AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.82 /5 (sur 965 notes)

Nationalité : Sénégal
Né(e) à : Niodior , 1968
Biographie :

Fatou Diome est née sur la petite île de Niodior, dans le delta du Saloum, au sud-ouest du Sénégal. Elle est élevée par sa grand-mère.

En décalage avec le microcosme de l'île, elle décide d'aller à l'école et apprend le français. Sa grand-mère met un certain temps à accepter le fait qu'elle puisse être éduquée : la petite Fatou doit aller à l'école en cachette jusqu'à ce que son instituteur parvienne à convaincre son aïeule de la laisser poursuivre. Elle se passionne alors pour la littérature francophone.

A treize ans, elle quitte son village pour aller poursuivre ses études dans d'autres villes du Sénégal tout en finançant cette vie nomade par de petits boulots : elle va au lycée de M'bour, travaille comme bonne en Gambie et finit par entamer des études universitaires à Dakar. A ce moment, elle songe à devenir professeur de français, loin de l'idée de quitter son pays natal.

Mais à 22 ans, elle tombe amoureuse d'un Français, se marie et décide de le suivre en France. Rejetée par la famille de son époux, elle divorce deux ans plus tard et se retrouve en grande difficulté, abandonnée à sa condition d'immigrée sur le territoire français. Pour pouvoir subsister et financer ses études, elle doit faire des ménages pendant six ans, y compris lorsqu'elle peut exercer la fonction de chargée de cours au cours de son DEA, fonction qui lui apporte un revenu insuffisant pour vivre.

En 1994, elle s'installe en Alsace. Elle est étudiante à l'université de Strasbourg où elle termine son doctorat de lettres modernes sur Le Voyage, les échanges et la formation dans l'œuvre littéraire et cinématographique de Sembène Ousmane, tout en donnant des cours.

Elle se consacre également à l'écriture : elle a publié La Préférence nationale, un recueil de nouvelles, aux éditions Présence africaine en 2001. Le Ventre de l'Atlantique est son premier roman, paru en 2003 aux éditions Anne Carrière.

Son second roman, Kétala, paraît en 2006.

Depuis, Fatou Diome a publié "Inassouvies, nos vies" en 2008 chez Flammarion, et en 2010, "Le vieil homme sur la barque" un récit avec de très belles illustrations de Titouan Lamazou chez Naïve, un roman "Celles qui attendent" et un récit "Mauve" en 2010 chez Flammarion.

En 2013, elle publie "Impossible de grandir", un roman d’inspiration autobiographique dans lequel l’auteure fait revivre Salie, l’héroïne de son premier roman. En mars 2017, Fatou Diome publie "Marianne porte plainte".
+ Voir plus
Ajouter des informations

Quelques questions à propos de votre roman Impossible de grandir


Salie et vous semblez avoir la même histoire. On ne peut s`empêcher de vous demander quelle est la part autobiographique et la part de fiction dans votre nouveau roman ?

Même si Salie porte une part de mon histoire, ce n`est pas l`autobiographie qui m`intéresse, mais les questions suscitées par les expériences analysées dans le livre, car dans la « vraie vie » elles n`interrogent pas que les personnes directement concernées, mais notre humanité commune.


le récit s`écrit constamment sur fond musical, c`est d`ailleurs souvent ce qui relie le présent et les souvenirs de la narratrice. Pouvez-vous nous parler de ce rapport que vous avez à la musique ?

Ecrire, c`est une façon de composer sa propre musique : on arrange les mots, module son souffle, rythme sa pensée. Comme la musique, l`écriture cherche une harmonie dans le chaos du monde. Citer les musiques qui m`accompagnent, en plus du plaisir de les partager avec mes lecteurs, c`est aussi une façon, pour moi, de rendre hommage aux musiciens qui me touchent, de signifier ma gratitude.


L`amour et la haine se confrontent et se mêlent dans « Impossible de grandir », notamment dans le rapport de la narratrice à sa famille. Est-ce que partir, loin, en Europe dans ce cas, était le seul moyen pour vous de contrôler ce combat ?

Je ne crois pas à la haine, donc je ne partage pas votre avis. Salie ne se bat pas contre quelqu`un, mais pour sa liberté et sa dignité. Elle n`est donc pas dans une acrimonie particulière, mais dans la ferme détermination d`accomplir sa quête. Ce n`est pas la haine qui l`habite, elle ne veut du mal à personne, mais elle est obligée d`affronter ceux qui l`oppriment. Mon départ vers l`Europe n`était ni un but ni une solution, il résulte du simple hasard de ma vie affective.


