AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.17 /5 (sur 3 notes)

Nationalité : Pologne
Né(e) : 1967
Biographie :

Eve Feuillebois-Pierunek est Maître de conférences habilitée à diriger des recherches, Sorbonne Nouvelle - Paris 3
Membre statutaire du Laboratoire d’études sur les monothéismes, Groupe du CERL, Équipe 1 : "Livres sacrés : canons et hétérodoxies" Discipline : Littérature, sciences religieuses, Région : Monde iranien, Période : 10e-16e siècle, Spécialité : Soufisme, Littérature mystique persane.
A commencé des études universitaires en Pologne où elle avait obtenu son baccalauréat. Les a continuées en France, Université Paris 3.
Titulaire d'un doctorat en Langues, littératures et civilisations orientales, Université de Paris III, mention Très honorable avec les félicitations du jury.
Titre de la thèse : Faxr al-din ‘Erâqi, un représentant du soufisme poétique persan au XIIIe siècle.
Membres du jury : Yann Richard (PU Paris III, directeur de thèse), Pierre Lory (DE EPHE, président du jury), Mohammad ‘Ali Amir-Moezzi (DE EPHE), Charles-Henri de Fouchécour (professeur émérite Paris III), Jürgen Paul (PU Halle-Wittenberg)
+ Voir plus
Source : http://lem.vjf.cnrs.fr/
Ajouter des informations
Bibliographie de Eve Feuillebois-Pierunek   (4)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Henri-l-oiseleur   28 septembre 2018
L'Iran médiéval de Eve Feuillebois-Pierunek
On a souligné le haut degré de monétisation des économies islamo-médiévales : la quasi-totalité des transactions passait par la monnaie. La monnaie représentait l'un des véhicules du pouvoir politique dont l'intervention se situait à trois niveaux : celui de la production et de la mise en circulation, celui de la désignation des unités monétaires, et celui du rapport qualitatif et quantitatif entre ces unités de compte et les espèces circulantes. Ce dernier n'étant pas permanent, les acteurs économiques se trouvaient exposés au décri (baisse de la valeur faciale d'une monnaie).



p. 137
Commenter  J’apprécie          40
RaskolNico   05 octobre 2018
L'Iran médiéval de Eve Feuillebois-Pierunek
Le ghazal, genre dédié à l’expression du sentiment amoureux, se développa dès le Xe siècle et apparut très tôt dans les recueils de presque tous les poètes cités précédemment. Il devint la forme la plus prisée à partir du XIIe siècle, alors qu’il se teintait de mystique.

Le ghazal est plus court que la qaside et la rime est fréquemment enrichie par un refrain (radif). Le nom de plume (takhallos) du poète est presque toujours inséré dans le dernier distique, comme une sorte de signature.

L’aimé est généralement présenté comme un jeune homme ou un adolescent, exerçant les fonctions de guerrier, page, échanson ou compagnon. C’est une figure abstraite, dénuée de nom et de personnalité propre, une manifestation universelle de la beauté idéale. Au désir désespéré de son amant, il oppose l’indifférence et la coquetterie.

L’amant est, quant à lui, un homme plus âgé qui a eu le malheur de tomber amoureux au premier regard et qui se meurt de passion. Il est fréquemment comparé au papillon de nuit consumé à la flamme de la bougie, ou au rossignol chantant son amour pour la rose.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Eve Feuillebois-Pierunek (8)Voir plus


Quiz Voir plus

Livres et Films

Quel livre a inspiré le film "La piel que habito" de Pedro Almodovar ?

'Double peau'
'La mygale'
'La mue du serpent'
'Peau à peau'

10 questions
6031 lecteurs ont répondu
Thèmes : Cinéma et littérature , films , adaptation , littérature , cinemaCréer un quiz sur cet auteur