AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Note moyenne 2.5 /5 (sur 2 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Stuttgart , le 15/08/1859
Mort(e) à : Compiègne , le 18/11/1952
Biographie :

Ferdinand-Sigismond Bach dit Ferdinand Bac, né à Stuttgart le 15 août 1859 et mort à Compiègne le 18 novembre 1952, est un écrivain, dessinateur, caricaturiste, décorateur, peintre, ferronnier, paysagiste et lithographe français. Par son père, enfant illégitime, il est le petit-neveu de l'empereur Napoléon Ier.

Il choisit de quitter l’Allemagne et sa mère pour vivre à Paris une existence studieuse, et néanmoins bohème. Introduit dans le monde par Arsène Houssaye et le prince Napoléon, il devint un artiste à la mode. Il est l’auteur de nombreux ouvrages littéraires et artistiques qu’il illustra brillamment de sa main.
Il vécut au cœur de l'Europe troublée de la fin du XIXe et du début XXe siècle et occupa une position de passeur entre les traditions allemande et française. Témoin de la bataille de Sadowa en 1870, ayant assisté au traité de Versailles en 1919, ayant fui les armées allemandes en 1914, contraint à l'exil en 1940, il vit une partie de son travail partir en fumée en 1944.
Il s’appliqua à laisser une partie de son travail dans de nombreux musées et bibliothèques (Bibliothèque de l'Arsenal à Paris, Bibliothèque municipale à Menton, Bibliothèque Cessole à Nice). Chaque papier est annoté de sa main laissant ainsi une trace pour la postérité qui saura reconnaître son talent.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Ferdinand Bac   (6)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Ferdinand Bac

Pour certains citadins la campagne est intolérable parce que son silence rejoint leur vide intérieur.

Commenter  J’apprécie          618

Je crois qu'il n'est guère de figures de haute marque qui n'aient posé devant lui à leur insu, sans compter les princesses qui ne sont pas fâchées d'être de l'immortalité d'un jour ou de plus longtemps que leur donne le peintre.

Par tous ces titres, Ferdinand Bac mérite bien que l'historien et l'historiographe accueillent gaiement dans leurs bibliothèques les jolies images tombées de sa plume et de son crayon.

Les gens du monde qui aiment à se reconnaître dans le miroir du temps, voudront aussi avoir cet album qui leur parlera d'eux-mêmes.

Commenter  J’apprécie          40

Tout cela fait une oeuvre très suggestive, et, ma foi, très morale. Car si vos « petites femmes » sont tentantes à damner un ascète; vous nous faites voir du même coup d'œil en quel état de loques ridicules elles réduisent promptement les hommes. Et « par ainsi », comme on disait jadis, votre crayon acéré -- nouvelle lance d'Achille guérit et cicatrise les aimables blessures qu'il fait à la divine pudeur.

Commenter  J’apprécie          00
Ferdinand Bac

Là où commence le caractère dégradant de l'intrigue, c'est quand on fait la cour à ceux que l'on méprise.

La Flûte et le tambour

Commenter  J’apprécie          00
Ferdinand Bac

Il y a des dignitaires qui ont grimpé aux honneurs le long de leur indignité.

La flûte et le tambour

Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Lecteurs de Ferdinand Bac (1)Voir plus


Quiz Voir plus

Au temps de Bel-Ami

Dans quelle ville se déroule le roman ?

Bordeaux
Lille
Paris

12 questions
1680 lecteurs ont répondu
Thème : Bel-Ami de Guy de MaupassantCréer un quiz sur cet auteur