Justement, vous cherchez à dénoncer certains clichés concernant l`idée que l`on peut se faire d`une famille sénégalaise. A qui s`adresse cette dénonciation ?

Dans mes livres, la dénonciation des clichés concerne autant la société européenne qu`africaine : concernée par les deux, je mesure combien il reste nécessaire de nous débarrasser des préjugés qui nous brouillent la vue, ‘un côté comme de l`autre. le respect mutuel ne viendra que d`une meilleure connaissance réciproque.


Vous écrivez depuis toujours. Et l`acte d`écriture parcourt tout votre texte. Quel rôle a joué la littérature dans votre vie ?

L`écriture c`est, pour moi, une manière d`essayer de démêler les fils de la vie, une façon de mener ma réflexion, d`apprendre à vivre grâce ou malgré tout.


Retrouverons nous Salie et la Petite dans un prochain roman ?

Je ne sais que vous répondre : avant « Impossible de grandir », je croyais en avoir fini avec elles, je me suis trompée. Alors, je laisse ma plume mener la danse, on verra bien.



Quelques questions à propos de vos lectures


Quel est le livre qui vous a donné envie d`écrire ?

Je ne me souviens pas avoir décidé d`écrire en fonction d`un livre en particulier, donc toutes mes lectures de jeunesse ont certainement été formatrices.


Quel est l`auteur qui vous a donné envie d`arrêter d`écrire (par ses qualités exceptionnelles...) ?

Aucun, car je n`ai pas l`outrecuidance de me mesurer aux monuments. Quand on aime danser, sans rêver d`être champion de danse, on n`a pas peur de danser moins bien que d`autres ; on danse, c`est tout.


Quelle est votre première grande découverte littéraire ?

Dans ma jeunesse : « Une si longue lettre » de Mariama Bâ et « Le petit prince » d`Antoine de Saint-Exupéry.


Quel est le livre que vous avez relu le plus souvent ?

Joker. En vérité, je l`ignore, j`en ai plusieurs que j`aime relire.


Quel est le livre que vous avez honte de ne pas avoir lu ?

Je n`ai jamais honte de n`avoir pas lu tel ou tel livre, j`accepte mes limites ; et puis c`est réjouissant d`avoir toujours des merveilles à découvrir, l`apprentissage continue.


Quelle est la perle méconnue que vous souhaiteriez faire découvrir à nos lecteurs ?

Le roman « Guelwaar » de Sembène Ousmane, un livre connu, mais pas assez à mon goût, on gagnerait vraiment à le redécouvrir : les thèmes qu`on y trouve restent d`actualité : rapports Nord/ Sud, politisation de la religion, l`aide humanitaire détournée de son idéal etc., bref, Sembène soulève, dans « Guelwaar », une problématique qui alimente encore bien des débats.


Quel est le classique de la littérature dont vous trouvez la réputation surfaite ?

Je n`ose pas juger de cela. Quand une œuvre ne me plaît pas, je ne me force pas, je me dis simplement qu`elle ne correspond pas à ma sensibilité, mais que d`autres puissent l`adorer ne me dérange pas.


Avez-vous une citation fétiche issue de la littérature ?

Une citation de Stig Dagerman, à propos de « l`accession à la liberté » :
« En quoi consiste donc ce miracle ? Tout simplement dans la découverte soudaine que personne, aucune puissance, aucun être humain, n`a le droit d`énoncer envers moi des exigences telles que mon désir de vivre vienne à s`étioler. Car si ce désir n`existe pas, qu`est-ce qui peut alors exister ? »


Et en ce moment que lisez-vous ?

Reste l’été de Nicolas le Golvan, une pépite d`écriture récoltée lors d`un salon du livre, une fine observation de la vie conjugale et même de « l`arrière-cour du bonheur conjugal », comme l`écrit l`auteur. Une belle langue, un regard critique mais tendre et plein d`humour.




Découvrez "Impossible de grandir" de Fatou Diome aux éditions Flammarion :


étiquettes
Videos et interviews (24) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Vingt ans après son premier recueil "La Préférence Nationale", Fatou Diome revient à l'art de la nouvelle avec "De quoi aimer vivre". L'écrivaine d'origine sénégalaise et alsacienne jusqu'au bout de la langue met en scène des personnages aux identités multiples qui créent leurs propres trajectoires.

