AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.63 /5 (sur 4 notes)

Nationalité : Suisse
Né(e) à : Genève, Suisse , 1949
Biographie :

Florian Rodari est un écrivain suisse. Il a suivi une double formation littéraire et d’historien de l’art à la Faculté des Lettres de l’Université de Genève dont il est diplômé.

Dès 1972, il dirige la Revue de Belles-Lettres, revue de poésie dont il préparera les sommaires jusqu’en 1988. Après cinq ans passés, de 1973 à 1978, au Cabinet des estampes du Musée d'art et d'histoire de Genève, il dirige de 1979 à 1983 le Musée de l'Élysée à Lausanne pour lequel il prépare de nombreuses expositions. Il exerce en parallèle la charge de conservateur de la Fondation William Cuendet & Atelier de Saint-Prex dont les richesses seront déposées au Cabinet des estampes du Musée Jenisch à Vevey à partir de 1989.

En 1981, il crée à Genève les éditions de La Dogana dont il assure la direction littéraire. Dès 1987, il entre aux Éditions d’Art Albert Skira pour lesquelles il écrit un ouvrage sur Le Collage, divers livres pour les enfants et une monographie sur Gérard de Palézieux, en collaboration avec Yves Bonnefoy. Comme directeur de collection il assume l’édition d’une monographie sur Seurat et quelques gros volumes thématiques sur le Mouvement Dada, la Musique et le Peintre et son modèle.

Devenu conservateur indépendant en 1994, il organise des expositions pour les musées en Suisse et à l’étranger principalement dans le domaine des œuvres sur papier. Il a rédigé de très nombreuses préfaces de catalogue et est l’auteur de plusieurs ouvrages sur la peinture, le dessin, la photographie et la gravure. Depuis 1998, il est le conservateur de la Fondation Jean et Suzanne Planque qui après une tournée de treize expositions en Europe a été déposée en 2011 au Musée Granet d’Aix-en-Provence.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (8) Ajouter une citation
colimasson   30 novembre 2013
Anatomie de la couleur. L'invention de l'estampe en couleurs de Florian Rodari
De nos jours, toute la production industrielle des images fournies par les rotatives et les scanners du monde entier est d’une manière ou d’une autre redevable à cette invention qu’est la quadrichromie, cette superposition et ce mélange des trois couleurs fondamentales, le jaune, le bleu et le rouge –elles se trouvent également sur le drapeau olympique- auxquelles on ajoute encore le noir pour les contrastes afin d’obtenir toute l’étendue de la gamme chromatique. 
Commenter  J’apprécie          100
colimasson   08 décembre 2013
Anatomie de la couleur. L'invention de l'estampe en couleurs de Florian Rodari
Une sage-femme des environs de Londres, mécontente de ce qu’un jeune médecin, qui était venu s’installer dans la même localité qu’elle, lui enlevait à peu près toutes ses clientes, résolut de se débarrasser du nouveau venu par un subterfuge. Cette matrone [connue sous le nom de Mary Toft] avait une fille sans doute aussi rusée qu’elle, à laquelle elle enseigna de simuler un accouchement en montrant, comme en étant le fruit, un lapin vivant préalablement dissimulé avec adresse sous son vêtement.
Commenter  J’apprécie          70
colimasson   14 décembre 2013
Anatomie de la couleur. L'invention de l'estampe en couleurs de Florian Rodari
Dans cette série de planches [Observations], la maladresse du report et les défauts de l’encrage font surgir d’étranges fleurs, à la fois précieuses et repoussantes qui ont séduit la sensibilité des surréalistes, qu’une simple description de la nature aurait rebutés. Désormais [Jacques-Fabien] Gautier interprète le corps humain à sa manière, plus en visionnaire qu’en philosophe, fasciné par des accords chromatiques rares et des situations ou le macabre se mêle au délicat, l’horreur au sourire.
Commenter  J’apprécie          70
colimasson   04 décembre 2013
Anatomie de la couleur. L'invention de l'estampe en couleurs de Florian Rodari
De nos jours, les moyens d’investigation du corps humains sont devenus quasi « immatériels » : les rayons X, puis l’endoscopie, la scanographie, l’analyse par résonance magnétique remplacent les instruments tranchants de l’anatomiste, sondent sans douleur les entrailles d’un sujet dont on peut voir, organe par organe, palpiter la vie intérieure.
Commenter  J’apprécie          70
colimasson   10 décembre 2013
Anatomie de la couleur. L'invention de l'estampe en couleurs de Florian Rodari
[…] Trois couleurs prennent le pas sur les autres : le rouge, le bleu et le jaune. Le tirage superposé et repéré de trois planches encrées chacune d’une de ces trois couleurs suffit en effet pour obtenir toutes les autres. L’histoire des couleurs vient en Occident d’entrer dans une nouvelle phase. Elle ne se construit plus autour de six couleurs de base, comme c’était le cas dans l’Antiquité et au Moyen Âge, mais autour de trois. Non seulement le noir et le blanc sont sortis du monde de la couleur, mais le vert, produit du jaune et du bleu (ce qu’il n’est jamais dans les sociétés anciennes), est descendu d’un cran dans la généalogie et la hiérarchie chromatiques.
Commenter  J’apprécie          30
colimasson   06 décembre 2013
Anatomie de la couleur. L'invention de l'estampe en couleurs de Florian Rodari
Une estampe est une image multipliable à l’identique à partir d’un élément d’impression, ou matrice, tel qu’une planche de bois ou une plaque de métal gravée, qui, encrée, transfère lors de son passage sous une presse, sa charge d’encre sur une feuille de papier ou tout autre support offrant la même souplesse.
Commenter  J’apprécie          30
colimasson   02 décembre 2013
Anatomie de la couleur. L'invention de l'estampe en couleurs de Florian Rodari
Envoûté par les secrets que l’écorché révèle sous son épiderme, le graveur accorde plus d’attention à l’effroi que suscite la vision de nos entrailles qu’à leur description proprement dite.
Commenter  J’apprécie          30
colimasson   12 décembre 2013
Anatomie de la couleur. L'invention de l'estampe en couleurs de Florian Rodari
[A propos de l’Ange anatomique]

C’est la figure la plus connue de tout l’œuvre de Gautier. A juste raison, d’ailleurs. Représentant une femme dont le dos est disséqué jusqu’au bas des reins et dont la peau rabattue sur la gauche forme une aile déployée, elle résume l’étrange fascination qu’exerce sur l’œil le mélange de beauté et de répulsion, et elle prolonge en direction d’Eros ce trouble que provoque en nous le spectacle de notre envers écorché, de l’inconnu douloureux et palpitant qui nous constitue.

Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox