AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.46 /5 (sur 134 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1979
Biographie :

Fanny Nodet-Gayral est médecin généraliste à La Croix-en-Touraine.

Son premier roman, "La génération spontanée des grumeaux", est parvenu en finale et dauphin de la lauréate du Prix Nouveau Talent, édition 2015; plus de 150 manuscrits y étaient en compétition.

"Le début des haricots", son deuxième roman, paru en décembre 2015, a conquis plus de 1000 lecteurs sur Amazon.

"Plus que toute autre chose" (2017) est son troisième roman.

page Facebook: https://www.facebook.com/fannynodetgayral/

Ajouter des informations
Bibliographie de Fanny Gayral   (8)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (47) Voir plus Ajouter une citation
Ladybirdy   07 janvier 2019
Le début des haricots de Fanny Gayral
Quels que soient les chemins tortueux ou linéaires qu’emprunte notre vie d’adulte, ils finissent toujours par croiser au détour d’une allée une boucle poussiéreuse qui nous ramène à l’enfance.
Commenter  J’apprécie          301
Ladybirdy   06 janvier 2019
Le début des haricots de Fanny Gayral
Là où la loterie chromosomique m’a dotée d’une main de mousse dans un gant de velours, mon père a hérité d’une main de fer dans un gant de titane, et finir broyée dans la lutte ne me tente pas vraiment.
Commenter  J’apprécie          292
mariechrist67   06 janvier 2020
Le début des haricots de Fanny Gayral
Si quelqu'un dans l'univers souhaite décerner la palme du bazar existentiel, qu'il me fasse signe ! J'ai de quoi concourir et remporter la partie haut la main. Mon dernier patent en date est à l'agonie, je rate un congrès prestigieux, je m'enferre dans un mensonge stupide, je tombe amoureuse d'un américain à dix mille kilomètres de mon domicile, le tout sans négliger d'alimenter généreusement les fournaises de l'ire paternelle. Tout ça en seulement quatre jours. En matière de résolution de soucis, je mérite un trophée.
Commenter  J’apprécie          100
rkhettaoui   01 mai 2016
Le début des haricots de Fanny Gayral
Fini la tempête, le sirocco et les typhons.

Le mouton est rentré à la bergerie. Ou bien la poule au poulailler, qu'importe.

Il va être déçu.

La poule a soif de liberté, elle rêve de grands espaces, d'amour et de steppes dégagées, elle a cisaillé de son bec le grillage de l'enclos et s'apprête à se glisser sous la ferraille, son stéthoscope en bandoulière.
Commenter  J’apprécie          60
mariechrist67   06 janvier 2020
Le début des haricots de Fanny Gayral
Je n'ai que trente-deux ans, mais ces après-midi-là, lorsque je n'ai dormi que quelques minutes éparses puis une courte matinée, je me sens aussi fraîche qu'un limaçon centenaire au soleil de juillet.
Commenter  J’apprécie          60
mariechrist67   06 janvier 2020
Le début des haricots de Fanny Gayral
Si en médecine, ma cuirasse est inoxydable, en matière de misère humaine, les limites de ma tolérance flirtent avec le zéro.
Commenter  J’apprécie          60
rkhettaoui   01 mai 2016
Le début des haricots de Fanny Gayral
Par moments on s’attelle au gros œuvre, on scie, on cloue à grands coups de marteaux, et puis parfois on cisèle, on sculpte des rainures minuscules que l’œil nu ne distingue quasiment pas, mais qui sont indispensables à la cohésion de l'ensemble.

Je me dis qu'il a cloué et scié à bas bruit, travaillé à l'identification d'une partie de nos peurs, nos croyances et nos places inconscientes. Nous sommes finalement tous faits de la même matière humaine multicolore et stratifiée, simplement coulée dans des moules différents.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui   01 mai 2016
Le début des haricots de Fanny Gayral
Aux urgences, nombre de consultations sont bénignes, et bien souvent je rassure plus que je ne sauve, mais je sais que mon corps abrite en son sein une sorte de doublon dissocié de moi-même, un robot imperturbable qui en a vu beaucoup. Ici on m'imagine en secrétaire, personne ne sait que ce genre de choses est partie intégrante de mes semaines, mais cela ne me change pas vraiment de Paris finalement.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui   24 novembre 2017
Plus que toute autre chose de Fanny Gayral
Elle doit m'imaginer en tablier de dentelle, m'affairant au-dessus de fourneaux immaculés, dans les effluves de gratin de courgettes et de tarte tatin. La réalité est tout autre mais j'ai à cœur de ne pas écorner les tendres images d’Épinal avec lesquelles elle se tapisse béatement les neurones.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui   24 novembre 2017
Plus que toute autre chose de Fanny Gayral
En biologie, plus l'on monte en grade, plus la focale se rétrécit. Au début, on balaye large, les règnes animaux et végétaux, les grandes lois biochimiques et la photosynthèse, il est aisé de s'entretenir de ses sujets d'étude avec le voisin de palier, « la chlorophylle, vous voyez », et le voisin voit très bien, il pense aux chewing-gums verts. Et puis les années passent, on se penche sur plus pointu, les polysaccharides et les jacinthes Eichhornia crassipes. Le voisin voit beaucoup moins, Eichhornia crassipes. Les tenants et les aboutissants du sujet lui échappent. Hormis quelques allumés, qui se comptent sur les doigts d'une main et qui s'intéressent aux mêmes jacinthes que moi, je suis seule  face à mon travail.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
17042 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur cet auteur