AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.72 /5 (sur 103 notes)

Nationalité : Canada
Né(e) à : Montréal , 1947
Biographie :

Francine Ouellette a étudié à l'École des Beaux-Arts de Montréal. Elle a ensuite enseigné les arts plastiques à la Polyvalente de Mont-Laurier, tout en faisant de la sculpture.

Dans les années soixante-dix, elle abandonne sa carrière d'enseignante et part vivre à Schefferville où elle se consacre à ses deux passions: l'aviation et l'écriture.

Auteur de nombreux romans à succès dont Au nom du père et du fils et Les Ailes du destin, Francine Ouellette s'engage, à travers des personnages très attachants, dans une nouvelle saga audacieuse qui bousculera les idées reçues Avec La rivière profanée, premier volet de la saga, Feu, Francine Ouellette s'impose comme une passionnée d'histoire.

Elle a remporté le Prix France-Québec en 1986 pour Le Sorcier, le Prix Citoyenne de la nature en 1990 pour Sir Gaby du lac, le Grand Prix du public en 1993 pour Au nom du père et du fils, le Signet d'or pour le roman de l'année pour Au nom du père et du fils en 1993 et le Grand Prix des lectrices et des lecteurs du Journal de Montréal pour Le Grand Blanc en 1994.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Francine Ouellette - Invitée d'honneur SLO 2013
Citations et extraits (104) Voir plus Ajouter une citation
Cielvariable   30 mars 2013
Les ailes du destin de Francine Ouellette
La solitude a deux facettes. Volontaire, elle élève et purifie. Obligatoire, elle étouffe et détruit.
Commenter  J’apprécie          50
Cielvariable   30 mars 2013
Au nom du père et du fils de Francine Ouellette
-En voiture! En voiture!

Les larmes roulent maintenant sur les joues de l’enfant.

-Vous m’écrirez, papa, supplie-t-elle à son oreille d’une voix tremblotante.

-C’est promis, ma chérie. C’est promis. Je t’écrirai tous les mois. Allez, monte.

-Papa… je vous… aime tant! Avoue-t-elle finalement en enfouissant son visage dans son épaule.

-En voiture! En voiture!

Philippe, pressé par le regard impatient du contrôleur, lui suggère :

-Tu peux rester si tu veux.

-Non. Il faut que je parte. Je reviendrai, assura-t-elle en le quittant et en grimpant les escaliers.

Quelques secondes après, alors que le train s’ébranle pour de bon Philippe aperçoit le visage bouleversé de Mathilde derrière la vitre sale. Elle agite la main et lui la sienne. Léonnie fait de grands saluts à ses côtés en hurlant :

-Salut Mathilde. Bonne chance! Bonne chance!

Le visage s’éloigne, s’estompe et laissant Philippe tout dérouté sur le quai. Jamais il n’aurait présumé si vive et profonde l’affection de Mathilde à son égard. Jamais elle ne lui a manifesté le moindre arrachement. Et pourtant… Pourtant… Se pourrait-il qu’il n’ait pas su la comprendre, ou même, l’accepter ?

Le train n’est plus qu’un point noir sous un panache de fumée et Philippe jongle encore, l’air abasourdi. Pourtant… A sa façon, combien de fois lui a-t-elle dit : « Je vous aime » ? Par sa présence, son travail, son obéissance. Jamais il n’a eu à redire sur elle sauf qu’elle était trop parfaite. Trop logique. Trop froide. Et tout ça, c’était de l’amour silencieux, de l’amour inavoué et, quelquefois, douloureux.

-Pauvre enfant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui   21 juillet 2014
Feu, tome 3 : Fleur de Lys de Francine Ouellette
Les tâches féminines paraissent peu exigeantes et faciles. Cuisiner, frotter, laver, lessiver, jardiner, coudre, raccommoder et prendre soin du bétail, tout cela n'est en rien comparable à essarter, brûler les fardoches, piocher, dérocher, essoucher, labourer, herser, ensemencer, fendre le bois et quérir l'eau au lac.
Commenter  J’apprécie          20
Cielvariable   30 mars 2013
Au nom du père et du fils de Francine Ouellette
Azalée dort, jambes écartées sur le fœtus expulsé. Il se précipite vers elle, tombe à genoux et s'empare de la masse sanguinolente. De doigts durs, il la dissèque et croit discerner un pénis quelque part.

