AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.35/5 (sur 101 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Florence Metge a travaillé dans le monde de la communication scientifique avant de se consacrer à l'écriture. Ses genres littéraires de prédilection sont le suspense et le thriller. L'histoire et la géographie tiennent une place importante dans ses récits auxquels elle aime ajouter un zeste de romance. Elle a écrit quatre romans et contribué à une dizaine de recueils de nouvelles.

Retrouvez ses actualités sur : https://www.facebook.com/florence.metge.auteur/

Ses romans
- « Meurtres en Gévaudan » revisite et actualise l'histoire de la bête du Gévaudan dans un polar.
- « Du Gévaudan à Versailles : l’emprise de la bête » vous plonge au XVIIIe siècle et lève le voile sur cette mystérieuse affaire.
- « La vallée de l'Enfer » vous entraîne dans un campus en partie souterrain à l'atmosphère oppressante dans une vallée isolée de Lozère.
- « Meurtres en Aubrac » évoque le retour de la bête du Gévaudan en Aubrac sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Les recueils de nouvelles
- « Connected People » (Humbird & Curlew).
- « Concours de la meilleure nouvelle d'anticipation sur l'intelligence artificielle » (ADELI/BoD).
- « Apprendre et savoir » (DDK Anticipation).
- « L'école du futur » (Marathon éditions).
- « Sortilèges et maléfices » (Lune Écarlate éditions).
- « Ketty's diary » (éditions du Vénasque).
- « Robots domestiques » (DDK Anticipation).
- « Les nouvelles de l'été » (éditions du Saule).
- « Les chroniques d'une petite culotte » (éditions du Vénasque).
- « Au détour de nos vies » (éditions du Vénasque).
+ Voir plus
Source : auteur
Ajouter des informations
Bibliographie de Florence Metge   (14)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
Avec la construction de la piscine, Faustine est sur le point de finaliser son rêve de maison d’hôte. Mais, à peine les ouvriers commencent-ils à creuser le terrain qu’une sinistre découverte brise leur élan.
À quelques dizaines de centimètres de profondeur, des jambes apparaissent.
Commenter  J’apprécie          220
Elle sait que, bientôt, la découverte macabre sera connue de tous les habitants du bourg. Un tel événement ne peut passer inaperçu dans une zone aussi paisible et peu peuplée. Presque tout le monde se connaît et les nouvelles circulent vite. ..... Elle qui aime la discrétion elle va être servie ! ...... Elle regrette soudain l'anonymat des grandes villes.
Commenter  J’apprécie          190
Dans les semaines qui suivirent, le doute commença à s'immiscer dans l'esprit de Clio. Pouvait-elle tomber amoureuse d'une machine ? (...) La jeune femme se rendit bientôt compte qu'elle n'aurait plus jamais de désir pour l'un de ses congénères ; elle ne trouvait pas la même disponibilité, ni la même efficacité, fiabilité et gentillesse, ce qu'elle appréciait tant chez son SmartBot.
Commenter  J’apprécie          40
Un joggeur trouve le corps à moitié nu atrocement mutilé de Chloé, au pied de la statue de la bête du Gévaudan. Une angoisse sourde commence à envahir la petite ville de Saint-Chély-d’Apcher. Cette découverte macabre vient de raviver les fantômes d’un passé sanglant.
Commenter  J’apprécie          40
Dans son mandement, Monseigneur de Choiseul-Beaupré exhortait les hommes à traquer l'animal qui "tout terrible qu'il est, n'est pas plus que les autres animaux à l'épreuve du fer et du feu". Il expliquait que la bête était une punition de Dieu contre les pécheurs et les infidèles. Par leurs péchés, les hommes s'étaient exposés à la colère divine, incarnée par cette créature maléfique. L'évêque appelait à davantage de ferveur religieuse et incitait les fidèles à des prières publiques "à l'occasion de l'animal anthropophage qui désole le Gévaudan". Il affirmait que la prière était le seul recours pour combattre cette punition envoyée par le Ciel.
Commenter  J’apprécie          30
Dans la nuit, un bruit la réveille et la tire d’un sommeil sans rêve. Elle se redresse dans son lit, déconcertée et angoissée. Qu’a-t-elle entendu ? Rien, apparemment. La maison est silencieuse et sa chambre plongée dans l’obscurité. Et puis, elle entend de nouveau ce bruit qui l’a sans doute réveillée : un son étrange et étouffé qu’elle a du mal à identifier.
Commenter  J’apprécie          30
Selon les spécialistes du comportement canin, le chien n'est pas agressif par essence, il l'est par réaction. Soit un chien est conditionné par le dressage. Dès lors, il suffit d'un ordre externe pour venir provoquer l'attaque. Soit l'individu attaqué a eu peur et a pris la fuite. Ce mouvement peut déclencher un comportement de prédation. Le réflexe du chien est d'arrêter sa proie.

- Il existe aussi des races de chiens plus dangereuses que d'autres, ajoute Faustine.

- Je ne pense pas que la race soit un facteur de dangerosité. C'est l'utilisation que le maître fait de son chien et l'éducation qu'il lui donne qui sont plutôt en cause.
Commenter  J’apprécie          20
Elle marche sur les traverses avec détermination et passe sous un support de caténaires en ogive, typique de la ligne. Elle sait qu’elle ne risque rien ; aucun train ne circule la nuit.
Commenter  J’apprécie          30
De jour, le panorama serait à couper le souffle. Dans l'obscurité, elle ne se rend finalement pas compte de la hauteur de l’ouvrage. La peur du noir prend le dessus sur celle du vide.
Commenter  J’apprécie          30
Grâce à la pleine lune, elle parvient à distinguer les silhouettes sombres et inquiétantes des arbres qui se dressent sur les parois abruptes de la vallée.
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Florence Metge (108)Voir plus

Quiz Voir plus

Meurtres en Gévaudan

En quelle année a débuté l'affaire de la bête du Gévaudan ?

1754
1757
1764
1767

20 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Meurtres en Gévaudan de Florence MetgeCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..