AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.04 /5 (sur 193 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) : 1973
Biographie :

Auteure britannique de livres pour enfants

Francese Hardinge est née en Angleterre en 1973. Elle écrit et rêve de devenir écrivain depuis sa plus tendre enfance. Étudiante en littérature anglaise à Oxford, elle participe à un atelier d’écriture et décide, après avoir gagné un concours de nouvelles, de se consacrer à sa passion. Elle rédige ainsi "Le Voyage de Mosca", son premier roman, qui a déjà remporté un succès considérable et pour lequel une suite est déjà prévue.

Ajouter des informations
étiquettes
Citations et extraits (48) Voir plus Ajouter une citation
iris29   22 septembre 2019
La voix des ombres de Frances Hardinge
On ne pouvait se fier aux humains. Les chiens grondaient avant de vous mordre, mais souvent les humains souriaient.
Commenter  J’apprécie          200
iris29   24 septembre 2019
La voix des ombres de Frances Hardinge
Ses souvenirs de sa mère étaient encore comme des tessons de verre, elle risquait de se faire mal en les touchant.
Commenter  J’apprécie          190
missmolko1   09 avril 2017
L'île aux mensonges de Frances Hardinge
Lambert finit par remarquer qu'il avait distancé ses invités, et il revint sur ses pas.

- Pardonnez-moi! lança-t-il. Je suis d'un tempérament désespérément agité. Il faut que je bouge sans cesse.

- Cela ne vos empêche-t-il pas de dormir ? s'enquit Myrtle.

- Oh, si. Cela fait des années que je ne dors guère plus de deux heures par nuit, malgré tous les efforts des médecins. J'aurais certainement fini par dépendre du laudanum. Dieu merci, j'ai maintenant ma chère épouse, qui exerce sur moi une influence merveilleusement calmante. dès qu'Agatha commence à parler, je me surprends à bâiller.

Faith doutait que sa «chère épouse» le remercie pour ce compliment.
Commenter  J’apprécie          160
boudicca   10 juin 2018
Le chant du coucou de Frances Hardinge
Nous vivions dans les régions reculées, au fond des forêts, dans les montagnes désolées, là où personne n'allait. Parce que personne ne connaissait ces pays. Des pays perdus. Qui ne figuraient sur aucune carte. Et... c'était ce qu'il nous fallait. Nous ne pouvons pas survivre là où règne la certitude, où tout est connu, cartographié, commenté, divisé en colonnes. La certitude nous empoisonne.
Commenter  J’apprécie          150
missmolko1   08 avril 2017
L'île aux mensonges de Frances Hardinge
"Oh, mais c'est impossible, se dit Faith. Je ne dois pas céder à cette chose !"

Faith l'appelait toujours en elle-même "cette chose". En lui donnant un autre nom, elle aurait craint de lui conférer une emprise encore plus forte. Elle avait conscience qu'il s'agissait d'une véritable manie, à laquelle elle décidait sans cesse de renoncer - sans jamais y parvenir. Cette chose était aux antipodes de la Faith que le monde connaissait. Faith, l'enfant sage, un vrai roc. Tellement terne, fiable et digne de confiance.

Le plus difficile, c'était de résister aux occasions inattendues. Une enveloppe laissée sans surveillance, d'où dépassait la lettre immaculée, tentatrice. Une porte non fermée à clé. Une conversation oublieuse des éventuelles oreilles indiscrètes.

Faith avait comme une faim en elle, alors que les filles ne devaient pas avoir faim. Elles étaient censées grignoter avec modération lors des repas, et leur esprit aussi était censé se contenter d'un régime frugal. Quelques mornes leçons données par des institutrices fatiguées, quelques promenades ennuyeuses, des distractions d'écervelées. Mais pour Faith, cela ne suffisait pas. Le savoir - n'importe quel savoir - l'attirait irrésistiblement. Et elle trouvait un plaisir aussi délicieux qu'empoisonné à le dérober à l'insu de tous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
iris29   25 septembre 2019
La voix des ombres de Frances Hardinge
Sa mère ne disait jamais : " Nous ne sommes pas d'ici. " Mais ses yeux le répétaient constamment.
Commenter  J’apprécie          140
iris29   22 septembre 2019
La voix des ombres de Frances Hardinge
- Tout le monde n'a-t-il pas un nom de ce genre, là d'où vous venez ? demanda James. J'ai entendu dire qu'ils s'appelaient tous Mène-le-juste-Combat, Affronte-le-Diable, Désolé-d'avoir-Péché, Nous-sommes-Tous-de-Misérables-Pêcheurs et ainsi de suite.
Commenter  J’apprécie          130
iris29   21 septembre 2019
La voix des ombres de Frances Hardinge
Il suffit de vingt- sept mois pour s'imprégner totalement d'un endroit. Ses couleurs deviennent la palette de votre esprit, ses bruits votre musique intime. Vos rêves se déroulent à l'ombre de ses falaises ou de ses clochers, vos pensées sont encadrées par ses murs.
Commenter  J’apprécie          110
Julne   01 septembre 2017
L'île aux mensonges de Frances Hardinge
Elle avait l'impression d'avoir été écorchée. Tous ces sentiments et ces pensées qu'elle avait refoulés pendant des années s'étaient exprimés... pour être réduits à néant en une apocalypse sans pitié. Elle ne savait plus ce qu'elle ressentait.
Commenter  J’apprécie          100
missmolko1   13 avril 2017
L'île aux mensonges de Frances Hardinge
Faith était la fille d'un naturalise et savait ce que le médecin voulait dire. Le monde avait bel et bien changé. Son passé avait changé - et tout le reste avec lui. Autrefois, tout le monde connaissait l'histoire de la Terre : elle avait était créée en une semaine, et l'homme avait été chargé de la gouverner. Et l'histoire du monde ne pouvait évidement pas remonter à plus de quelques millénaires...

Puis des scientifiques avaient découvert combien de temps il fallait à la roche pour se plier comme une pâte feuilletée. Ils avaient trouvé des fossiles, et d’étranges crânes d'hommes difformes, au front fuyant. Après quoi, alors que Faith avait cinq ans, un livre sur l’évolution appelé De l'origine des espèces avait paru et ébranlé le monde, qui avait été secoué comme un bateau touchant le fond.

Et le passé inconnu avait commencé à s’étendre. Des dizaines de milliers, des centaines de milliers voir des millions d'années...

Et plus les temps obscurs s’étendaient, plus la glorieuse humanité rétrécissait. L'homme n'avait pas été présent dès le début, et la création ne lui avait pas été offerte. Non, il n'était qu'un tard-venu, dont les ancêtres s’étaient péniblement arrachés à la boue pour se traîner sur la terre.

La bible ne mentait pas. Tout scientifique honnête et pieux le savait. Mais les roches, les fossiles et les ossements ne mentaient pas non plus, et on avait de plus en plus l'impression qu'il ne racontaient pas la même histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

En boucle ... avec la Castafiore

La Castafiore est le rossignol milanais qui enchante les albums de

Lucky Luke
Tintin
Asterix
Gaston

17 questions
22 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature jeunesse , littérature française , bande dessinée , écrivain , opéraCréer un quiz sur cet auteur