AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 3.81 /5 (sur 40 notes)

Nationalité : Colombie
Né(e) à : Bogota , le 20/03/1958
Biographie :

Evelio José Rosero Diago, né le 20 mars 1958 (57 ans) à Bogota, est un écrivain et journaliste colombien.
Prix national de Littérature en 2006.

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Evelio_Rosero
Ajouter des informations
Bibliographie de Evelio Rosero   (4)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
Bookycooky   10 février 2016
Le Carnaval des innocents de Evelio Rosero
Son visage était radieux, comme le jour de sa première communion, comme au moment de recevoir son diplôme de médecin, comme à l’église lorsqu’il avait épousé la femme dont il était amoureux et comme lorsqu’il l’avait enfin vue nue.
Commenter  J’apprécie          210
OverTheMoonWithBooks   07 février 2016
Le Carnaval des innocents de Evelio Rosero
Tout est possible dans cette vie. Dans l'autre, je ne sais pas. Mais dans celle-là, si. Rappelons-nous ce que disaient les anciens : 'Hier le coiffeur, demain le fossoyeur.' Ce qui veut dire en clair : 'Ne nous compliquons pas la vie et dansons'.
Commenter  J’apprécie          150
OverTheMoonWithBooks   07 février 2016
Le Carnaval des innocents de Evelio Rosero
[...] "l'obéissance aux ordres" était et reste l'excuse universelle des massacres.
Commenter  J’apprécie          140
OverTheMoonWithBooks   07 février 2016
Le Carnaval des innocents de Evelio Rosero
[...] la peur de mourir est plus forte que n'importe quel amour.
Commenter  J’apprécie          140
OverTheMoonWithBooks   23 juin 2016
Les armées de Evelio Rosero
Ce n'est plus la jeune fille de vingt ans assise dans les w-c d'une gare routière, les yeux comme des phares au sommet d'une île retroussée... la jointure des jambes, le triangle du sexe, animal ineffable... C'est aujourd'hui une vieille et heureuse indifférence, allant d'un côté à l'autre, au milieu de son pays et de sa guerre, elle est comme les autres à l'heure de la vérité.
Commenter  J’apprécie          120
wellibus2   17 septembre 2018
Les armées de Evelio Rosero
Et de temps en temps nous échangions quelque confidence, au point d'éprouver cet étrange état d'âme qui permet de croire que dans la vie nous avons un ami.
Commenter  J’apprécie          120
missmolko1   12 février 2016
Le Carnaval des innocents de Evelio Rosero
Lui et sa femme ne partageaient rien, ni au lit, ni sur terre, ni en l'air : l'ennui le plus pénible, celui qui porte des fardeaux de haine, pesait sur eux depuis très longtemps.
Commenter  J’apprécie          110
OverTheMoonWithBooks   06 février 2016
Le Carnaval des innocents de Evelio Rosero
[...] la farce fraie avec la médisance, leste le vent d'un mensonge accusateur, une farce [...] pouvait être plus impitoyable qu'une frayeur mortelle [ ...].
Commenter  J’apprécie          110
tristantristan   09 juin 2022
Casa de furia de Evelio Rosero
A Bogota, il semblait que même le vent informait les voleurs. Il y a trente ans de cela, quand il acheta son premier studebaker, lorsqu'il allait le ranger à minuit dans le garage, trois voleurs le mirent en joue. Ils étaient très jeunes; ils étaient plus nerveux que lui; sans doute volaient-ils pour la première fois; et il leur parla; il ne sut jamais où il avait trouvé le courage de parler et de les convaincre du mauvais chemin qu'ils prenaient en volant un citoyen, que diraient leurs parents?, pourquoi ne volaient-ils pas le président?, lui n'était qu'un fonctionnaire endetté, attention à la vie facile, la prison attend le voleur, la justice claudique mais elle arrive, et il leur donna quelque argent et leur dit au revoir en leur serrant la main à chacun. Non seulement il ne serait pas capable de parler mais encore les voleurs jamais le lui permettrait et lui tireraient dessus avec plaisir et à bientôt, coco.

(traduction libre du contributeur à l'usage des Babelionautes, éd. Anagrama p. 235)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
OverTheMoonWithBooks   07 février 2016
Le Carnaval des innocents de Evelio Rosero
[...] c'est incroyable la quantité de cochonneries qu'un être humain peut absorber, et pas dans les tripes, dans la tête.
Commenter  J’apprécie          106

Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Astérix, Obélix et ...

Qui est Idéfix ?

Le druide
Le chien
Le barde
Un villageois

6 questions
16 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur