand gaillard robuste, il penchait avec bienveillance sa magnifique tête, auréolée de cheveux châtains légèrement bouclés, et son doux regard bleu vers les gens qu’on lui présentait, offrait aux dames son épaule solide, et aux messieurs ses pittoresques anecdotes de voyage. On en faisait bien des compliments à la Duchesse et, ma foi, l’adjonction de ce brave garçon à son cercle d’amis avait pour résultat qu’elle se sentait plus puissante encore. St Reeve s’accommodait fort bien de tout cela. La Duchesse lui faisait – quoique, jalouse, elle eût soin de les lui présenter avec parcimonie – rencontrer certaines figures intéressantes, et lui, de son côté, lui rendait de menus services, la soutenant au cours de ses débats politiques houleux et partageant avec elle le savoir qu’il accumulait lors de ses voyages par le monde. Il ne pouvait s’empêcher d’éprouver des sentiments protecteurs envers celle qu’il voyait alors comme une tendre grand-mère, et lui ramenait constamment de nombreux cadeaux, aussi précieux qu’inutiles, et qui la ravissaient.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Love-of-book   20 mai 2013
Les gentlemen de l'étrange de Estelle Valls de Gomis
Wolfgang aimait les livres comme certains aimaient les femmes : passionnément. Tenir dans ses mains des encyclopédies, des grimoires ou des romans le remplissait de joie et faisait battre son coeur comme celui d'un prétendant courant retrouver sa belle.
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Estelle Valls de Gomis (155)Voir plus


Quiz Voir plus

Films scandaleux

"Les turpitudes d'une courtisane financées par des Boches". Cette critique vise un film de Jean Renoir (1926) adapté d'un classique de la littérature française:

Boule de Suif
Nana
La Dame aux Camélias

8 questions
97 lecteurs ont répondu
Thèmes : scandales , films , censure , adapté au cinéma , littérature , interdiction , presse , Moeurs et comportement , sexualité , tabou , religion , politiqueCréer un quiz sur cet auteur