AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.8 /5 (sur 47 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 03/02/1975
Biographie :

Fabrice Barbeau a fait ses études de Biochimie à l'Université des Sciences et Technologies de Lille (Lille - 1) à Villeneuve D'Ascq (1993-1999).

Il travaille au sein de l'entreprise TSO, spécialisée dans les travaux sur les infrastructures ferroviaires, depuis 2001.

Il est directeur QSE (Qualité-Sécurité-Environnement) sur le chantier de la LGV Sud Europe Atlantique (Base Travaux Villognon), depuis 2013.

Il a également travaillé au Sénégal, en Algérie, dans divers pays européens, au Panama (2011-2013) où il a été responsable QSHE pour la construction de la Ligne 1 du Métro de Panama.

Fabrice Barbeau est auteur d'un thriller, "Rogue River: Origine" publié en 2016.

Site auteur : fabricebarbeau.com
page Facebook: https://www.facebook.com/fabrice.barbeau.3
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Fabrice Barbeau   (5)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaoui   08 mars 2018
Itinéraire d'une mort annoncée de Fabrice Barbeau
Le temps avait trop souvent été son ennemi. Jusqu’au bout, il l’avait nargué, même quand il s’était mis en tête des comptes à rebours ne menant à rien. Trop faible ou trop lâche ? Cette idée lui avait arraché quelques larmes.

Mais son corps était aussi las que son esprit, aussi rincé. Ses yeux rougis par le manque de sommeil étaient désormais secs et sans émotion. Tout cela n’avait que trop duré. Hier encore, il en était presque convaincu. Aujourd’hui, c’était une évidence.

Une fois de plus, la vie s’était montrée sans pitié avec lui. Depuis trop longtemps, elle lui avait distribué des coups, de plus en plus violents, pour ne lui laisser aucune opportunité de se relever.
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaoui   08 mars 2018
Itinéraire d'une mort annoncée de Fabrice Barbeau
Heureusement pour moi, il n’y a pas que des personnes aux abois. Il y a aussi ceux qui ont du temps et de l’argent à dépenser. Ce sont eux mes cibles, les chalands qui déambulent devant les vitrines en me laissant quelquefois une pièce. Grâce à eux, je survis. Mais surtout, j’ai appris à décrypter le langage non verbal. Je connais par cœur toute la palette de faciès qu’un être humain peut offrir : la compassion, la gentillesse, la pitié, l’indifférence, la gêne, la honte…
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaoui   08 mars 2018
Itinéraire d'une mort annoncée de Fabrice Barbeau
Je n’aime vraiment pas cet édifice. Personne n’apprécie un palais de justice. Mais encore moins celui-ci. De palais, il n’en a que le nom. Ses trois étages de béton dégagent une impression carcérale. Avec sa tour aux allures d’HLM en son centre et ses plaques de béton encadrant chacune des dizaines de fenêtres opaques, la construction ressemble à ces vieux bâtiments soviétiques d’après-guerre. Peut-être un avant-goût de la prison ?
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaoui   08 mars 2018
Itinéraire d'une mort annoncée de Fabrice Barbeau
Moi, j’étais persuadé que mes erreurs avaient conduit à mon isolement. Que mes faiblesses, plus expressives que ma volonté, l’emporteraient. Que mon éviction de la société me détruirait à petit feu. Que la solitude se conjuguerait à ma lassitude pour venir à bout de mes dernières forces. Que mon bannissement de la collectivité me mènerait à la lisière d’une existence ratée, dans l’anonymat absolu et l’indifférence la plus totale.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaoui   08 mars 2018
Itinéraire d'une mort annoncée de Fabrice Barbeau
Vous devez quitter les lieux immédiatement, Monsieur Eckwert.

Pour appuyer l’annonce, le bureaucrate, jusque-là en retrait, s’avance et me colle sous le nez un avis d’expulsion. Je n’ai plus la force de m’énerver. Je n’essaye même pas d’argumenter. Toute tentative pour contester ne servirait à rien. Tous les recours avaient déjà été épuisés. Ce n’était qu’une question de temps. Et le temps était venu.
Commenter  J’apprécie          40
rogueriverorigine   04 mai 2020
Etat second de Fabrice Barbeau
Il était seul, mais faisait partie de cette foule. Un anonyme au milieu d’une multitude de personnalités qui se croisaient sans se poser de question, sans se juger. Des hommes et des femmes aux destins ordinaires qui, la nuit tombée, disparaîtraient derrière chacun de ces murs conformistes pour retrouver la quiétude de leur foyer.
Commenter  J’apprécie          30
rogueriverorigine   21 juillet 2016
Rogue River : Origine de Fabrice Barbeau
Un thriller revisitant l'une des plus grandes légendes d'Amérique du Nord. Action, suspense et aventure au programme !
Commenter  J’apprécie          40
rogueriverorigine   04 mai 2020
Etat second de Fabrice Barbeau
Lui, homme de loi bien plus que de foi, avait toujours mené son existence guidée par des valeurs si pragmatiques. Le travail, les indices, la logique et ses déductions, les preuves irréfutables, les procédures… que du matériel, du méthodique, du réfléchi, du mesurable. Pourtant, rien dans cette affaire n’avait été raisonnable.
Commenter  J’apprécie          20
Brumedenuit59   13 septembre 2020
Dôme C de Fabrice Barbeau
Le deuxième jour, le soleil fit son apparition pendant une

heure et trente-huit minutes. Ce fut un moment de joie qui

ragaillardit les deux hivernants. Certes, l’astre de jour n’avait

fait qu’effleurer l’horizon, mais cette lueur aussi ténue que

fugace les avait coupés de leur isolement. Le temps de cette

vision rassurante, la vie avait semblé reprendre dans un

environnement où les seules traces d’ADN étaient celles

contenues dans leurs corps épuisés. Sans lumière ni chaleur,

point de vie, avait remarqué Coline. Sans eau, sans nourriture ou

sans oxygène non plus, s’était-elle dit après réflexion. Et seule ?

292

Comment survivrait-elle ? Les besoins primaires étaient

essentiels à la survie. Mais les autres étaient nécessaires à la vie.
Commenter  J’apprécie          10
Brumedenuit59   13 septembre 2020
Dôme C de Fabrice Barbeau
À l’heure où j’écris ces mots, nous ne sommes plus que

six survivants. Cet endroit empeste la mort. Je ne dors plus. Nous

avons presque épuisé nos réserves. Il fait froid. De plus en plus

froid. Et il fait noir. Je n’en peux plus d’affronter ces conditions

inhumaines. Mais ce que je crains le plus, c’est la solitude. Je ne

veux pas mourir, surtout pas seule. Si nous devions tous périr

ces prochains jours, je voudrais être la prochaine. Je ne

supporterais pas d’être la dernière.
Commenter  J’apprécie          10

Auteur membre de Babelio voir son profil
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Les Incorruptibles - Chemins toxiques

Comment l'école de Tamaya s'appelle-t-elle ?

Wimbledon
Beet
Woodridge
Bristol

10 questions
12 lecteurs ont répondu
Thème : Chemins toxiques de Louis SacharCréer un quiz sur cet auteur