AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.78 /5 (sur 86 notes)

Nationalité : Israël
Né(e) à : Fès (Maroc) , le 30/04/1961
Biographie :

Eva Illouz est professeure de sociologie à la Hebrew University de Jérusalem. Elle est l'auteure de nombreux livres parmi lesquels Les Sentiments du capitalisme, paru au Seuil en 2006.
Elle a étudié la sociologie à Paris et a ensuite enseigné dans plusieurs grandes universités.

Source : http://www.seuil.com
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Après une recherche menée pendant 20 ans autour de la transformation par le capitalisme de la vie amoureuse, la sociologue franco-israélienne Eva Illouz enquête désormais sur le "non-amour", les aventures d'un soir ou encore les divorces. Spécialiste des émotions, elle dresse une sociologie de l'intime sous le prisme de la modernité des rapports amoureux. Comment le vent de liberté qui a soufflé sur les relations amoureuses a-t-il influencé notre vie sociale et affective ? La liberté de s'engager ou de se désengager d'accord, mais à quel prix ? Elle est auteure de « La Fin de l'amour, enquête sur un désarroi contemporain » (Seuil 2020). L'Invité des Matins de Guillaume Erner - émission du 5 février 2020 À retrouver ici : https://www.franceculture.fr/emissions/linvite-des-matins/saison-26-08-2019-29-06-2020 Abonnez-vous pour retrouver toutes nos vidéos : https://www.youtube.com/channel/UCd5DKToXYTKAQ6khzewww2g/?sub_confirmation=1 Et retrouvez-nous sur... Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture
+ Lire la suite
Podcasts (3) Voir tous

Citations et extraits (35) Voir plus Ajouter une citation
Eva Illouz
colimasson   16 décembre 2012
Eva Illouz
D'un côté, le moi n'est pas responsable de sa souffrance, il est l'objet de ses parents, pour dire les choses rapidement, et n'est donc pas source d'autonomie et de volonté. De l'autre coté, quand il s'agit de changer, ce moi posséderait tout à coup une capacité à se transformer. Cette dualité est inhérente au récit psychologique même. L'injonction de changer conduit à utiliser des classifications qui "pathologisent" ce que nous sommes.



-Books n°37-
Commenter  J’apprécie          190
MaisondePlage   26 mai 2020
Pourquoi l'amour fait mal : L'expérience amoureuse dans la modernité de Eva Illouz
Pourtant, comme je tente de le montrer, la liberté sexuelle est similaire à la liberté économique en ce qu'elle organise, encadre et légitime les inégalités.
Commenter  J’apprécie          10
sultanne   16 septembre 2015
Pourquoi l'amour fait mal : L'expérience amoureuse dans la modernité de Eva Illouz
Parce que la souffrance est l'irruption de l'irrationnel dans la vie quotidienne, elle exige une explication rationnelle.
Commenter  J’apprécie          110
steka   03 juillet 2015
Les sentiments du capitalisme de Eva Illouz
Contrairement à l’intellectuel du XIXe siècle, qui pouvait critiquer le capitalisme en se situant hors de son atteinte, le critique contemporain n’a que rarement la possibilité de s’exprimer en dehors du monde des institutions et des organisations capitalistes. Cela ne signifie pas que nous devions nous résigner à accepter la domination du capitalisme sur toutes les sphères sociales. Mais cela implique que nous développions des stratégies d’interprétations aussi rusées que les forces du marché auxquelles nous voulons nous opposer. La force d’une critique se fonde sur une connaissance intime de son objet.
Commenter  J’apprécie          90
Aela   01 novembre 2014
Hard romance : Cinquante nuances de Grey et nous de Eva Illouz
Les écrivains reconnus sur le plan littéraire apparaissent moins souvent dans les classements et y restent moins longtemps. Ce qui apparaît dans la catégorie des best-sellers s'écarte de plus en plus de ce que les critiques répertorient comme des oeuvres de valeur sur le plan esthétique.

La divergence croissante entre le champ économique et le champ culturel est, en d'autres termes, elle-même un effet du processus de marchandisation.
Commenter  J’apprécie          90
armand7000   01 mars 2020
La fin de l'amour. Enquête sur un désarroi contemporain de Eva Illouz
Ces industries ont géré le moi, ont géré la personne en termes d'image" explique Eva Illouz, "ce sont les industries de la mode, du cinéma, de la télévision, des cosmétiques... Elles ont transformé le corps en unité visuelle séduisante et attirante, pour créer des marchés de masse. Le corps de la femme devient alors une unité monnayable, exploitable. C'est un nouveau capitalisme.
Commenter  J’apprécie          80
deuxquatredeux   28 août 2018
Happycratie de Eva Illouz
Le bonheur est-il cet objectif suprême que nous devrions tous nous efforcer d'atteindre ? Peut-être. Cela n'empêche en rien de garder une distance critique par rapport au discours tenu par les prosélytites de la science du bonheur.



Introduction, p. 16
Commenter  J’apprécie          80
sultanne   16 septembre 2015
Pourquoi l'amour fait mal : L'expérience amoureuse dans la modernité de Eva Illouz
Quand la souffrance ne peut être expliquée, nous souffrons doublement : de la souffrance que nous ressentons, et de notre incapacité à lui conférer une signification.
Commenter  J’apprécie          80
Eva Illouz
colimasson   18 novembre 2012
Eva Illouz
Nous vivons une transformation du désir parce qu'il n'est plus animé par la rareté, mais en situation permanente d'abondance. Comment aime-t-on quand on a le sentiment que quelqu'un de mieux peut surgir à tout moment, quand les échantillons du choix s'élargissent, quand la longévité fait que l'on demeure sur le marché sexuel jusqu'à un âge avancé ? Pour toutes ces raisons, l'amour n'a plus la force morale qu'il avait lorsque la figure de l'individu était en gestation.



-Page des Libraires n°156-
Commenter  J’apprécie          60
Eva Illouz
colimasson   18 novembre 2012
Eva Illouz
Si les relations amoureuses sont difficiles, compliquées, imprévisibles, ce n'est pas parce que les hommes et les femmes sont de Mars et Venus, mais bien plutôt à cause de ce que la sociologie appelle les structures et les institutions de la modernité.



-Page des Libraires n°156-
Commenter  J’apprécie          60
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Rum, Sodomy and the lash

À qui doit-on la grande enquête vaticane parue sous le titre « Sodoma » ?

Theodore Mac Carrick
Carlo Maria Vigano
Frédéric Martel

9 questions
6 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire , Moeurs et coutumesCréer un quiz sur cet auteur
.. ..