AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Citation de SebastienCreo


SebastienCreo   16 septembre 2014
11 septembre, la contre-enquête de Fabrizio Calvi
Les suspects proviennent tous de pays différents. "Je me suis demandé ce qu'ils avaient en commun. Quelle était l'organisation qui les ressemblait." Il s'adresse à ses correspondants au sein du FBI et de la CIA, tous font état de leur ignorance. Pour eux, il n'y a pas d'organisation.

La CIA et le FBI cachent leur jeu. L'Agence et le Bureau sont au courant de la présence aux États-Unis du Cheikh aveugle. La première pour avoir facilité son entrée, le second pour l'avoir laissé opérer sans intervenir. Le FBI, qui n'a que son incompétence à se reprocher, admet vite, mais du bout des lèvres:" Peut-être quel 'organisation du Cheikh aveugle est derrière l'attentat contre le World Trace Center." Nous sommes au début du mois de mars 1993, l'infiltré du FBI Emad Salem vient de reprendre contact avec l'organisation. En revanche, l'Agence brouille les cartes. "Quand j'ai demandé à la CIA pourquoi le Cheikh aveugle était aux États-Unis, si elle l'avait aidé à entrer et si elle lui avait favorisé l'obtention d'un visa, je n'ai jamais pu avoir de réponse, raconte Richard Clarke. Je ne comprenais pas comment il avait pu obtenir un visa, nous sommes des amis des Égyptiens qui le considèrent comme un terroriste. Alors j'ai demandé si on ne pouvait pas le renvoyez dans son pays. Le département d'État m'a répondu: "Si vous le renvoyez en Égypte, il sera torturé. Nous ne pouvons pas renvoyez des gens chez eux sachant qu'ils vont être torturé.
Commenter  J’apprécie          50