-C'était un gars! C'était mon gars! finit-il par hurler en lançant dans la face d'azalée, éveillés par les premiers cris de Napoléon.

Elle s’assoit vitement et tente de reculer, effrayée. Elle sait ce qui l’attend. Il s’empare de ses poignets et les tord en la foudroyant de son regard dément.

-Maudite folle ! C’était mon gars! T’es pas capable de faire attention! Hein! Ma charogne!

Azalée ne profère aucune plainte et sursaute lorsqu’elle entend brailler Éloïse. Napoléon l’abandonne pour gifler l’enfant. Sa mère la reprend et se recroqueville sur elle.
Commenter  J’apprécie          10
Cielvariable   30 mars 2013
Les ailes du destin de Francine Ouellette
Le temps n’est qu’une abstraction élastique pouvant être contenue dans une seconde ou dans l’éternité.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaoui   20 avril 2014
Feu, tome 1 : La rivière profanée de Francine Ouellette
Elle, elle pense en femme. Elle est née pour donner la vie. Celle des hommes et celle des plantes. Ses gestes sont sans éclat et quotidiens, et pourtant, sans eux, le plus grand des guerriers peut mourir de faim. Elle n'a pas été plus loin qu'à l'orée des cultures, et ses blessures sont dans le creux de ses reins, invisibles et grandissantes avec l'âge. Elle pense à demain, à ce qu'il lui faut faire pour remplir le ventre des siens. Lui, il pense à hier, quand son peuple était puissant et qu'il rentrait triomphant avec les têtes de ses ennemis.
Commenter  J’apprécie          10
Cielvariable   04 janvier 2019
Au nom du père et du fils de Francine Ouellette
Cette élégante silhouette au maintien parfait lui cache-t-elle une ennemie, une alliée, une servante ? Comment pourra t-il se servir d’elle et le pourra-t-il ? Elle lui glisse entre les doigts comme la froide couleuvre. Où est son point faible? Tout lui appartient, la beauté et la force d’en faire le sacrifice, l’intelligence et le moyen de l’utiliser. Le sentiment de le dévoiler, où à qui et quand le sied de le dévoiler.
Commenter  J’apprécie          10
Cielvariable   30 mars 2013
Les ailes du destin de Francine Ouellette
C’est fou ce que les mensonges sont liés les uns aux autres comme les mailles d’un même tricot : il suffit d’en échapper une pour que ça se défasse.
Commenter  J’apprécie          20
Cielvariable   30 mars 2013
Le sorcier de Francine Ouellette
Sans la mort, y aurait-il la vie ? Et sans la haine y aurait-il l’amour qui engendre la vie dans le ventre des humains ?
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui   20 avril 2014
Feu, tome 2 : L'étranger de Francine Ouellette
La liberté d'action et la possibilité d'un commerce plus que lucratif semblaient remonter le courant, devançant ainsi leur progression. Aller en amont devenait de plus en plus difficile, mais de plus en plus prometteur. En-Haut, ils seraient, non pas des nobles, mais des rois. Et des pelus, ils pourraient en obtenir à profusion en violant les lois sans danger aucun.

En amont, c'était le paradis accessible par l'enfer. Suffisait de s'y rendre pour faire le pied de nez aux d'Ailleboust que les autorités n'importunaient pas, ainsi qu'au « p'tit homme du Diable » que les mêmes autorités ne pouvaient importuner. En amont, ils iront comme les cinq doigts d'une même main, attirés par le rêve et poussés par la nécessité. En amont, ils seront des rois.
Commenter  J’apprécie          00
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Triangles amoureux: on recherche le troisième point.

Carmen, Don José, ...

Almaviva
Catherine
Christian
Escamillo
Forcheville
Lancelot
Mathilde de La Mole
Santos Iturria

16 questions
61 lecteurs ont répondu
Thèmes : triangle amoureux , littérature , théâtre , opéra , cinemaCréer un quiz sur cet auteur
.. ..