AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.87 /5 (sur 25 notes)

Nationalité : Allemagne
Né(e) à : Bergkamen , le 20/06/1940
Biographie :

Eugen Drewermann, né le 20 juin 1940 à Bergkamen, est un théologien et psychanalyste jungien allemand en rupture de ban avec l'Église catholique.

Eugen Drewermann est né d'une mère catholique et d'un père luthérien. Après son Abitur, il étudie la philosophie à Münster, la théologie à Paderborn, la psychanalyse à Göttingen.
En 1956, à la création de la conscription, il entre pour la première fois en conflit avec l'Église catholique romaine, du fait de ses convictions pacifistes : il se déclare objecteur de conscience. Or, l'Eglise catholique défend le point de vue qu'un catholique n'a pas le droit de refuser le service militaire.
Il est ordonné prêtre en 1966 dans le diocèse de Paderborn.
Il publie une thèse en trois volumes en 1977-1978 intitulée Strukturen des Bösen (Structures du Mal) sur les onze premiers chapitres de la Genèse : « Usant tour à tour de l'exégèse, de la psychologie des profondeurs (Jung) et de la philosophie (Kant, Hegel, Kierkegaard et Sartre), il propose une vision renouvelée de la doctrine du péché originel : saisi d'angoisse devant sa liberté, l'homme fuit sa condition d'être limité, mais responsable ».
Maître de conférences (« privat-dozent ») en Histoire des Religions et Dogmatique à Paderborn jusqu'en 1991 (université catholique), il tente de concilier la doctrine de l'Église catholique avec les connaissances acquises (critique biblique, psychanalyse) et l'évolution de la société. Mais son « interprétation "psychanalytique" de la Bible déclenche un conflit violent avec les exégètes historico-critiques qui l'accusent de détruire les bases historiques de la foi ».
Frappé d'interdit par l'archevêque Degenhardt en 1994, à la suite du succès de son livre Fonctionnaires de Dieu en 1989 et de ses travaux comparatistes sur le « récit chrétien de la naissance virginale du "Fils de Dieu" et de sa résurrection », il est privé de chaire au séminaire universitaire et ne peut plus célébrer ou recevoir tous les sacrements. L'université publique de Paderborn lui ouvre une chaire de sociologie et anthropologie de la civilisation. Jusqu'en 2000, il a donné une causerie religieuse et morale, « Le mot hebdomadaire », au lycée de Paderborn.
Avec Suspens a divinis en 1991, il acquiert une notoriété mondiale. Chacune de ses œuvres donne lieu à de nombreuses controverses et débats.
Actuellement, il est psychothérapeute et conférencier sur les questions de religion, de présentation de la bible, d'analyse des contes populaires .
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (55) Voir plus Ajouter une citation
ClaireG   16 août 2015
L'Essentiel est invisible - Une lecture psychanalytique du Petit Prince de Eugen Drewermann
P. 59 - Ainsi à proximité du Petit Prince, on peut découvrir que "l'eau peut être aussi bonne pour le coeur". Au moment où l'on est sur le point de mourir de soif, ainsi que Saint-Exupéry en a fait l'expérience décrite dans Terre des Hommes, quand on est au bout du rouleau, même la question de la survie physique perd son sens, et la seule chose qui compte encore, c'est de savoir pourquoi l'on vit et pourquoi l'on meurt.
Commenter  J’apprécie          200
ClaireG   16 août 2015
L'Essentiel est invisible - Une lecture psychanalytique du Petit Prince de Eugen Drewermann
P.40 - Ce qu'il vaudrait la peine de faire, ce serait d'élucider l'angoisse que ressent chacun de ces "monarques" qui règnent isolément sur leur planète : celle de leur impuissance, de leur nullité, de leur insignifiance ; celle dont seul un amour assez fort pourrait les libérer en leur redonnant foi en la valeur de leur existence, leur permettant ainsi de descendre de leur prétendu trône..
Commenter  J’apprécie          150
ClaireG   16 août 2015
L'Essentiel est invisible - Une lecture psychanalytique du Petit Prince de Eugen Drewermann
P. 42 - Le Roi, le Buveur, l'Allumeur du réverbères, le Géographe, le Vaniteux, tous ces martyrs du moi auraient besoin de redécouvrir et de faire resurgir à la lumière un peu de leur enfance perdue, de regagner la confiance en leur royaume caché, une part du Petit Prince.
Commenter  J’apprécie          130
zenzibar   03 septembre 2014
De la naissance des dieux à la naissance du Christ. Une interprétation des récits de la nativité de Jésus d'après la psychologie des profondeurs de Eugen Drewermann
Pour comprendre un homme, il. ne suffit pas de connaître son hérédité, les

influences -éducatrices et les conditionnements sociologiques de sa vie.

Si l'image égyptienne de la naissance d'un homme à partir de la lumière du ciel est pertinente, il faut fondamentalement considérer l'honnie autrement gue comme seulement "né de la terre ».

Tant qu'un homme n'est substantiellement rien de plus qu'un être « né d'un vouloir de chair, d'un vouloir d'homme» (Jn 1,13), il ne pourra jamais se considérer que comme une partie éphémère de la nature, qui végète misérablement, qui est à la merci des forces extérieures et intérieures,

le jouet de·ses propres mouvements pulsionnels et des influences les plus puissantes de l'environnement, un véritable habitant des « ténèbres », l'exact opposé d'un homme du soleil - éternellement produit, jamais productif, toujours créature, jamais créateur, un personnage entièrement façonné, sans aucune aptitude à donner forme à son tour.