Podcasts (4) Voir tous


Citations et extraits (512) Voir plus Ajouter une citation
Marsup   10 mai 2010
Le Ventre de l'Atlantique de Fatou Diome
"Il arrive qu’un individu devienne le centre de votre vie, sans que vous ne soyez lié à lui ni par le sang ni par l’amour, mais simplement parce qu’il vous tient la main, vous aide à marcher sur le fil de l’espoir."
Commenter  J’apprécie          1610
carre   24 septembre 2013
Le Ventre de l'Atlantique de Fatou Diome
« Quand on a les dents longues, il faut avoir les gencives solides. »
Commenter  J’apprécie          1090
Fatou Diome
carre   29 avril 2015
Fatou Diome
"Si les gens qui meurent étaient des blancs, la terre entière tremblerait"

Libération.fr
Commenter  J’apprécie          1065
Myrinna   20 juin 2012
Le Ventre de l'Atlantique de Fatou Diome
Ma grand-mère m'a appris très tôt comment cueillir les étoiles : la nuit, il suffit de poser une bassine d'eau au milieu de la cour pour les avoir à ses pieds.
Commenter  J’apprécie          850
carre   23 septembre 2013
Le Ventre de l'Atlantique de Fatou Diome
« Les amitiés d’enfance résistent parfois au temps, jamais à la distance. »
Commenter  J’apprécie          720
litolff   04 septembre 2012
Le Ventre de l'Atlantique de Fatou Diome
Je vais chez moi comme on va à l'étranger, car je suis devenue "l'autre" pour ceux que je continue à appeler les miens.
Commenter  J’apprécie          610
carre   01 septembre 2015
Le Ventre de l'Atlantique de Fatou Diome
Mieux que le globe terrestre, le ballon rond permet d'arrêter un instant le regard fuyant de l'Occident, qui, d'ordinaire, préfère gloser sur les guerres, les famines et les ravages du sida en Afrique, contre lesquels il ne serait pas prêt à verser l'équivalent d'un budget de championnat.

Commenter  J’apprécie          601
Fatou Diome
sagesse66   02 février 2021
Fatou Diome
Les humains se plient en quatre pour honorer leurs crédits financiers, mais négligent trop souvent leurs dettes de mots, qui font pourtant plus de mal.

Dire les choses n'améliore pas forcément la vie des gens, mais les non-dits la pourrissent à coup sûr.
Commenter  J’apprécie          600
Fatou Diome
sagesse66   14 février 2019
Fatou Diome
L'amour est une oeuvre d'art, comme toute oeuvre d'art, il demande à l'esprit des moments de disponibilités propices à la conception d'une harmonie.
Commenter  J’apprécie          581
Zebra   26 mars 2013
Le Ventre de l'Atlantique de Fatou Diome
page 121

[...] Authentique guelwaar, Moussa flânait, altier, les mains dans les poches, les yeux gourmands d'images, les poumons remplis d'aise, se laissant guider par les fantaisies des urbanistes. Il ne remarqua qu'au dernier moment ce comité d'accueil, qui l'avait repéré à son air ébloui et le suivait depuis quelques dizaines de mètres.

- Tes papiers !

Il se retourna, surpris par l'ordre, et vit un képi qui ombrageait des sourcils fournis et deux miniatures d'océan. Un soleil frileux lança un dernier clin d’œil et se retira sur la pointe des pieds pour aller rendre compte à Dieu.

- J'ai dit tes papiers, négro !

- Ils sont chez le patron, dit-il, confiant.

- Quel patron, et puis où ça ? hurla l'autre képi.

- Le patron du bateau, là-bas, au port, assura-t-il.

- Voyez-vous ça, commenta le premier képi, monsieur est un seigneur, il a besoin d'un porteur pour ses papiers ...[...]
Commenter  J’apprécie          510

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

LNHI-49993

Comment s'appelle cet hominidé découvert en 1974 sur le site de Hadar, en Éthiopie? Vieux de 3.18 millions d'années, il appartient à la communauté des australopithèques .

Eleanor
Lucy
Prudence
Julia

10 questions
16 lecteurs ont répondu
Thèmes : afrique , histoire , Mouvements artistiques , EmpereursCréer un quiz sur cet auteur

.. ..