AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4 /5 (sur 14 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , 1932
Mort(e) à : Paris , le 16/12/2015
Biographie :

France Bequette, de mère française (Jacqueline Bordes) et de père américain (James Clarke Becquette), étudie l'anglais à la Sorbonne puis l'enseigne.

Devenue journaliste, elle collabore à plusieurs magazines Ça m'intéresse, Culture et Communication, Le Courrier de l'Unesco et Géo, pour lesquels elle parcourt le monde.

Elle a conservé les souvenirs familiaux et a retracé l'histoire des cap-Horniers dans un article du numéro 297 de la revue Geo (novembre 2003), en relatant les aventures des petits mousses embarqués sur les navires Bordes entre 1868 et 1925 : "Goulven, cap-hornier à 13 ans".

Elle traduit et édite des ouvrages scientifiques, organise des congrès internationaux. Elle participe pour l'Unesco à la formation de journalistes africains en matière de santé, d'environnement et de population.

Elle rejoint l'association des Filles de la Révolution américaine et découvre qu'en 1711 l'un de ses ancêtres émigré en Louisiane avait épousé une Indienne. Elle est alors admise dans la tribu des Weas et devient Wapechicha Chichokwa, "le grand oiseau blanc".

En rencontrant sa famille américaine, elle apprend qu'une autre aïeule, son arrière-grand-mère Mary Ann Graves (1826-1891), en 1846, s'est illustrée dans un épisode tristement célèbre de la conquête de l'Ouest, le convoi Donner (Donner Party), dont les membres, pour survivre, durent transgresser le tabou du cannibalisme.

France Bequette consacre plusieurs années à l'écriture de son livre, "Ma grand-mère cannibale" (2012), un témoignage sur l'aventure incroyable de la famille Graves, qui figure aujourd'hui dans tous les manuels d'histoire des petits Américains.

+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Ma grand-mère cannibale, de France Bequette, Editions Prisma L'épisode le plus noir de la conquête de l'Ouest : le jour de Noël, un terrible blizzard les enveloppe. Franklin Graves se sent mourir. Il appelle ses filles et leur demande l'impensable : « Mangez-moi... » Il faut braver le plus inviolable des tabous, vivre pour chercher du secours en Californie et sauver ceux qui sont restés près du lac ! Livre disponible le 26 janvier en librairies, publié par les Editions Prisma et sur www.editions-prisma.com

Citations et extraits (9) Ajouter une citation
Pseudo   18 juin 2012
Ma grand-mère cannibale de France Bequette
[...] La macabre boucherie commence. Dans une demi-torpeur, on déshabille les cadavres. Ils sont sales, ils ne se sont pas lavés depuis longtemps. Il faut les frotter dans la neige. Les bouchers improvisés ont des haut-le-coeur et des nausées. Cette tâche est horrible, épouvantable. Ils ne sont plus que des bêtes affamées. Les couteaux coupent mal, les forces manquent. Des lanières de chair sont découpées ou plutôt déchirées dans le dos, les bras et les jambes de Patrick Dolan et placées à griller sur les braises. William Eddy, Luis et Salvador, les deux Indiens chrétiens envoyés par Sutter, refusent d'en manger. La lune se lève. Sarah Foster revivra tout le long de sa vie cette scène à chaque claire de lune. Lemuel Murphy, son petit frère qui n'a que douze ans, se blottit contre elle. Elle tente de lui faire manger un peu de viande, mais ne pourra le sauver. Il délire pendant des heures avant de mourir...
Commenter  J’apprécie          50
bdelhausse   14 avril 2016
Ma grand-mère cannibale de France Bequette
On interdit à la femme le moindre jugement, on lui conteste jusqu'à la possession d'une âme. Qu'est donc ce monde? Une dernière citation la hante: "Le volume du cerveau d'une femme est inversement proprtionnel à celui de son utérus". Quel mépris ! Naître femme au XIXe siècle, c'est accepter la soumission aux diktats mascuins, se couler dans le moule fabriqué pour les femmes depuis des millénaires, -vertu, obéissance, humilité et sacrifice de sa personnalité. (p.95)
Commenter  J’apprécie          20
bdelhausse   14 avril 2016
Ma grand-mère cannibale de France Bequette
La jeune fille est fascinée par cette bourgade de planches peu avenante, sale, infestée de canailles qui crient et se battent, gavés d'alcool et de mauvaise foi, prêtes à se poignarder pour s'attribuer une place de stationnement plus confortable. (p.49)
Commenter  J’apprécie          10
bdelhausse   14 avril 2016
Ma grand-mère cannibale de France Bequette
L'hygiène est totalement absente. On a déjà oublié l'époque où l'on sentait bon le savon. Aucun enfant ne semble avoir été conçu pendant le voyage. Les odeurs lourdes que chacun dégage n'ont peut-être pas été propices aux ébats amoureux... (p.53)
Commenter  J’apprécie          10
bdelhausse   14 avril 2016
Ma grand-mère cannibale de France Bequette
Keseberg, quant à lui, se comporte en charognard et dépouille les défunts. Il met la main sur le manteau et la veste du bouvier, lui dérobant aussi une épingle de cravate en or, une chemise et le coupe-chou qui lui servait à se raser. La mort peut bien rôder partout, l'appât du gain survit encore. (p.147)
Commenter  J’apprécie          00
bdelhausse   14 avril 2016
Ma grand-mère cannibale de France Bequette
Sentinelle des prairies, l'Indien est peu à peu devenu le guetteur de sa propre disparition. (p.57)
Commenter  J’apprécie          10
bdelhausse   14 avril 2016
Ma grand-mère cannibale de France Bequette
Sarah foste, remarquant un coeur en train de rôtir, embroché sur une baguette, ne peut s'empêcher de l'associer à son petit frère et se met à hurler. (p.145)
Commenter  J’apprécie          00
mimipinson   15 janvier 2013
Ma grand-mère cannibale de France Bequette
Ce n’est pas encore marche ou crève, mais le rêve a vécu
Commenter  J’apprécie          10
Guitare   26 septembre 2012
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Bibliographie de France Bequette(1)Voir plus
Lecteurs de France Bequette (26)Voir plus


Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1998 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur cet auteur