Dans la vision égyptienne d'un homme royal, en revanche,notre existence apparaît comme quelque chose qui est descendu du ciel sur terre, resplendissant de l'éclat du soleil, né pour« l'espace du coeur comme Râ» , détendu dans un océan de bonheur entre lever et coucher, le monde entier à ses pieds.

Notre courte existence terrestre, considérée avec les yeux du soleil, apparaît comme un prêt du ciel au temps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Jacyer   01 septembre 2013
Quand le ciel touche la terre de Eugen Drewermann
Les ouvriers envoyés à la vigne P.63

P.71 : … Nous nommons Jésus le Messie, le Sauveur, mais savez-vous comment ses contemporains le nommaient ? Le glouton mangeur de pain, le buveur de vin, l’ami des gens de la douane et des prostituées, le suppôt de Béelzéboul, le princes des démons ! Pourquoi une telle haine ? Uniquement en raison de cette parabole et de sa conclusion. Car elle constitue une provocation dans tous les registres de la vie : d’un point de vue politique, économique, moral, religieux…

Commenter  J’apprécie          110
zenzibar   23 août 2014
De la naissance des dieux à la naissance du Christ. Une interprétation des récits de la nativité de Jésus d'après la psychologie des profondeurs de Eugen Drewermann
Les chants authentiquement religieux sont toujours des chants d'amour et toujours aussi les chants d’amour authentiques s'adressent à la puissance de l'amour, qui est à l'arrière fond de tout le créé.
Commenter  J’apprécie          90
Snail11   06 mai 2020
Ecologie et spiritualité de Eugen Drewermann
Avant que d’y mettre des ordinateurs, mettons des jardins et des potagers à côté

des maternelles !



Jean-Marie Pelt.
Commenter  J’apprécie          90
Jacyer   27 décembre 2013
Quand le ciel touche la terre de Eugen Drewermann
P.91... Les vignerons homicides

...Quel art il faudrait pour mener à sa destination, faire venir à maturation, la vigne de Dieu, l'âme de notre prochain. Les mots que nous lui dirions devraient être le vent qui passe parmi les feuilles des ceps, léger, doux, bon pour le fruit. Nos yeux devraient avoir pour lui la chaude lumière du soleil, du jour, éloignant la peur, rendant meuble la terre autour des plans qui lèveraient vers la clarté, encourageant le fruit à croître, à murir, lui apportant son miel, son goût accompli, le moment venu. Nos mains, nos gestes devraient avoir la douceur d'une pluie matinale, de la rosée humectant le feuillage. C'est ainsi que nous devrions veiller à la maturation l'un de l'autre dans la vigne du Seigneur.
Commenter  J’apprécie          70
zenzibar   03 septembre 2014
De la naissance des dieux à la naissance du Christ. Une interprétation des récits de la nativité de Jésus d'après la psychologie des profondeurs de Eugen Drewermann
A l'instant de la mort, enseigne le christianisme, l'âme du défunt comparaît devant le trône de Dieu pour se soumettre au «jugement personnel» sur sa vie

Cette idée grandiose, qui reconnaît surtout à la personne individuelle une

valeur éternelle et inaliénable, a été préparée dans l'Égypte ancienne par l'image mythique de la pesée du coeur : sous la supervision du dieu Thot, à tête d'ibis , le coeur du défunt est pesé sur une balance dont l'autre plateau porte une plume provenant de la chevelure de la déesse Maât, déesse de la

Vérité; il faut, en effet, que le coeur d'un homme mort soit trouvé aussi léger qu'une plume s'il veut échapper à la dévoreuse des âmes à forme de crocodile, prête à l'engloutir

« Mon coeur de ma mère,/ mon coeur de ma mère,/ mon coeur de mon existence terrestre, / ne te lève pas pour témoigner contre moi

»C'est ainsi que priait le défunt dans l'angoisse du coeur devant le jugement des morts. Le christianisme (encore une fois à l'encontre de l'Ancien Testament) a repris dogmatiquement, dans tout son contenu et tous ses

détails, la scène, avec toutes les représentations relatives aux châtiments infernaux des méchants.

Le christianisme a simplement remplacé la déesse Maât par l'ange Michel, qui tient la balance du jugement, comme nous le voyons, par exemple, dans l'impressionnant Jugement dernier de Rogier Van der Weyden, du xv' siècle
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Danieljean   25 décembre 2015
Le testament d'un hérétique, ou, La dernière prière de Giordano Bruno de Eugen Drewermann
Je crois en un univers infini,

Création de la toute-puissance infinie,

car il serait indigne de la bonté et de la puissance divines,

si elle peut créer une pluralité de mondes,

qu'elle n'ait créé qu'un monde fini.



C'est pourquoi j'ai toujours affirmé qu'il existe

une pluralité d'autres mondes semblables à cette terre,

que je tiens avec Pythagore pour une étoile,

au même titre que les innombrables autres planètes et astres.

Cette pluralité de mondes forme un tout infini dans l'espace infini,

qui se nomme lui-même l'univers infini,

de sorte qu'on doit supposer une double infinité,

selon la grandeur de l'univers et selon le nombre des corps célestes.
Commenter  J’apprécie          60

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Un autre dictionnaire est possible !! 📗 💼

Destinée : Justification du tyran pour ses crimes, ... ???

excuse de l'imbécile pour ses échecs
♫ on était tous les deux destinés ♫

12 questions
4 lecteurs ont répondu
Thèmes : définitions , humour , dictionnaire , diabolique , baba yagaCréer un quiz sur cet auteur

.. ..