AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.64 /5 (sur 22 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Ann Arbor, Michigan, USA , le 10/06/1915
Mort(e) le : 18/12/2013
Biographie :

Frances Gies, née Carney, est née à Ann Arbor, dans le Michigan, est la fille du professeur Robert John Carney et de son épouse Frances Gibson Carney.

Elle obtient un baccalauréat de Phi Beta Kappa de l'Université du Michigan en 1937. En 1938, elle obtient une maîtrise en anglais et un certificat d'enseignant.
En 1940, après avoir enseigné l'anglais au lycée à Caro, dans le Michigan, pendant deux ans, elle se rend à New York. Elle y épouse Joseph Gies, un écrivain originaire également d'Ann Arbor, avec qui elle a eu trois enfants.

Frances travaillait comme lectrice pour le département des histoires de la 20th Century-Fox, tandis que son mari était éditeur chez This Week Magazine, le magazine du dimanche du New York Herald Tribune.
Pendant la Seconde Guerre mondiale, Joseph Gies servit dans l'armée américaine en France et en Allemagne.

Après la guerre, ils ont commencé une nouvelle carrière d’historiens et d’écrivains collaborant à une douzaine de livres sur la vie au Moyen Âge, dont Femmes au Moyen Âge, Vie dans une cité médiévale, Vie dans un château médiéval, Vie dans un village médiéval et Cathédrale, Forge et roue hydraulique. Elle a également écrit des œuvres individuelles, notamment Jeanne d'Arc : La légende et la réalité et Le chevalier dans l'histoire.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (7) Ajouter une citation
pchion   29 janvier 2018
La vie dans un château médiéval de Frances Gies
On était loin, au Moyen-Âge, de l'idée victorienne selon laquelle les femmes n'aimaient pas le sexe. Physiologiquement, hommes et femmes étaient considérés comme des égaux sexuels ; en fait, comme dans les vers de Guillaume IX, les femmes passaient même pour éprouver des sensations sexuelles plus puissantes que les hommes. Dans les fabliaux et les écrits satiriques des moralistes médiévaux, elles étaient dépeintes comme lascives et insatiables.

Au XIIIème siècle, Mathieu de Boulogne, l'auteur des Lamentations Matheoluli (les lamentations de Mathieu) déplorait que sa femmes lui réclamât avec énergie ses droits conjugaux : "si je ne les lui donne pas parce que je n'ai plus mon ancienne vigueur, elle me tire les cheveux."

Au XIIIème encore, dans l'extrait d'un commentaire sur Aristote qui circulait largement sous le titre Des secrets des femmes, le lettré allemand Albert le Grand posait cette question : "le plaisir dans le rapport sexuel est-il plus grand chez les hommes que chez les femmes ?" La réponse était non.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   20 mars 2018
La vie dans un château médiéval de Frances Gies
Le mot « aide » lui-même a peu à peu été utilisé pour désigner des obligations pécuniaires exigées par tous les grands seigneurs en certaines occasions, dont trois étaient largement reconnues : la rançon pour la personne du seigneur, le mariage de sa fille aîné, l’adoubement de son fils aîné. Toutes trois, spécifiées dans la Magna Carta, représentaient tout ce que le roi d’Angleterre pouvait exiger de ses barons. Soixante ans après, le Statut de Westminster (1275) en fixa précisément le montant : vingt shillings d’aide pour vingt livres de terre tenue en échange d’une rente, soit un taux de 5 %, prélevé généralement deux fois au cours de la vie du seigneur.
Commenter  J’apprécie          00
nathalie_MarketMarcel   11 juillet 2019
La vie dans une cité médievale de Frances Gies
Leurs vêtements n’ont pas de poches, et ils doivent porter leur argent et autres effets dans une bourse ou une poche attachée à la ceinture, ou bien dans leurs manches. Ils sont chaussés de bottes aux bouts pointus et en cuir souple.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   20 mars 2018
La vie dans un château médiéval de Frances Gies
L’Angleterre avait déjà vu par le passé bien des forces d’invasion maritimes, mais aucune, assurément, d’une telle importance. Une des nouveautés de l’armée amphibie du duc Guillaume était sa cavalerie, pas moins de trois mille chevaux, à qui l’on avait fait passer la Manche au moyen d’une technique – sans doute une sorte de harnais de sangles – que des soldats normands de fortune avaient apparemment apprise des Byzantins.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   20 mars 2018
La vie dans un château médiéval de Frances Gies
Le château construit par le roi Harold, à Douvres, occupait l’emplacement d’un fort romain (et en faisait usage), qui avait lui-même repris celui d’une place-forte encore plus ancienne datant de l’âge de fer. Les légions romaines étaient réputées pour leur art de la fortification : où qu’elles arrivassent, elles étaient capables d’édifier, en l’espace de quelques heures, des remparts entourés d’un fossé.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   20 mars 2018
La vie dans un château médiéval de Frances Gies
Si la justice était sommaire, elle n’était pas totalement sans lumière. La torture était rare, même pour arracher des aveux aux voleurs, l’aveu n’étant presque jamais jugé nécessaire si l’homme était pris avec l’objet du larcin. Les minutes de nombre de procès, tant civils que criminels, témoignent d’un effort considérable pour déterminer la vérité et, souvent, une relative clémence.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   20 mars 2018
La vie dans un château médiéval de Frances Gies
Techniquement, le seigneur – le roi ou un grand baron – possédait la terre, qu’il donnait pour son usage à un vassal en échange de certains services, principalement militaires. Le vassal ne travaillait pas lui-même la terre, mais la donnait à travailler à des paysans, dans des conditions qui seraient, au haut Moyen Âge, pleinement institutionnalisées.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Richard Coeur de lion

Richard devint roi d'Angleterre en 1189, mais qui était son prédécesseur ?

Henri II Plantagenêt
Edouard le Confesseur
Guillaume II le Roux
Henri Ier Beauclerc

10 questions
19 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire médiévale , chevalerie , Rois et souverainsCréer un quiz sur cet auteur