AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.83/5 (sur 744 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Annecy, Haute-Savoie , le 08/02/1981
Biographie :

Florian Dennisson est un écrivain.

Il quitte les bancs de la fac pour se consacrer à sa première passion : la musique. Il écumera – et les écume toujours – les salles de concert de France, d’Europe, du Royaume-Uni et même des États-Unis, avec pour compagnon fidèle : l’écriture.

D’abord des paroles couchées sur des carnets de notes puis des histoires, des envies de faire frissonner les gens, mais sans son cette fois. Tout est bon pour lui dans cette discipline et il ne s’arrête pas qu’au roman ou à la nouvelle, mais produit des scénarios et des histoires destinées à tous les supports.

Fervent adorateur du personnage du Poulpe, c’est avec "Téléski qui croyait prendre" (2016) qu’il franchit le pas et vient à bout de son premier roman. Également à l’aise avec la langue de Shakespeare, il traduit de l’anglais une collection de cinq romans de l’écrivain culte américain, Howard Phillips Lovecraft.

Le virus est désormais en lui et il ne compte pas s’arrêter là, car si jamais un jour lointain sa guitare lui paraît trop lourde, son stylo sera, quant à lui, toujours aussi léger qu’une plume jusqu’à son dernier souffle.

son site : http://floriandennisson.com/
page Facebook :
https://www.facebook.com/floriandennisson/
Twitter : https://twitter.com/fdennisson?lang=fr
+ Voir plus
Source : amazon
Ajouter des informations
Bibliographie de Florian Dennisson   (30)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Comment écrire une romance - F. Dennisson


Citations et extraits (163) Voir plus Ajouter une citation
Hercule Poirot se serait assis dans un fauteuil au beau milieu d’un living room de cottage anglais, pensa-t-il, et Sherlock Holmes n’aurait analysé strictement que les faits tangibles. Qu’allait faire le Poulpe ? Partir à la pêche à l’aide de ses tentacules en laissant faire le destin ? Non. Il fallait qu’il ne lâche rien et qu’il continue dans sa lancée.
Commenter  J’apprécie          230
Exit les politesses et les courbettes, le Poulpe allait soutirer les réponses à ses questions à l’aide de son Beretta. Il en avait sa claque de se faire mener en bateau par tout le monde. La vue du plomb et l’odeur de la cordite en faisaient, en général, causer plus d’un.
Commenter  J’apprécie          230
Au beau milieu du salon, monsieur gisait, face contre terre, son sang coagulé maculant ce beau tapis d’Orient qu’elle avait pourtant réussi à ravoir à plusieurs reprises, mêmes après les tâches les plus coriaces de soirées trop arrosées. Ce n’est que lorsqu’elle reprit conscience qu’elle put enfin finir le cri qu’elle avait étouffé à la vue du cadavre.
Commenter  J’apprécie          190
Loi de Meskimen :" Il n'y a jamais de temps pour faire les choses bien, mais toujours assez pour les recommencer."
Commenter  J’apprécie          190
- Qu'est-ce qu'il y a de bizarre à voir des cavaliers sur des chevaux ? m'a-t-elle répondu, de plus en plus intriguée.
- Non, Maman, il y avait un seul cheval et, dessus, deux cavaliers ! Elle s'est redressée et ses yeux se sont illuminés.
- Deux cavaliers assis l'un derrière l'autre sur un seul cheval ?
- Oui ! Voilà, c'est exactement ça ! me suis-je exclamé, la mine réjouie. Ma joie a dû être communicative puisqu'elle a souri aussi.
- Alors ça, mon chéri, c'est tout simplement le sceau des Templiers !
Le saut des Templiers ? ai-je répété en faisant un petit bond.
Mais non ! Le sceau des Templiers ! Leur signe de reconnaissance, si tu préfères.
Les Templiers ? J'avais déjà entendu ce nom quelque part. Peut-être un film ou un jeu vidéo. Je sentais une excitation monter en moi, car, même sans en connaître l'histoire exacte, je devinais que la découverte des coffres allait être le début d'une grande aventure.
Ma mère s'est levée, a posé sa tasse dans l'évier et m'a fait face.
- Si tu t'intéresses aux Templiers, tu ne pouvais pas être plus chanceux. Nous habitons ici dans une ville templière !
Comment ça ? ai-je demandé.
- Arville est une cité templière : elle a accueilli une commanderie, c'est à-dire un lieu que les Chevaliers du Temple utilisaient comme quartier général. Puisque tu es puni jusqu'à nouvel ordre, et si tu cherches à apprendre des choses sur ce sujet, je peux te donner un livre, ça ne te fera pas de mal de le lire.
Commenter  J’apprécie          80
[...]
- Ce que je veux, Assia ? Je voudrais me débarrasser de cette douleur qui ronge mes entrailles, de ce mal-être constant qui me bouffe quand je jette un regard vitreux sur le monde, de cette tristesse qui envahit mes journées et détruit mes nuits quand je pense à ce que l’homme est au fond de lui-même : un être profondément égoïste qui joue à se prendre pour Dieu et qui anéantit tout en son nom. Dans mon ciel à moi, il fait tout le temps gris, et les moindres éclaircies me suggèrent des mensonges qui n’augurent que du pire. Mais tout ça, Assia, je l’oublie un peu quand je me perds dans tes yeux.
Commenter  J’apprécie          80
Il se laissa guider sans protester, comme un navire à la dérive sauvé par le halo d'un phare au large, qui perce la nuit de sa lumière providentielle.
Commenter  J’apprécie          90
Seul à son bureau, Maxime sentit les tentacules de l'angoisse s'immiscer dans tout son corps ,comme un poison s'écoulant dans tous ses fluides vitaux.
Commenter  J’apprécie          80
Dehors, la nuit avait tout avalé sur son passage : les montagnes, les arbres, le lac et les habitations autour. Seules subsistaient, dans le halo des réverbères et les faisceaux éphémères des phares de voitures, de petites zones éclairées, ravivant l’espoir d’une victoire contre l’obscurité.
Commenter  J’apprécie          70
Comme ça ? Qu'est-ce qui, dans une jupe en jean qui couvrait ses jambes écorchées jusqu'à mi-cuisse, un débardeur sale et informe, et des baskets pleines de boue pouvait suggérer à quiconque une attitude séductrice ?
Quel genre vestimentaire, quel que soit ce qu'on en pense, autorisait les hommes à se sentir directement concernés et prendre ça pour un appel à la drague ?
Commenter  J’apprécie          60

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Florian Dennisson (786)Voir plus

Quiz Voir plus

L'histoire d'Helen Keller

Quand Hellen est-elle nait?

1994
1880
2007
1886

10 questions
68 lecteurs ont répondu
Thème : L'histoire d'Helen Keller de Lorena A. HickokCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..